Cherche Midi

  • Ce fou d'amour, ce fou des femmes, comme l'écrit Maryse Wolinski dans sa préface, vouait un culte infini à la femme.
    On retrouve dans ces dessins - pour la plupart inédits - son trait incisif, son humour qui lui permettait de dissimuler sa délicatesse d'amoureux perpétuel. Wolinski n'est jamais aussi drôle que lorsqu'il parle d'amour.
    Et on n'a pas fini de rire avec lui !
    Les femmes vont adorer son livre.
    Les hommes aussi.

  • Libre de son verbe, de ses mots, de ses dessins. Ainsi était Wolinski. Contre la bêtise, il avait choisi l'arme la plus redoutable : l'humour. « Un humoriste, c'est quelqu'un qui, après avoir bien réfléchi, s'arrête de réfléchir. » Il considérait qu'il fallait essayer de cesser de comprendre pour passer à l'action, à la dérision, à la vie, lui qui fut assassiné avec d'autres insoumis dans les locaux de Charlie Hebdo. On retrouvera ici ses coups de fouet, ses traits imparables, son crayon aussi vif qu'acéré et sa férocité aussi bienveillante que lucide. « Ce qui me rend optimiste, c'est que les gens ont pris conscience de la gravité de la situation. »

    Sur commande
  • Cette pièce, écrite à partir des dessins de Wolinski dans L'Enragé, donna, avec la mise en scène de Claude Confortès, un spectacle corrosif, digne héritier théâtral de l'esprit de Mai 68.

      Sous la plume acérée de Wolinski, Je ne veux pas mourir idiot recense les idées contestataires de cette époque et le combat contre les tenants de l'ordre moral.

      Les mots ne vieillissent pas quand ils font l'amour.
    Retrouvons-les ici, intacts.
     

  • L'humour, corrosif et libertin, de Wolinski passe au scalpel nos petites destinées humaines.

    Son crayon, souvent cruel mais toujours inspiré, a fait grincer des dents et pleurer de rire plusieurs générations.

    Cette anthologie nous replonge dans l'univers caustique de Wolinski, à travers de nombreux dessins - dont des inédits - mais également des réflexions du dessinateur.

    De Cuba au Cambodge en passant par Moscou, il livre des morceaux de sa vie et, sans rien sacrifier de son humour noir, laisse entrevoir une personnalité sensible et troublante.

    Wolinski se raconte enfin en mots. C'est une première !

    Cet ouvrage contient les oeuvres suivantes :
    - Les Pensées - Les Droits de la femme (et de l'homme) - Mes aveux - Dialogues de sourds - La Morale - Amants adversaires

  • Wolinski avoue tout ! Dans ce recueil de pensées décapantes, il confesse ses faiblesses, ses vertus, ses obsessions, ses angoisses, ses plaisirs, et montre une grande lucidité ! " Je me trouve moche et con.
    Heureusement personne ne semble s'en apercevoir " Son regard acéré porte évidemment plus loin que son nombril. Ses ronchonnements s'adressent également, avec une lucidité fraternelle, à ses contemporains et à leurs moeurs. Les hommes, les femmes - " J'aimerais être une femme et aimer un homme comme moi. " -, les Français, les étrangers, les riches, les pauvres, les jeunes et les moins jeunes - " La jeunesse est interminable ".
    Dessinateur humoriste, et moraliste, Wolinski a une façon incomparable de nous faire rire, en passant au scalpel la nature humaine.

  • Le bonheur de rire vu par Wolinski, c'est l'élégance frondeuse d'une femme, la réponse désemparée d'un homme, la truculence d'un dialogue, la peinture à grands traits de notre époque où se succèdent des situations de tous les jours, banales et drôles, et la critique amusée du monde politique et de ses retombées.
    Puisés dans la collection personnelle de la succession Wolinski, ces dessins, réunis pour la première fois dans un livre, reflètent cinquante ans de production graphique pour la presse, le spectacle, la littérature et la tendresse amicale. On y retrouve un large panorama des thèmes de prédilection de l'artiste, tous animés d'un sens aigu de l'humour au service d'une liberté revendiquée et assumée.

empty