Florence Noiville

  • Pour Valentine de Lestrange, voler c'est jouer. Mais c'est surtout une manie incurable, peut-être héréditaire, qui lui procure des frissons autrement plus excitants que la vie bourgeoise ordinaire dans l'ombre de son mari ministre.
    Cleptomane, le mot même la ravit... Jusqu'au jour où, presque sans le vouloir, elle subtilise l'objet de trop. Celui qu'elle n'aurait jamais dû voir et qui va changer le cours de sa vie.
    Florence Noiville poursuit ici son exploration du psychisme humain à travers ses troubles et ses désordres. Après la psychose maniaco-dépressive dans La Donation, l'obsession amoureuse dans L'Attachement et l'érotomanie dans L'Illusion délirante d' être aimé, elle éclaire la plus romanesque des addictions. Et livre un portrait d'héroïne hitchcockienne, diabolique et poignante.

  • Laura Wilmote se dit harcelée par C., une ancienne amie. Pourtant, personne ne décèle l'obsession de C., personne ne voit la relation entre les deux femmes. Elle découvre qu'elle souffre du syndrome de Clérambault, un délire passionnel qui l'entraîne de plus en plus loin et la prive de sa liberté.

  • Janvier 2015 Six ans après la disparition de sa mère dans un accident de voiture, Anna, 20 ans, découvre une lettre d'elle adressée à son premier grand amour, un professeur de français. Elle avait 17 ans, lui approchait la cinquantaine. Passé le trouble engendré par cette découverte, Anna cherche à comprendre le lien qui a uni deux êtres que tout semblait opposer.

    Un fragment du discours amoureux particulièrement juste et touchant. Isabelle Courty, Le Figaro magazine.

    Florence Noiville croise les points de vue pour explorer les lois illogiques de l'attraction. Véronique Rossignol, Livres Hebdo.

  • Ce que propose de montrer ce Cahier de L´Herne, c´est une image d´Isaac Bashevis Singer et de son oeuvre qui se situe très loin des stéréotypes habituels - l´aimable fabuliste de l´âme juive, le lutin talmudique échappé d´une toile de Chagall ou encore le conteur nostalgique ressuscitant inlassablement le folklore pittoresque d´un yiddishland enfoui.

  • Toute la famille attend avec joie et impatience la naissance du bébé... qui se trouve très bien là où il est !
    Les neuf mois de la grossesse sont largement dépassés et Bébé Jules s'attarde indéfiniment dans le gros ventre de Madame Bigbelly. Pour le convaincre de montrer enfin le bout de son nez, toute la famille, père, soeur, cousins, grand-père lui font miroiter, chacun de son point de vue, les agréments de la vie au dehors. Mais c'est sa maman, bien sûr, qui saura trouver les mots secrets pour le décider à venir au monde.

  • 'À l'âge de neuf ans, je suis tombée amoureuse de la langue anglaise. J'écoutais la BBC sans comprendre, comme on écoute une musique. Puis j'ai aimé l'Angleterre, le pays et ses écrivains...' Au Monde, l'anglomanie de Florence Noiville est connue. Elle

  • Isaac bashevis singer

    Florence Noiville

    • Stock
    • 29 October 2003

    Isaac Bashevis Singer (1904-1991) aurait eu 100 ans en 2004. A l'occasion de ce centenaire, voici la première biographie jamais parue en France du grand écrivain, prix Nobel de littérature 1978.


    Entre la vieille Europe et les Etats-Unis, entre le yiddish et l'anglais, cette vie coupée en deux est d'abord une captivante traversée du XXe siècle, marquée par les échos de la Révolution russe, la première guerre mondiale, la montée du nazisme, l'exil au milieu des années 1930, la Shoah vue d'Amérique, et l'extraordinaire pari qui consiste à devenir un grand écrivain universel en choisissant d'écrire dans « la langue de personne ». Elle est aussi l'occasion de découvrir un personnage orgueilleux et grave, un pessimiste à l'humour ravageur, un mystique en colère contre le Tout-puissant, ainsi qu'un grand amoureux des femmes, adepte des vies parallèles et des fidélités multiples...

    Florence Noiville a mis ses pas dans ceux de Singer. En Pologne, elle a retrouvé de très vieux témoins qui l'avaient connu à Varsovie. Elle a interrogé son fils unique qui vit aujourd'hui en Israël et que Singer avait abandonné derrière lui, à l'âge de cinq ans. Elle a exploré ses archives conservées à Austin, au Texas, et rencontré ceux qui l'ont bien connu à New York, notamment.

    De cette enquête minutieuse se dégage un personnage autrement plus complexe et fascinant que celui de l'aimable conteur, du facétieux fabuliste de l'âme juive, que l'on s'obstine en général à voir en lui. Irritant et attachant à la fois, ce Singer-là est un homme libre, éminemment moderne, à mille lieues des stéréotypes véhiculés sur lui.

  • Lucien est un vieux monsieur un peu triste, qui passe beaucoup de temps sur un banc, à regarder les passants. Un jour d'hiver et de neige, il aperçoit Madeleine et son coeur bondit, mais il n'ose rien lui dire. Et si une huître, une huître toute simple, mangée le soir de Noël, avait le pouvoir de changer sa vie... ?

  • Un recueil de 29 portraits d'écrivains (Aharon Appelfeld, Toni Morrison, Amos Oz, Tomi Ungerer, Thanassis Valtinos, Enrique Vila-Matas, etc.) pour découvrir leur univers intime et leur processus de création.

  • Et toi, ta grand-mère, comment la décrirais-tu ? grâce aux activités de cet album, tu vas découvrir sa vie et garder des traces de tous les bons moments que vous passez ensemble.
    Note ce que tu aimes chez ta grand-mère, son expression favorite, un geste...et tout ce qui nourrit votre complicité.

  • La donation

    Florence Noiville

    • Stock
    • 22 August 2007

    Chez un notaire, à la faveur d'une donation, une jeune femme se penche sur son passé. Les souvenirs et les blessures de l'enfance remontent en même temps que les interrogations. Peut-il y avoir une corrélation entre la maladie de sa mère, qui a toujours souffert de psychose maniaco-dépressive, et la façon dont elle-même a mené jusqu'ici sa propre vie, envisagé son parcours professionnel, élevé ses enfants ? Se peut-il qu'un simple gène défaillant dans un cerveau qui n'est pas le vôtre conditionne non seulement votre existence et votre personnalité, mais aussi, peut-être, celle d'une partie de votre descendance ? Est-ce cela aussi l'héritage, la « donation » ? Vient-on au monde avec l'histoire de ses parents ? Le récit s'articule autour d'un va-et-vient dans le temps où les images du passé s'éclairent à la lumière du présent.


  • comment se crée une recette ? de quelle manière des plats aussi populaires que le couscous ou la pizza, aussi luxueux que le tournedos rossini, aussi savoureux que la tarte tatin, ont-ils pu arriver sur nos tables ? se rappelle-t-on que la pomme de terre était autrefois si mal considérée qu'on l'accusait de donner des maladies ? en remontant le temps à travers les cuisines des rois, des restaurants et des gens du peuple, en retrouvant la trace des précurseurs de nos chefs actuels, ce livre rassemble
    les histoires les plus passionnantes de la naissance de l'art culinaire, et nous révèle les secrets de fabrication des plus délicieuses recettes.
    a vos fourneaux et bon appétit !.

  • De la Chine ancienne à l'Egypte des pharaons, de l'Inde et ses multiples divinités au panthéon romain, ces légendes nous racontent les naissances du monde et l'origine des civilisations. Un régal pour les passionnés de mythologie !

  • « Après ne pourra pas être comme avant. » « Nous tirerons tous les enseignements de cette crise sans précédent. » Multiplication d'appels, surenchère de serments, abondance d'engagements. Mais pour combien de temps, avant le retour du « business as usual » ? Oui la sécurité sanitaire, mais l'économie, idiot ! Oui l'environnement, mais la croissance, mon grand ! Oui la justice sociale, mais le réalisme, braves gens !

    Alors, cette fois, ce sont peut-être des femmes qui oseront donner leurs chances à l'impossible. Si ces femmes, de tous les continents, qui ont su conquérir leur place à la force de leurs idées, ne sont pas entendues, qui le sera ?

    Pour cela, il fallait les convaincre de s'exprimer, de s'exprimer ensemble, non pas d'une seule voix, mais dans une polyphonie. Pour dessiner un autre avenir que l'attente de la crise prochaine. On entendra ici la parole de la franco-américaine Esther Duflo, prix Nobel d'économie, celle de la navigatrice Isabelle Autissier, première femme à avoir accompli un tour du monde en solitaire et présidente du WWF France, celle encore de Godeliève Mukasarasi qui, pour son engagement lors du génocide rwandais a été désignée « Femme de courage », celle de la romancière Fang Fang dont le Journal tenu à Wuhan a fait le tour du monde malgré l'hostilité des autorités chinoises, celle de la généticienne Mayana Zatz, dont les travaux sur la cartographie du génome a permis d'aider des milliers de familles malades au Brésil, ou enfin celle de la philanthrope Melinda Gates dont la fondation investit massivement dans la santé mondiale et le développement.

    De Paris à Kigali et de Sao Paulo à Seattle, chacune a puisé dans son expérience la plus intime, plus que dans une idéologie toute faite, pour contribuer à ce plaidoyer, comme s'il était possible que ce soit celui la dernière chance.

  • De la Grèce antique au monde celte, du Japon légendaire aux mythes dogon d'Afrique, ces récits passionnants nous font vivre les origines du monde et les naissances de civilisations modernes. De quoi satisfaire les passionnés de mythologie !

  • Icone de la soul et du jazz, Nina Simone incarne aussi l'engagement farouche pour les civils rights. Géniale et attachante, elle consacra sa vie à la musique, jusqu'à s'en brûler les ailes. La journaliste Florence Noiville et la réalisatrice Mathilde Hirsch racontent le parcours fascinant de cette singulièrediva.

    Son premier concert, Eunice Waymon le donne en 1936 à l'âge de 3 ans et ½ en l'Eglise Saint-Luke, à Tryon en Caroline du Nord, où sa mère officie comme Révérende. A l'âge de dix ans, elle signe son premier acte de rébellion : elle ne jouera pas tant que ses parents n'auront pas le droit de s'asseoir au premier rang comme les Blancs.
    Pianiste surdouée, nourrie du répertoire classique - derrière le jazz, on entend Bach ou Rachmaninov - elle se verra refuser l'entrée du Curtis Institute lui fermant l'accès à la carrière de première concertiste classique noire. Cette fêlure indélébile réveille en elle un volcan de fureur et de colère. Se rebaptisant Nina Simone à la scène, elle invente son propre langage teinté de gospel, jazz, classique et soul. Entre invocation et incantation, sa musique est une prière portée par sa voix grave inimitable. Amie de James Baldwin et des artistes du Village Gate, le temple du jazz à New York, elle joue pour défendre la cause de Martin Luther King.
    Dépensière, elle travaille sans relâche, managée par Andrew Stroud, ex flic qui la bat. Diagnostiquée tardivement bipolaire, elle partira retrouver ses racines au Libéria puis s'installera dans le sud de la France où elle mourra, isolée,en 2003.
    Après une enquête aux Etats-Unis, à Londres, aux Pays-Bas..., où elles ont rencontré le frère de Nina, sa fille, ses musiciens, l'un de ses amants ou encore son manager français, les auteures ont recueilli témoignages nouveaux, lettres inédites, fragments de journaux intimes et informations méconnues sur ses années françaises.

  • Aujourd'hui, il n'est guère un hôpital, un institut ou centre de recherche, etc... qui ne garde systématiquement tout échantillon « au cas où » l'on en aurait besoin. Mieux, toujours plus nombreux sont les États qui soutiennent la constitution de grandes collections nationales : en Islande, le Parlement a autorisé, en 1998, la création, par l'entreprise privée de Code Genetics, d'une grande structure destinée à rassembler des données de santé sur les quelque 280 000 Islandais qui ne s'y seront pas opposés ; au Royaume-Uni, les promoteurs de la « UK Biobank » espèrent persuader 500 000 personnes contactés par le biais du NHS (National Health Service) de mettre à disposition sang, urines et données médicales diverses (âge, sexe, habitudes alimentaires, antécédents médicaux, arbres généalogiques...).

    Entre économie de marché et santé publique, les « biobanques », par leur nouveauté et leur ampleur, apparaissent à la fois comme un précieux outil pour la recherche médicale et comme une source de vives inquiétudes. Pour cerner cette réalité aussi décisive pour l'avenir qu'elle est ignorée, cet ouvrage replace les biobanques dans leur contexte historique, scientifique, économique et juridique, interroge leur légitimité éthique et décortique les problèmes qu'elles posent en matière de propriété et d'accès à leur contenu.

  • Pour les Romains, les dieux sont partout présents, et la vie terrestre est placée sous le signe d'une multitude de divinités : les grands dieux grecs que les Romains ont adoptés en les renommant, tels Jupiter, Junon, Vénus ou Mars, et les Lares et les Pénates, les dieux domestiques, chargés de veiller sur la famille et les lieux de vie.
    De la fondation de Rome par Romulus et Remus jusqu'au déclin de l'empire, les dieux inspirent donc les héros ou les simples mortels, guident les choix des rois et des empereurs. Et à travers leurs histoires de famille et d'ambition, ce sont eux qui écrivent la destinée de Rome et de ses habitants.

  • Des albums pour découvrir les mythes fondateurs des grandes civilisations.

  • Un malade fait don de son adn à la recherche : aura-t-il un accès privilégié aux tests et médicaments qui auront pu être mis au point grâce à lui? une population autochtone d'un pays émergent fournit à un industriel une plante aux vertus médicinales ou cosmétiques : à quelle part du gâteau peut-elle ultérieurement prétendre? des chercheurs ont besoin d'accéder à des ressources biologiques indispensables au développement d'une variété de riz plus résistante aux maladies : doivent-ils s'acquitter d'un droit de péage? ces questions apparemment déconnectées les unes des autres renvoient en réalité à une même préoccupation : comment assurer le partage équitable des ressources biologiques et des avantages qui en sont tirés? car, avec l'avènement des biotechnologies, le vivant (humain comme non humain), réservoir de matériaux précieux, est devenu une richesse plus convoitée que jamais.
    La variété des acteurs (états, populations autochtones, patients, chercheurs, industriels. ) et la complexité des enjeux contraignent d'autant plus à poser les jalons d'une "bioéquité", clé du partage des ressources biologiques. croisant les points de vue des meilleurs spécialistes, cet ouvrage dessine les contours d'une gouvernance originale et acceptable du vivant, entre marché et équité, propriété exclusive et accès pour tous, innovation et justice nord-sud.

    Sur commande
  • Après les divinités dans La Mythologie grecque, les auteurs s'intéressent ici aux héros de la Grèce antique. Comment Jason a-t-il conquis la Toison d'or ? Pourquoi Narcisse a-t-il été changé en fleur ? Voici quelques histoires de ces êtres surhumains dont les exploits n'ont cessé d'inspirer l'art, la littérature ou la psychanalyse. Racontés de façon simple et moderne, ces récits fondateurs continuent encore à nous fasciner et à nous parler de nous-mêmes.

empty