Grignion De Montfort

  • Il serait impossible, de citer la nuée innombrable de saints qui ont trouvé dans le Rosaire une authentique voie de sanctification.
    Il suffira de rappeler saint Louis-Marie Grignion de Montfort, auteur d'une oeuvre précieuse sur le Rosaire. Jean-Paul II Rosarium Virginis Mariae, 16 octobre 2002. La lecture lente et méditée de ces pages si riches écrites par l un des plus grands apôtres de la France au XVIIe siècle, conduit à une meilleure intelligence de la prière du Rosaire, qui met sous nos yeux la vie de Notre Seigneur Jésus-Christ.
    Elle ne peut que susciter dans les coeurs de nos contemporains un plus grand amour pour la Vierge Marie et pour son divin Fils.

  • Découvert en 1842, le Traité de la vraie dévotion est le chef-d'oeuvre de Louis-Marie Grignion de Montfort. Dans ce livre, le plus grand représentant de l'École Française de Spiritualité a résumé sa théologie sous la forme d'une consécration totale, de tout l'être et de tout bien, à Jésus par, avec et en Marie en qui le Verbe divin s'est fait homme pour que l'homme, par Marie, devienne un autre Christ. Cette consécration est le point d'aboutissement de la christologie élaborée par Bérulle, à laquelle Grignion de Montfort donne sa plus forte expression dans son Traité.Jusqu'à aujourd'hui, il n'existait pas de nouvelle édition de ce texte réimprimé sans cesse depuis sa première publication en 1843. Le P. François-Marie Léthel, chargé à Rome de la cause du doctorat de Grignion de Montfort, a réalisé cette édition du Traité de la vraie dévotion et du Secret de Marie en tenant compte pour la première fois des indications données par l'auteur dans le manuscrit du Traité, notamment pour l'ordonnance de certains paragraphes. Cette nouvelle édition comporte deux volumes :I - Présentation généraleII - Textes : Le Traité de la vraie dévotion - Le Secret de MarieDans sa présentation, le P. Léthel renouvelle en profondeur la perception de la mariologie montfortaine en la situant dans le cadre plus vaste des sources auxquelles puisa Grignion, comme les Pères grecs (saint Irénée, saint Jean Damascène) et surtout Pierre de Bérulle, tout en soulignant avec force l'actualité de la spiritualité montfortaine, notamment par rapport à l' Offrande à l'Amour miséricordieux de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, et au pontificat de Jean-Paul II, dont la devise épiscopale Totus tuus est directement empruntée à Grignion de Montfort. Dans sa préface, Mgr Louis Sankalé, évêque de Cayenne, écrit : Outre sa connaissance intime de saint Louis-Marie, qu'il enseigne et fréquente depuis trente ans, le P. Léthel offre ici une magistrale démonstration de ce que la théologie des Saints est capable d'apporter à une lecture féconde et renouvelée des grands classiques. Ceux qui suivent ses enseignements depuis des années reconnaîtront avec bonheur la clarté et la rigueur qu'il met dans l'exposé des thèmes qui lui sont chers.

  • Le lecteur trouvera dans ces deux volumes l'admirable doctrine de saint Louis Marie Grignon de Monfort à propos de la Vierge Marie. Voila sans doute un bon ouvrage pour développer et entretenir son attachement spirituel à Marie.

  • "Chers fils et chères filles, Nous souhaitons ardemment que, par dessus les manifestations variées de la piété envers la mère de Dieu, Mère des hommes, vous puisiez tous, dans le trésor des écrits et des exemples de saint Louis-Marie Grignion de Montfort, ce qui a fait le fond de sa dévotion mariale : sa ferme conviction de la puissante intercession de Marie, sa volonté résolue d'imiter autant que possible les vertus de la Vierge des vierges, l'ardeur véhémente de son amour pour elle et pour Jésus." (Pie XII, le 21 juillet 1947).

    Avec un résumé de la vie du saint. Textes choisis par M. l'abbé Guy Castelain.

  • Découvert en 1842, le Traité de la vraie dévotion est le chef-d'oeuvre de Louis-Marie Grignion de Montfort.
    Dans ce livre, le plus grand représentant de l'École Française de Spiritualité a résumé sa théologie sous la forme d'une consécration totale, de tout l'être et de tout bien, à Jésus " par, avec et en Marie " en qui le Verbe divin s'est fait homme pour que l'homme, par Marie, devienne un autre Christ. Cette consécration est le point d'aboutissement de la christologie élaborée par Bérulle, à laquelle Grignion de Montfort donne sa plus forte expression dans son Traité.
    Jusqu'à aujourd'hui, il n'existait pas de nouvelle édition de ce texte réimprimé sans cesse depuis sa première publication en 1843.
    Le P. François-Marie Léthel, chargé à Rome de la cause du doctorat de Grignion de Montfort, a réalisé cette édition du Traité de la vraie dévotion et du Secret de Marie en tenant compte pour la première fois des indications données par l'auteur dans le manuscrit du Traité, notamment pour l'ordonnance de certains paragraphes. Cette nouvelle édition comporte deux volumes :
    1 - Présentation générale II - Textes : Le Traité de la vraie dévotion - Le Secret de Marie Dans sa présentation, le P.
    Léthel renouvelle en profondeur la perception de la mariologie montfortaine en la situant dans le cadre plus vaste des sources auxquelles puisa Grignion, comme les Pères grecs (saint Irénée, saint Jean Damascène) et surtout Pierre de Bérulle, tout en soulignant avec force l'actualité de la spiritualité montfortaine, notamment par rapport à l' " Offrande à l'Amour miséricordieux " de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, et au pontificat de Jean-Paul II, dont la devise épiscopale Totus tuus est directement empruntée à Grignion de Montfort.
    Dans sa préface, Mgr Louis Sankalé, évêque de Cayenne, écrit : " Outre sa connaissance intime de saint Louis-Marie, qu'il enseigne et fréquente depuis trente ans, le P. Léthel offre ici une magistrale démonstration de ce que la " théologie des Saints " est capable d'apporter à une lecture féconde et renouvelée des grands classiques. Ceux qui suivent ses enseignements depuis des années reconnaîtront avec bonheur la clarté et la rigueur qu'il met dans l'exposé des thèmes qui lui sont chers.
    "

  • Le Traité de la vraie dévotion est l'ouvrage le plus important de saint Louis-Marie Grignion de Montfort. Suivant la tradition catholique (saint Augustin, saint Bernard, saint Bonaventure, saint Jean Damascène) que résume Montfort, le salut passe par Marie de Nazareth : elle est l'espérance des vrais enfants de Dieu. C'est pourquoi, selon Louis-Marie Grignion, le chrétien a tout intérêt à s'abandonner complètement à l'amour de la Mère de Dieu, qui intercède sans cesse auprès de Jésus et du Père pour les hommes.
    À la fin du Traité, Louis-Marie Grignion propose une prière de consécration à Marie comme remise totale de soi-même à sa protection afin qu'elle nous introduise à la connaissance de Jésus Christ, la Sagesse de Dieu incarnée.
    Le Traité a nourri, et continue de nourrir, la spiritualité de générations de chrétiens. À juste titre, il est considéré parmi les textes classiques de la spiritualité chrétienne.
    Cette édition du Traité est celle du tricentenaire de la mort de saint Louis-Marie Grignion de Montfort. Elle contient un guide de lecture fort utile pour situer le Traité dans le contexte spirituel du XVIIe siècle.

  • Ce texte est une sorte de résumé du Traité de la Vraie Dévotion à la Sainte Vierge qui nous offre un regard unique et lumineux sur Marie. Un joyau de la spiritualité montfortaine.

    awaiting publication
  • Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
  • De toutes les oeuvres de Louis-Marie Grignion de Monfort, celle-ci est la plus connue et la plus lue : plus de 300 éditions en vingt langues depuis sa redécouverte et sa publication en 1842 (soit 126 ans après la mort de l'auteur).

    Avec des mots, des expressions, des comparaisons qui datent certes, mais pleines de saveur et de justesse quand on les replace dans la mentalité des débuts du XVIIIe siècle, ce traité déploie l'essentiel de la doctrine spirituelle catholique concernant Marie. Grignion de Montfort, missionnaire et prédicateur né, cherche avant tout à faire aimer Marie, à favoriser la "dévotion" à son égard, à développer une doctrine solide et substantielle qui soutienne la piété des fidèles.
    La "vraie" dévotion suppose aussi une critique des fausses attitudes, des erreurs et des excès.
    On peut le dire sans hésiter: "la nécessité que nous avons de la dévotion à la très sainte Vierge" a trouvé, en Louis-Marie Grignion de Montfort, un soutien exceptionnel.

empty