Francis Blanche

  • Il était poète à ses heures, mais plus à seize heures trente.
    Francis Blanche inventa le canular téléphonique, détourna les réclames, propagea les faux scoops, écrivit des chansons pour Piaf et Trenet, roula en Cadillac fuchsia et pratiqua l'autoflagellation à cru comme d'autres l'aquarelle le dimanche. Il aimait envoyer à ses amis des cartes postales représentant la Vénus de Milo avec ces mots griffonnés: " Vous voyez ce qui vous attend si vous continuez à vous ronger les ongles! " Entre Alphonse Allais, pionnier en tout genre, Tristan Bernard et Coluche, il est le maillon obligé, " le chinon manquant ".
    Le mettre sur un piédestal offenserait sa mémoire. Mais, mine de rien et pour longtemps, le petit homme colérique continuera à nous aider à vivre, et au besoin à mourir. Cette édition est composée d'un choix de textes effectué par Francis Blanche lui-même en 1972.

  • Les tribulations téléphoniques de monsieur Macheprot, de l'abbé Lévy et du professeur Ebst, vous connaissez ? Les grands documentaires, géographiques ou médicaux, sur les vieilles culottes de Pau, les mines de savon de Provence et la glande « illusion », les avez-vous lus ? Et les drames historiques, comme celui de Néron, inventeur du punch au Rome ? Et les reportages sportifs, où des athlètes atteignent les limites humaines dans des matches de rugby sur l'ongle, dans des parties de jeu de pomme ou des affrontements d'escrime soda, en avez-vous entendu parler ? Voici l'irrésistible et cocasse anthologie des meilleurs sketches signés Francis Blanche. Une joyeuse et « kolossale » tranche de rire, un livre qui prouve que Francis Blanche demeure à jamais l'un des plus grands humoristes francophones.

  • Bon nombre d'humoristes tiennent Francis Blanche pour leur tonton préféré. Un tonton flingueur s'il en est : iconoclaste, irrespectueux et mystificateur, maniant de main de maître l'absurde et la folie. Ses conseils témoignent d'une sagesse ancestrale : « Si vous ne vous sentez pas bien, faites-vous sentir par un autre », ou encore : « Pour rentrer chez vous, une seule adresse, la vôtre ». Mais le plus grand des talents de Francis Blanche est d'avoir su mettre le rire au coeur de sa vie quotidienne autant que dans ses sketches. Inventeur des fausses publicités, il est aussi à l'origine du canular téléphonique. Amusons-nous du délire de cet homme-orchestre, créateur de la greffe surprise, de la police des nurses et du dépanneur d'escalopes. De belles nuits blanches en perspective !



    Je me suis marié deux fois, deux catastrophes : ma première femme est partie, ma deuxième est restée.

    * Ne parlons pas d'argent : ça énerve ceux qui n'en ont pas.

    * Vous me demandez si je suis athée ? Je suis plus intéressé par le vin d'ici que par l'au-delà.
     

  • Bon nombre d'humoristes tiennent Francis Blanche pour leur Tonton préféré. Un tonton flingueur s'il en est : iconoclaste, irrespectueux et mystificateur, maniant de main de maître l'absurde et la folie. Ses conseils témoignent d'une sagesse ancestrale : "Si vous ne vous sentez pas bien, faites-vous sentir par un autre", "Pour rentrer chez vous une seule adresse, la vôtre", ou encore : "Qui vole un oeuf ferait mieux de voler un boeuf." Mais le plus grand des talents de Francis Blanche est d'avoir su mettre le rire au coeur de sa vie quotidienne autant que dans ses sketches. Inventeur des fausses publicités, il est aussi à l'origine du canular téléphonique. On trouvera ici quelques-unes des folles aventures du célèbre Macheprot. Amusons-nous du délire de cet homme-orchestre, inventeur de la greffe surprise, de la police des nurses et du dépanneur d'escalopes. De belles nuits blanches en perspective !

  • "Il me semble qu'il y ait peu de poètes qui puissent être plus directement appréciés par le plus large public que Francis Blanche, tellement ses sentiments et ses mots sont justes, naturels et simples. Il n'y a aucune littérature, aucune recherche, mais une trouvaille perpétuelle.

    Francis Blanche est certainement l'être le plus sensible, le plus extraordinairement rapide et incisif qu'il m'ait été donné de rencontrer, et vous devinerez cette intelligente et suprême maestria des mots et des situations, entre autres, «quand on fait un faux pas»." Pierre-Arnaud de Chassy-Poulay

  • Bon nombre d'humoristes tiennent Francis Blanche pour leur Tonton préféré.
    Un tonton flingueur s'il en est : iconoclaste, irrespectueux et mystificateur, maniant de main de maître l'absurde et la folie. Ses conseils témoignent d'une sagesse ancestrale : " Si vous ne vous sentez pas bien, faites-vous sentir par un autre ", ou encore : " Pour rentrer chez vous, une seule adresse, la vôtre ". Mais le plus grand des talents de Francis Blanche est d'avoir su mettre le rire au coeur de sa vie quotidienne autant que dans ses sketches.
    Inventeur de fausses publicités, il est aussi à l'origine du canular téléphonique. On trouvera ici quelques-unes des folles aventures du célèbre Macheprot. Amusons-nous du délire de cet homme-orchestre, inventeur de la greffe surprise, de la police des nurses et du dépanneur d'escalopes. De belles nuits blanches en perspectives !

  • En composant Le Carnaval des animaux, qui fut présenté au public en 1886, Camille de Saint-Saëns (1835- 1921) avait choisi de prendre l'exact contre-pied du style wagnérien. Cette « Grande fantaisie zoologique », ainsi qu'il l'avait sous-titrée, se voulait légère et divertissante.
    Le Lion ouvre la marche. Puis, poules et coqs, hémiones et tortues, éléphants et kangourous, poissons et cygne, ânes et oiseaux prennent place tour à tour dans le défilé. Les pianos, par leurs arpèges virtuoses, imitent le galop des chevaux, puis, par petits groupes de notes, le saut des kangourous. Une note aiguë au violon suivie d'une note grave pleurante imite le hi-han de l'âne, la flûte mime l'agitation des oiseaux de la volière, et le xylophone résonne sur la carcasse des animaux préhistoriques.
    Mais ce bestiaire est aussi un brûlot que Saint-Saëns adresse à ses contemporains. En tendant l'oreille, on pourra ainsi reconnaître, cachées dans la partition, quelques citations et pastiches de morceaux célèbres : le french cancan de L'Orphée aux Enfers d'Offenbach dansé à un rythme de tortue, ou encore Au Clair de la lune au milieu de la Danse macabre !
    Pour introduire chacun des morceaux et des animaux de ce bestiaire, l'humoriste Francis Blanche a écrit des textes aux jeux de mots savoureux qu'Emmanuelle Houdart accompagne de ses illustrations délirantes.

  • Désormais allié des Babus (voir Le Boudin sacré), l'ignoble Furax n'a pas renoncé à son ambition de devenir maître du monde ; il a mis la main sur l'invention du professeur Moshmosh, une lumière bleue qui annihile la volonté de ceux qu'elle touche. Mais il va trouver sur son chemin Black, White, le commissaire Socrate et leurs amis.
    Jeux de mots navrants, situations absurdes, dialogues délirants... Tous les ingrédients du duo Dac/Blanche sont présents dansce nouveau volet de la mythique saga Furax diffusé sur Europe n°1 entre octobre 1957 et juin 1958, après Malheur aux barbus et Le Boudin sacré. « Je tiens Furax pour une oeuvre géniale, pour la grande Iliade du siècle de l'humour », a dit en 1959 le sociologue Edgar Morin.
    Par rapport au script d'origine, Jacques Pessis a éliminé les redites nécessaires au format du feuilleton ainsi que quelques allusions à l'actualité de l'époque, incompréhensibles aujourd'hui.
     

  • Diffusés à partir d'octobre 1956 sur la jeune station Europe n° 1, les 250 épisodes du Boudin sacré, première saison (sur quatre) de Signé Furax, vont connaître un succès colossal - jusqu'à Guy Mollet, président du Conseil, qui, au cours d'un débat à l'assemblée nationale, lance aux députés : « Continuez sans moi, je vais écouter Furax ».
    On a volé des monuments qui font la gloire de la France, remplacés par des imitations en staff : l'obélisque de la Concorde, le Lion de Belfort, les grilles de la place Stanislas à Nancy, etc. Qui est derrière cet ignoble forfait ? Les détectives Black & White, le professeur Hardy-Petit, le commissaire Socrate et d'autres mènent l'enquête, qui les conduira sur la piste de Furax et de la terrible secte des Babus, adorateurs du Goudgouz, le Boudin Sacré.
    Jeux de mots navrants, situations absurdes, dialogues délirants, tous les ingrédients de l'humour du duo Dac/Blanche sont là.
    Par rapport au script d'origine, Jacques Pessis a éliminé les redites nécessaires au format du feuilleton, ainsi que quelques allusions à l'actualité de l'époque, incompréhensibles aujourd'hui.
     

  • L'obelisque de la Concorde a disparu, remplacé par une imitation en staff... Pareil pour le Lion de Belfort, les grilles de la place Stanislas à Nancy... Qui a volé ces monuments que le monde entier nous envie ? Cet ignoble forfait serait-il...
    SIGNÉ FURAX ?
    Les détectives Black and White et leurs amis mènent l'enquête, qui les conduira sur la piste du Goudgouz, le Boudin sacré qu'adore l'étrange secte des Babus...

  • Le chef d'oeuvre musical de Camille Saint-Saëns dans un magnifque livre-CD à offrir à tous les enfants pour leur faire découvrir le monde de la musique classique à travers un joyeux divertissement.
    Le " grand zoo musical pour petit orchestre et pianos " est composé de 15 courtes pièces, chacune consacrée à un animal différent. Ce nouvel enregistrement orchestré par des musiciens de l'orchestre de l'Opéra de Paris contient un récitant, dix musiciens et un chef d'orchestre incarnent successivement un lion, une poule, un éléphant, un kangourou, un âne, un cygne et bien d'autres animaux, pour le meilleur et pour le rire ! Pour introduire chaque morceau, l'auteur, acteur et humoriste Francis Blanche a écrit des textes d'une intelligence malicieuse et complice que son fils, Jean-Marie Blanche, restitue avec bonne humeur et truculence.
    Les illustrations poétiques et tendres d'Izou accompagnent ce nouvel ouvrage avec son CD audio interprété par des musiciens de grand talent.

  • Qui se cache derrière les mystérieux enlèvements de barbus en plein Paris ?

    Les détectives Black and White, le commissaire Socrate et son adjoint l'inspecteur Euthymènes, le reporter Fred Transport et sa fiancée Carole Christmas se lancent à la poursuite d'un redoutable génie du mal, l'infâme Furax ! Leurs aventures les mèneront en Espagne, dans l'Etat hindou du Sama-Koutra, aux Etats-Unis, au Mexique, dans l'espace, dans le temps... La France entière a ri en écoutant les voix de, entre autres, Pierre Dac, Francis Blanche, Jean Poiret, Pauline Carton, Maurice Biraud, Roger Pierre, Jean-Marc Thibault ou encore un jeune fantaisiste nommé Raymond Devos...

    Voici pour la première fois le texte intégral des 213 épisodes de ce feuilleton délirant diffusé du 15 octobre 1951 au 28 juin 1952 sur la Chaîne Parisienne.

  • Au Jardin des Plantes une étrange ardeur semble régner...
    C'est la grand'fête éblouissante : le Carnaval des Animaux !
    Le Lion ouvre la marche. Puis, poules et coqs, hémiones et tortues, éléphants et kangourous, poissons et cygne, ânes et oiseaux, fossiles et pianistes prennent place tout à tour dans cette " Grande fantaisie zoologique " de Saint-Saëns.
    Les pianos imitent le galop des chevaux, puis, par petits groupes de notes, le saut des kangourous. Les gammes montantes de l'harmonica évoquent les poissons de l'aquarium, tandis que la contrebasse fait entendre l'éléphant, et la clarinette le coucou...
    Pour introduire chacun des morceaux et des animaux de ce bestiaire, l'humoriste Francis Blanche a écrit des textes aux jeux de mots savoureux qu'Emmanuelle Houdart accompagne de ses illustrations délirantes.
    François Morel en est le récitant, homme-orchestre bourré de talent : ex-Deschiens de la troupe dirigée par Jérôme Deschamps et Macha Makeieff, acteur dans les films d'Etienne Chatiliez, Belvaux, etc., chroniqueur à l'émission Le Fou du Roi sur France Inter, auteur d'émouvants livres (Les habits du dimanche).
    En composant Le Carnaval des animaux, qui fut présenté au public en 1886, Camille Saint-Saëns (1835-1921) avait choisi de prendre l'exact contrepied du style wagnérien. Cette " Grande fantaisie zoologique ", ainsi qu'il l'avait sous-titrée, se voulait légère et divertissante... Mais ce bestiaire est aussi un brûlot que Saint-Saëns adresse à ses contemporains. En tendant l'oreille, on pourra ainsi reconnaître, cachées dans la partition, quelques citations et pastiches de morceaux célèbres : le french cancan de L'Orphée aux Enfers d'Offenbach dansé à un rythme de tortue, ou encore Au Clair de la lune au milieu de la Danse macabre de Saint-Saëns !
    La version enregistrée ici est celle de la partition d'origine : deux pianos, deux violons, un alto, un violoncelle, une contrebasse, une flûte et petite flûte, une clarinette, un xylophone et un harmonica... et une harpe ! Le tout magistralement interprété par l'ensemble orchestral de l'Isère.
    Coréalisation Textivores

  • Tribune politique - Néron, inventeur du punch au rhum - le cinéma de demain - Aveux spontanés en broncho-pulmonie - le village oublié - le pavé dans la mare - Roland blows his horn - Emission médicale - la nuit de la pluie - l'hospice Manneken - le service d'urgence des hôpitaux - la glande illusion.

  • Narration : Pierre Dac Francis Blanche
    Ces deux spectacles, enregistrés sur scène dans les années 50, nous font partager le formidable univers de Pierre Dac et Francis Blanche avec cet humour qui leur est propre et qui, avec les années, ne prend pas une ride.

  • Ces célèbres émissions de radio crées à la RDF en 1948 firent rire la France pendant des années, avec Francis Blanche et Pierre Dac, mais aussi Louis de Funès, Roger Lanzac, etc...

  • Cet ouvrage de la collection Performances du Cetim (ref : 9q258) délivre une méthodologie de dimensionnement reconnue et partagée par les concepteurs et les fabricants d'accouplements à dentures participant au groupe de travail « Calculs » de la commission « Transmissions mécaniques » du Cetim. Il décrit les différents phénomènes physiques, les critères dimensionnant et les modes de défaillances des accouplements à dentures sur la base de la littérature technique, industrielle et scientifique existante. Les résultats issus de nombreux travaux de recherche expérimentale et l'expérience accumulée sur la base d'une multitude d'applications industrielles y sont intégrés. Des questions spéciales relatives aux sollicitations, à la capacité de charge et à l'utilisation d'accouplements à dentures bombées sont également traitées. Des recommandations concernant les bonnes pratiques et les conditions optimales d'exploitation sont présentées. Elles reposent essentiellement sur une démarche d'identification et de caractérisation de l'influence de différents paramètres, géométriques et fonctionnels, correspondant à ce mécanisme particulier.

    Sur commande
empty