Littérature générale

  • Le Secret d'irvin

    François Rivière

    • Rivages
    • 3 February 2021

    Le narrateur raconte l'histoire de son amitié avec Irvin Rosa-Fierce, chroniqueur au «Hollywood Citizen». Il dresse aussi la chronique de l'industrie du cinéma américain entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et les années 1960.

  • Nouvelle édition revue et augmentée à l'occasion du vingtième anniversaire de la mort de Frédéric Dard.

    Frédéric Dard, le romancier français le plus lu de la seconde moitié du XXe siècle, demeure un créateur mal connu de ses contemporains. La faute en incombe sans nul doute à San-Antonio, son double littéraire au succès phénoménal.
    Pour éclairer les diverses facettes de l'oeuvre et comprendre l'homme en profondeur, il fallait remonter aux sources. Embrasser l'enfance dauphinoise d'un garçon modeste introduit à la littérature par une grand-mère excentrique. Suivre les premières réussites du jeune Frédéric encouragé par Simenon, puis son nouveau départ à Paris comme dramaturge aux côtés de Robert Hossein, et sa collaboration comme scénariste avec les cinéastes Gérard Oury, Édouard Molinaro ou Yves Allégret. Enfin, revenir sur la naissance hasardeuse du commissaire San-Antonio en 1949 et la consécration de ce personnage de fiction devenu en quelque sorte auteur de la saga trépidante que l'on sait.
    À travers ce portrait en action, on partagera les émois, les coups durs et les temps forts de la vie de Frédéric Dard. Celui qui, grâce à son tempérament hors du commun, a été, sans conteste, l'homme de lettres le plus libre de son époque.

  • Journaliste, Chesterton fut l'infatigable contradicteur des idées marxistes de G. B. Shaw et des utopies de H. G. Wells. Romancier - Le Nommé Jeudi, La Sphère et la croix - mais aussi merveilleux auteur de nouvelles - Le Club des métiers bizarres - et poète - les tommies de la Grande Guerre partaient à l'assaut en déclamant son Lépante-, Chesterton a bâti une véritable cathédrale de fiction qui se profile sur le ciel éternel de la fantaisie. Sans doute était-il temps de rendre hommage à celui que Borges considérait pour sa part comme « l'un des premiers écrivains de notre temps pour son imagination visuelle et la félicité enfantine ou divine que laisse entrevoir chaque page de son oeuvre ». C'est ce que François Rivière, biographe reconnu d'Agatha Christie, de Patricia Highsmith et d'Hergé, a voulu faire avec cette première biographie française de l'écrivain.

  • Entre le milieu du printemps et la fin de l'été 1932, de Londres à Los Angeles et retour, Tony Montero, adolescent anglais nourri de littérature, emménage avec sa famille dans une maison voisine de celle de Boris Karloff sur une colline d'Hollywood.
    Fasciné par l'acteur, un anglais lui aussi décalé sous le soleil de la Californie, il se trouve involontairement mêlé à son histoire d'amour avec la gouvernante suisse des Montero, et bientôt confronté à la mort... Il est propulsé dans l'envers du décor de la fabrique de rêves qu'il découvre avec un mélange d'étonnement et de délicieux frisson. A " l'ombre de Frankestein ", il est le jouet de forces inconnues, exposé au danger des rencontres de hasard, aux confins de l'univers des grands classiques du cinéma d'épouvante des années 30.
    A travers le regard de Tony sur ce " nouveau monde ", c'est en fait au récit de l'initiation du narrateur qu'est convié le lecteur. Ce roman d'apprentissage est en même temps un récit de mystère et celui d'une innocence enfantine au point crucial où elle menace de chavirer et de se perdre définitivement.

  • Ce volume rassemble une sélection de romans classiques (XIXe siècle) des années 1940-1950 qui témoignent, sur des registres différents, de la force de la littérature de jeunesse.
    Certains de ces romans ont été reconnus avec le temps comme de véritables classiques, tel le toujours irrésistible Trois hommes dans un bateau de Jerome K. Jerome, qui ouvre ce recueil. Un petit chef-d'oeuvre d'humour, de finesse et de sensibilité, à l'instar de Mon petit Trott de l'Alsacien André Lichtenberger, qui fit les délices de plusieurs générations et méritait d'être redécouvert.
    D'autres apparaissent comme des romans uniques dans l'oeuvre de leur auteur et sont devenus mythiques, en raison non seulement de leur génie propre, mais de la gloire que leur apporta le cinéma. C'est le cas de Mary Poppins de Pamela Travers, d'Émile et les détectives d'Erich Kästner, des Cent Un Dalmatiens de Dodie Smith et d'Adieu mes quinze ans, de Claude Campagne, qui ont enchanté des lecteurs et des spectateurs de tous âges.
    Il y a enfin les romans dits " de génie " tels que Le Relais de la chance au Roy de Jean-Louis Foncine, publié dans une collection, " Signe de Piste ", destinée aux adolescents. Figure emblématique de la fiction enfantine, l'Anglaise Enid Blyton, surnommée " l'Agatha Christie des moins de dix ans ", est restée célèbre pour ses aventures du Club des Cinq. Elle est considérée comme la devancière de J.K. Rowling, la créatrice d'Harry Potter, qui lui voue une grande admiration. " Bouquins " lui rend hommage en publiant dans ce volume un titre méconnu, L'Île de l'aventure.
    Ce volume contient : Jerome K. Jerome, Trois hommes dans un bateau - Erich Kästner, Émile et les détectives - André Lichtenberger, Mon Petit Trot - Dodie Smith, Les Cent Un Dalmatiens - Enid Blyton, L'Île de l'aventure - Jean-Louis Foncine, Le Relais de la chance au Roy - Claude Campagne, Adieu mes quinze ans - Pamela L. Travers, Mary Poppins - Paul Berna, Le Cheval sans tête.

  • Avec ses 2,5 milliards de livres vendus dans le monde, Agatha Christie (1890-1976) est l'auteur le plus lu après Shakespeare. Et seule la Bible dépasse son oeuvre en nombre d'exemplaires vendus !
    Romancière anglaise, adorée par le public français, qui la découvrit en 1927, elle a créé deux personnages mythiques du roman policier : Hercule Poirot et Miss Marple.
    Son oeuvre a été maintes fois adaptée au cinéma et à la télévision, rassemblant toujours de nombreux spectateurs.
    François Rivière dresse le portrait de cette femme secrète, pétrie de morale mais expert ès poison (elle en connaît tous les secrets mortels) dont l'oeuvre est lue et relue par les petits et les grands.

  • Frédéric Dard nous avait-il tout dit de lui ? San Antonio s´était bien sûr épanché tout au long d´une saga phénoménale...mais son créateur avait encore des révélations à faire.Ces entretiens enregistrés en marge du documentaire qu´ont réalisé en 1995 Francis Gillery et François Rivière nous font, une dernière fois, « entendre » la voix reconnaissable entre toutes du père de San-A. et Béru. L´écrivain nous raconte son enfance provinciale auprès d´une grand-mère boulimique de lecture, ses débuts à Lyon, ses rencontres avec Simenon, Édith Piaf, le dessinateur Dubout et bien d´autres, sans oublier son amitié avec Robert Hossein.Des propos pleins de truculence et d´émotion, décapants souvent et sincères toujours... Un éclairage unique sur la vie et l´oeuvre d´un être lucide et généreux.

  • Hollywood, années 1950. Le singulier destin d'un enfant-acteur qui va se perdre dans les troubles mirages de " l'usine à rêves ".
    Bibliophile et misanthrope, Charles Dulac vit dans ses souvenirs : il a été, dans une autre vie, enfant-acteur aux grandes heures de l'industrie hollywoodienne. Héros d'une série télévisée à succès, il a connu là-bas toutes les " premières fois " qui déterminent l'adulte que l'on deviendra. De cette gloire éphémère ne lui restent que les vieilles bobines Super 8 de Little Charlie détective qu'il se repasse en boucle dans sa grande villa solitaire, quelques images ensoleillées de la dolce vita version L. A. Et le souvenir, obsédant, du drame qui a brisé sa carrière et broyé sa vie.

    Construit en un jeu de miroirs où se mêlent passé et présent, rêve et réalité, la " mauvaise vie " de Charles Dulac se lit comme un polar psychologique brillamment inspiré de la littérature policière anglaise si chère à l'auteur des Chroniques d'Oliver Alban.
    Charles est de ces êtres que la réalité contrarie. À lui-même, il a toujours préféré son double fictif, Little Charlie. À la vraie vie, celle des livres. Aux faits, les fantasmes irrésolus qui réchauffent sa solitude. Il aurait pu en être autrement. Si Teddy, son grand amour impossible, l'avait aimé. S'il ne s'était trouvé mêlé au sombre crime qui les a obligés à quitter brusquement L. A., menant finalement à la mort de Teddy. Quand resurgit celui qu'il juge responsable de cette tragédie, Charles ne peut plus fuir : il doit enfin accepter de se confronter à son passé tel qu'il fut.

    Le roman le plus personnel du biographe remarqué d'Agatha Christie, Patricia Highsmith et Enid Blyton.
    Hommage à la littérature, au cinéma et au way of life anglo-saxons, nostalgie des héros de l'enfance qui ne nous quittent jamais tout à fait, fascination pour les personnages doubles et les existences entravées par leurs propres démons : on retrouve dans ce nouveau roman tous les thèmes de prédilection du père d'Olivia Sturgess, mais c'est la première fois qu'il les aborde de manière aussi intime et personnelle.

  • Automne 1889. À 24 ans, Rudyard Kipling quitte ses Indes natales pour conquérir, à Londres, la planète des Lettres. Adoubés par Henry James, ses Simples contes de la colline font déjà grand bruit, suscitant autant de curiosité que de jalousie. Car dans le petit monde des lettres londoniennes, le jeune Anglo-Indien détonne : sauvage, excentrique, lunatique, il a la brusquerie des grands timides et bien peu de goût pour les mondanités dont semblent se délecter ses pairs. De plus, il déteste cette ville, sa grisaille, sa froidure, qui lui rappellent de sombres souvenirs d'enfance - la chaleur, les couleurs de l'Inde, son aya lui manquent terriblement. C'est dans cette période de fragilité et de désarroi que Kipling va, par l'entremise de James, rencontrer Wolcott Balestier. Wolcott a l'assurance, l'énergie, l'optimisme, aussi, du Nouveau Monde dont il vient : jeune agent ambitieux, il est bien décidé à importer sur le Vieux Continent les méthodes américaines modernes en matière d'édition. Kipling est d'abord pour lui le client idéal. Mais, très vite, les deux jeunes gens vont écrire ensemble une histoire beaucoup plus intime, formant avec la soeur de Wolcott, Carrie, un trio aussi ambigu qu'attirant...

  • Tabou

    François Rivière

    Histoire mystrieuse dans les milieux cinmatographiques de Hollywood. Par l'auteur de Fabrique.

  • Julius exhume

    François Rivière

    • Seuil
    • 31 August 1990
    Sur commande
  • Un mystérieux événement s'est déroulé en 1962 à Yonge, petite ville de Charente-Maritime, dans le cours de Mme Leprince. Julian Dransfield, un journaliste anglais, décide de se rendre sur place pour mener l'enquête auprès des derniers témoins. Ces derniers lui révèlent l'existence d'un étrange petit garçon, Oscar, parisien arrivé en cours d'année scolaire, étrangement disparu après les faits... Dans une atmosphère troublante (et très british), un va-et-vient temporel subtil et efficace se noue entre l'enquête « policière » de Julian et les événements qui se sont déroulés plusieurs décennies auparavant dans cette bourgade charentaise.

    Sur commande
  • Fabriques

    François Rivière

    • Seuil
    • 1 September 1977
  • L'oeuvre d'Enid Blyton, dont la partie la plus connue est la série du Club des cinq, passionne et enthousiasme les enfants, alors que le plus souvent elle indiffère les adultes.
    Il faut croire que François Rivière échappe à la règle puisque les livres, mais aussi le personnage d'Enid Blyton ont irradié son enfance et n'ont jamais quitté sa mémoire. Ses " affinités électives " avec cette littérature enfantine, François Rivière les raconte ici avec tendresse et humour tout en enquêtant sur la romancière. Peu à peu l'auteur découvre l'univers mystérieux et fascinant d'Enid Blyton, son écriture médiumnique, et les aléas de sa vie privée.
    Brillant, rapide, passionnel, ce livre n'est pas destiné aux jeunes lecteurs de la " Bibliothèque Rose ", mais à leurs aînés partis à la recherche de leur enfance perdue.

  • « J'ai retrouvé le télégramme daté du 21 septembre 1977. Il y est dit : Possibilité de rencontre avec Patricia Highsmith ce soir - stop - merci de rappeler très vite - Les Nouvelles littéraires.

    La romancière est alors sous les feux de l'actualité. À l'époque, je professe dans les couloirs du journal auquel je collabore une vive admiration pour cet auteur. J'ai, à tout hasard, lancé l'idée d'une interview, étonné moi-même de tant d'audace. D'autant que la ténébreuse Patricia a la réputation de fuir les journalistes. À la compagnie des êtres humains, dit la légende, elle préfère celle des chats et des escargots. Je suis donc prévenu. » Un long et merveilleux suicide évoque le cheminement d'un écrivain obstiné dans sa démarche sans pareille, et la vie difficile d'une Américaine exilée. Nourri de la correspondance inédite de la romancière avec ses éditeurs français, il raconte aussi les trois rencontres que Rivière eut, entre 1977 et 1990, avec cette inoubliable figure des lettres anglo-saxonnes du xxe siècle.



    I

    Sur commande
  •    Peter Pan, symbole de l'enfance éternelle, hante notre mémoire. Si le dessin animé de Walt Disney a conquis petits et grands, qui aujourd'hui connaît la personnalité du véritable et mystérieux créateur de Peter, un certain James Matthew Barrie oe
       Né en Écosse en 1860, Barrie connut la gloire avec sa pièce Peter Pan ou le garçon qui ne voulait pas grandir, créée à Londres il y a tout juste un siècle. Son oeuvre singulière est tout entière modelée sur sa vie intérieure, sur le spleen qui l'accompagne depuis sa jeunesse, après la mort de son frère David, le préféré de leur mère. Au delà du drame personnel de l'écrivain, ce récit nous fait partager ses nombreuses rencontres avec les personnalités littéraires et politiques anglaises de l'époque, mais également ses joies d'éternel enfant en compagnie des cinq fils de son amie, la belle Sylvia, pour lesquels il crée un jour, au détour de l'allée d'un parc, un petit être faunesque qu'il baptise Peter Pan...

    Sur commande
  • Le moyen d'être heureux, ou le Temple de Cythere. Partie 2 / , avec les avantures de Chansi et de Ranne. Premiere -seconde partie Date de l'édition originale : 1750 Comprend : Le moyen d'être heureux, ou Ranné et Mascaves ; Rien de trop, ou Chansi. Histoire chinoise Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Le moyen d'être heureux, ou le Temple de Cythere. Partie 1 / , avec les avantures de Chansi et de Ranne. Premiere -seconde partie Date de l'édition originale : 1750 Comprend : Le moyen d'être heureux, ou Ranné et Mascaves ; Rien de trop, ou Chansi. Histoire chinoise Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • L'aventure commence à Marseille, en 1941, où un jeune homme de 24 ans quitte la voie toute tracée de son existence (HEC, une " bonne situation " dans l'industrie maritime) pour se lancer sur " le chemin qui mène le plus sûrement à la ruine " (dixit son ami Guy Schoeller, avec lequel, trente-huit ans plus tard, il créera la prestigieuse collection " Bouquins ") : l'édition. Comme les " grands " (Gallimard, Grasset.), Robert Laffont donne son nom à la maison qu'il fonde, choisit pour sigle un dauphin chevauché par le poète Arion afin de porter ses (futurs) auteurs aux rives de la renommée, et acquiert une lourde presse en ces temps de guerre où la pénurie de papier rend les lecteurs avides de tous les livres qu'ils peuvent se procurer. Le premier qui en sort est un classique, l'?dipe Roi de Sophocle. Soixante-dix ans plus tard, bon pied bon oeil, Arion et son dauphin ont résisté aux tempêtes, accompagné 5280 auteurs, fait découvrir au public plus de 8700 titres ouverts sur tous les horizons, et dans tous les genres.
    Derrière chacun de ces livres que, depuis soixante-dix ans, le lecteur tient entre ses mains, palpite toute une vie - des métiers, des idées, des rencontres, des passions et des hommes. C'est dans les coulisses de cette vie que nous invitent Rivière & Rébéna, des débuts des Éditions Robert Laffont à nos jours. On croise des écrivains légendaires (Graham Greene, Dino Buzzati.), quelques grands de ce monde (Eisenhower, Churchill, de Gaulle.), les auteurs d'hier et d'aujourd'hui, diversement illustres mais également talentueux, qui font la force d'une maison. On apprend la " petite histoire " des oeuvres emblématiques (L'Attrape-coeurs, Paris brûle-t-il ?.). On célèbre un succès à ce jour inégalé (Papillon). Mais on pousse aussi la porte du comité de lecture, on assiste à une réunion de représentants, on entre dans le service de presse, on s'agace avec Robert Laffont de la politique des prix littéraires, on suit les premiers pas de l'" École de Brive ", de " Pavillons ", d' " Ailleurs et Demain ", on part en Inde avec Dominique Lapierre pour un voyage de presse historique.
    Porté par la plume de Rivière et le dessin de Rébéna, particulièrement inspirés, le lecteur embarque dans un voyage passionnant au coeur de plus d'un demi-siècle d'histoire de l'édition et de la littérature.

empty