Francois Maingoval

  • Arthur van Hee est un jeune footballeur surdoué mais immature. Pétri de talent - il en a montré l'étendue dans un petit club de D1B - il a été acheté par le F.C. Bruges à son club d'origine, Virton. Voilà le gamin qui débarque dans le club le plus puissant du football belge bien décidé à tout exploser. Sauf que voilà, une excellente technique et un sens inné du foot ne suffisent pas à ce niveau-là. Arthur va devoir apprendre à respecter des schémas tac-tiques, des lignes de course et l'ensemble des règles du jeu collectif, qui sont très contrai-gnantes. Pour un adolescent sûr de lui et qui n'a peur de rien, c'est très compliqué. Et pour Arthur, c'est le clash ! Plus il s'entête à vouloir forcer la décision seul, plus il s'éloigne du collectif brugeois. Sa carrière de footballeur professionnel risque bien de s'arrêter là...

  • À la tête de ses légions, César se prépare à affronter les derniers fidèles de Pompée qui se sont rassemblés sous les ordres de ses fils en terre d'Hispanie. Au même moment, Alix est en position délicate. César vient de lui offrir une ferme dans la région mais il ne souhaite pas s'y établir. C'est alors qu'Alix fait la rencontre du chef ibère Tarago dans des circonstances mouvementées. Au terme d'une poursuite, Alix laisse la vie sauve à son adversaire. Entre les deux hommes qui se combattent naît un sentiment de respect. C'est le début d'une grande aventure sur fond de guerre romaine, de querelles d'honneur, de jalousie fraternelle et de résistance ibère face à l'envahisseur. Entre Alix et Tarago, un terrible duel s'engage avec, pour seule issue possible, la victoire ou la mort.


  • Alix revient à Khorsabad avec l'espoir d'y retrouver des parents disparus. Mais il rencontre Suréna, le général parthe qui lui avait rendu la liberté et le roi Orodès qui lui dévoile deux grands vases, l'un en bronze, l'autre en or. Alix doit rapporter à César le vase en or mais celui-ci devient l'objet de toutes les convoitises...


  • Cléopâtre, descendante de la lignée des Ptolémée, fut la dernière reine d'Égypte. Sa beauté sans pareille, son destin tragique et ses amants si célèbres lui donnèrent une renommée qui déjà à l'Antiquité déchaîna les passions. Pourtant son histoire n'est pas si connue. Basée sur des documents d'époque, cette biographie romancée nous révèle des détails inédits. On y apprendra ainsi que sa célèbre rencontre avec César fut organisée par un certain Alix, ami de ce dernier. Quand la réalité historique rejoint la fiction.

  • Fils adoptif de l'empereur Claude après que celui-ci eût épousé sa mère Agrippine, Néron est adulé par les Romains lorsqu'il débute son règne. Ceux-ci devront pourtant déchanter. Névrosé, tyrannique, sanguinaire, Néron sème bientôt trahison, violence, mort et désolation autour de lui, faisant massacrer ses proches tout en se piquant de création artistique. On le suspectera d'avoir provoqué l'incendie de Rome, tout en rejetant la responsabilité de cet acte sur les chrétiens. Il préfère se donner la mort plutôt que d'affronter ceux qui ont décidé de mettre un terme à son règne sanglant. La trajectoire de Néron est si peu commune qu'elle a traversé les siècles jusqu'à nous, intacte. Elle est ici brillamment racontée, avec énergie et justesse, au fil d'un album solidement documenté.

  • Ada est une jeune femme, belle et aristocrate, résidant en plein coeur du Caire au début du vingtième siècle. Le cimetière de la ville, baptisé " cité des morts ", est habité par de pauvres gens qui ont envahi les tombeaux, faute de logements plus décents. Or, ces habitants commencent à entendre l'esprit des morts, s'adressant à eux dans d'abominables complaintes. L'endroit est décrété maudit... Ada est passionnée d'antiquité et d'archéologie et, car elle s'ennuie ferme, décide de visiter ce cimetière désaffecté où se déroulent ces choses invraisemblables... Comment les morts seraient-ils revenus ?

  • « Je vais vous raconter ! C'est une longue histoire ! Une histoire incroyable ! Tout a commencé il y a quelques semaines, lorsque j'ai pris le bateau des Indes en direction de San Francisco... »Ada arrive aux Amériques pour étudier le chamanisme et également fuir son père avec qui l'entente était devenue difficile. Pour subvenir à ses besoins matériels, elle se fait engager comme jeune fille au pair, et on lui confie un bébé dont les parents sont en prison, condamnés à mort, accusés d'être les dirigeants d'une secte satanique. On prétend même que la mère aurait forniqué avec le diable... Et que l'enfant serait peut-être...Et c'est à partir de là que les ennuis d'Ada ont véritablement commencé..."Dutreuil" et "Maingova l" frappent vraiment très fort avec le tome 3 d' "Ada Enigma" ! Un scénario passionnant qui flirte avec le « Rosemary's Baby » de Polanski, et un dessin toujours plus admirable... 100% bonheur...

    Sur commande
  • Alexandre le Grand a fasciné de tout temps. Jules César déjà, il y a vingt siècles, en avait fait son modèle à suivre. Roi de Macédoine, il conquit un empire qui allait jusqu'en Inde, à cheval sur son célèbre Bucéphale ! Il vainquit le célèbre roi Darius, le fameux Roi des Rois. Si la mort ne l'avait pas emporté alors qu'il avait à peine trente-trois ans et qu'il s'apprêtait probablement à combattre Rome, son empire aurait été le plus étendu jamais réalisé jusqu'à nos jours. Fondateur de soixante-dix cités, dont la plupart existent encore, telle la célèbre ville égyptienne d'Alexandrie, il est sans doute, et pour toujours, le plus célèbre conquérant du monde connu.

  • En plein coeur de l'Indonésie...Ada est-elle devenue folle ? Son père lui reproche une liaison amoureuse avec le prince Arjuna, chose qu'elle nie, évidemment. Elle suit le prince et le voit en compagnie d'une jeune femme, prénommée également Ada, et qui lui ressemble à s'en méprendre. Pour se justifier auprès de son père, elle décide d'assomer la jeune femme et de la ramener au domicile parental. A peine lui a-t-elle donner un coup sur la tête, qu'Ada elle-même se réveille le crâne bandé...Serait-ce son alter ego ?... Un double quasi parfait ?...Entre perspectives freudiennes et suspense à son apogée, le scénario du nouveau "Ada Enigma" nous entraîne dans un diabolique engrenage, dans l'esprit des films d'Hitchcock ou de Polanski.Un véritable régal, servi par un dessin de plus en plus maîtrisé.

    Sur commande
  • Saint-Malo, Barbara et Marianne, deux amies chères, sont en week-end et profitent de leurs dernières heures de congés. Alors qu'elles se quittent en sortant d'un cinéma, Marianne est enlevée par un gang organisé. Le coup capote, et Marianne est assassinée sous les yeux de Barbara. Mais les malfrats ont le temps de faire disparaître le corps avant l'arrivée de la police. Barbara n'a donc aucune preuve de ce qu'elle avance. C'est comme si cette fille n'avait jamais existé...Mais, alors qu'un inspecteur la raccompagne chez elle, Barbara assiste en direct à l'incendie de sa maison. Elle est en train de vivre un horrible cauchemar. La police perd pied : elle a un meurtre mais pas de cadavre, pas de mobile, pas d'assassins...Et la pauvre Barbara Wolf court un constant danger...Le scénariste d' "Ada Enigma" et le dessinateur de "La Mémoire des Ogres" s'associent pour nous livrer un superbe polar, haletant, étrange et grand public !

  • « On » veut toujours éliminer Barbara Wolf, mais personne ne sait ni qui ni pourquoi ? La police suspecte Franck, le nouveau petit ami de Barbara, mais Franck a lui aussi des doutes sur l'inspecteur Degimbol. Evidemment, le lecteur ne sait que penser ? Mené tambour battant, sans aucun temps mort et dans un suspense qui arrive à son apogée à la fin de l'épisode, ce deuxième album d'un cycle qui en comptera trois tient à nouveau le lecteur en haleine de bout en bout. A chaque réponse donnée aux multiples questions qui se posent, de nouvelles interrogations, plus profondes et plus terribles encore, apparaissent. La pauvre Barbara est malmenée de la première à la dernière page, et aucune épreuve ne lui sera épargnée. D'ores et déjà salué conjointement par la critique et ses nombreux lecteurs, la série « Barbara Wolf » s'annonce comme un des tous grands succès de la collection Bulle Noire. Bruno Marivain ne cesse de perfectionner son dessin, tandis que Maingoval démontre une fois de plus sa maîtrise du suspens et son imagination débordante.

  • Aucun doute n'est plus possible, Barbara Wolf était bien la proie d'assassins qui en voulaient inexorablement à sa vie. Qui sont-ils, quels mobiles les animaient, les réponses demeurent encore muettes malgré les enquêtes de tous les services possibles. Fermement résolu à résoudre cette énigme, l'inspecteur Degimbol concocte alors un plan audacieux pour connaître le fin mot de l'intrigue. Il met donc en scène un scénario peu conventionnel pour piéger les mystérieux criminels. Tout fonctionne à merveille ! Et cela confirme même un élément inquiétant qu'il pressentait depuis longtemps : non seulement les tueurs voulaient la mort de Barbara, mais ils désiraient aussi effacer toute trace de son corps. C'est à n'y rien comprendre... Heureusement, le corps des morts peut encore parler ...

  • Loin dans le temps et l'espace, une société ultra moderne. Grâce aux pilules qu'avalent en masse les foules, le gouvernement a coupé court aux maladies et au stress. Il a même réussi à faire oublier à l'humanité sa méthode naturelle de reproduction ! Les hommes croient dur comme fer que leur organe reproducteur est ... leur nez ! D'où l'extrémisme religieux qui sévit au nom de la décence et oblige les hommes à porter un cache-nez. Q.I. et quotas déterminent les naissances, toute forme de créativité est formellement interdite. Kick y est heureux et jouit de l'inodore et de l'incolore de sa société, une pointe d'ironie pour pimenter l'ensemble. Jusqu'au jour ou il rencontre la sublime Xaëlle, une rebelle libre, amoureuse de Nabokov, des impressionnistes, du sexe et de la beauté sous toutes ses formes ! Une rencontre explosive qui va faire basculer leurs vies et qui pourrait bien aussi faire vaciller le gouvernement en place !

empty