François Amy De La Bretèque

  • Le Moyen Âge nous a légué un réservoir de récits, un trésor d'anecdotes et de situations, une galerie de personnages et un répertoire de motifs et de situations visuelles propices à la création cinématographique.
    Il a donc toujours été une importante source d'inspiration pour les cinéastes : plus de 600 films ont été tournés en France et à l'étranger depuis la création du cinéma et plusieurs films sortent encore chaque année.
    Cet ouvrage revient sur un siècle de production cinématographique sur le Moyen Âge ou dont l'action se situe explicitement au Moyen Âge : ses oeuvres majeures et son évolution depuis 1895 à nos jours. Il nous apprend notamment que ces films nous renseignent tout autant sur cette période ancienne de notre histoire que sur le contexte (social, politique, économique...) de leur tournage, et donc sur notre propre identité et notre histoire contemporaine.

  • Les recherches qui se sont développées depuis trois décennies sur la période des " premiers temps " ont permis de reposer au cinéma et à son histoire quelques questions de fond. Parmi celles-ci, celles qui tournent autour des questions de la localisation du territoire et du rapport du cinéma aux centres décisionnels et aux lieux où s'élaborent les représentations et les discours dominants représentent des sujets sensibles susceptibles d'apporter des enseignements toujours actuels. Prenant la suite du Congrès précédent et du volume édité par Richard Abel et ses confrères, nous avons choisi d'aborder le cinéma non plus à partir de ces centres, mais à partir de ses périphéries. Après avoir essayé de problématiser les notions de local et de régional, c'est cette notion de périphérique qui nous a retenus pour le dixième Congrès de Domitor dont la présente publication propose les contributions sous forme d'Actes. Congrès qui s'est tenu précisément dans l'un des espaces périphériques européens, la Catalogne française et espagnole. Les intervenants au nombre d'une quarantaine sont tous des spécialistes du cinéma des premiers temps, universitaires ou archivistes, venus des deux côtés de l'Atlantique et même au-delà. Ce volume permet de " décentrer " une histoire du cinéma trop souvent écrite depuis les capitales politiques, administratives ou industrielles.

    Sur commande
  • Cet ouvrage s'inscrit dans le champ de l'histoire des représentations. Il examine du point de vue de l'histoire du cinéma ce qui reste de l'imaginaire médiéval dans les films et les stéréotypes que le cinéma a imposés à l'imaginaire collectif comme représentations du Moyen Âge.

    Les créations imaginaires et les figures historiques, héritées ou créées par le cinéma, se sont mêlées dans les films. On a classé ces représentations en deux ensembles définis par la forme dominante de l'énonciation : la « scène mythique » et la « scène historique ». Une synthèse récapitule les motifs transversaux qui reviennent d'un film à l'autre, proposant les bases d'une iconographie du film moyenâgeux.

    Ce livre s'adresse aussi bien aux médiévistes désireux de voir comment l'époque qu'ils étudient continue d'alimenter l'imaginaire de nos contemporains, qu'aux historiens du cinéma, ces films ayant joué un rôle clé dans l'élaboration de certaines formes d'expression filmique.

    Sur commande
empty