Erwan Seznec

  • Nos élus et l'Islam

    Erwan Seznec

    Les électeurs musulmans sont de plus en plus nombreux, et même désormais majoritaires dans des dizaines de communes de France. Bien que la radicalisation d'une frange d'entre eux ne fasse plus débat, une grande partie de la classe politique refuse toujours d'aborder cette question et les sujets qu'elle met à l'ordre du jour. Les gouvernements successifs enchaînent les déclarations vagues et solennelles sur la laïcité, pendant que sur le terrain les calculs électoraux à court terme et le clientélisme prospèrent.
    De gauche ou de droite, les élus locaux qui témoignent dans cette enquête ont comme dénominateur commun de refuser de participer à la grande braderie des principes républicains. Celle-ci est déjà lancée mais il est possible de la clore avec le soutien de la majorité des électeurs musulmans qui rejettent la perspective d'une sécession culturelle.
    Nos élus et l'islam est un document nécessaire, qui montre comment le clientélisme à la française est aussi la source d'une radicalisation toujours plus grande de l'islam.

  • Folles entreprises !

    Erwan Seznec

    Paranoïaques, boulimiques, schizophrènes ou encore dépressives, les entreprises cinglées sont parmi nous. Journaliste d'investigation spécialisé dans le domaine économique, Erwan Seznec s'improvise psychiatre et pose un diagnostic implacable sur les petites névroses et grands délires de firmes françaises et internationales. D'Apple à la SNCF en passant par BNP Paribas, aucune n'échappe à la plume caustique du journaliste, qui exhume les affaires comme autant de symptômes de maladies mentales d'entreprise, parfois sévères ! Au lecteur de découvrir, aiguillé par les conseils de l'auteur, de quel trouble mental souffre sa propre boîte...

  • Paris possède un très fort pouvoir d'attraction et attire une grande partie des 105 000 Français qui s'installent chaque année en Île-de-France. pour le meilleur et pour le pire. À partir d'une enquête très fouillée, cet ouvrage se propose de décrypter le Paris de tous les jours pour faciliter l'installation des personnes et des ménages.
    Au sommaire de ce véritable mode d'emploi de la vie à Paris : Qualité de vie (environnement, transports, santé, sécurité.). Immobilier (location, achat). Lien social (offre associative et parcours d'intégration). Loisirs (le carnet d'adresses de cinq « experts » en Culture, Gastronomie, By Night, Sports et Plein air). Consommation (alimentation, mode, biens culturels.). Enfance (solutions de gardes, scolarité jusqu'au baccalauréat). Enseignement supérieur, logement et vie étudiante. Économie, emploi, entreprises. Inclus dans le guide :

  • Loi Robien, loi Scellier, loi sur la location en meublé professionnel, loi Girardin, loi Demessine, et maintenant loi Duflot. Dix ans de défiscalisation. Dix ans d'abus, de mensonges et de tricheries. Et, à l'arrivée, des dizaines de milliers de particuliers ruinés ou endettés jusqu'au cou. Pourquoi ? Parce que depuis 10 ans, des professionnels de la défiscalisation font croire aux Français à l'investissement dans la pierre et à la promesse de juteuses économies d'impôts ; à la fin, ils se retrouvent à acheter 50% ou 70% trop chers des biens qu'ils louent mal, ou pas du tout.
    C'est l'ampleur de ce scandale qu'Erwan Seznec révèle ici dans le détail. Il met au jour un véritable système et le concours de toute une chaîne de responsabilités : celle des maires qui délivrent les permis de construire, des banques qui prêtent, des promoteurs qui construisent, des notaires qui enregistrent. Tous savent que les acheteurs foncent dans le mur, tous se taisent, tous s'enrichissent. Cyniques ou complètement intoxiqués par des professionnels de la construction, les responsables politiques, eux, se taisent et se rendent complices de ce qui est le plus grand scandale immobilier de l'après-guerre. Il se déroule au grand jour, dans une indifférence quasi-totale. Avec à la clef, l'épargne des classes moyennes engloutie pour soutenir artificiellement un secteur du bâtiment " sous cocaïne fiscale " et construire les taudis de demain.

    Sur commande
  • Antoine Delamoute et trois autres collégiens ont remporté le premier prix du concours organisé par une célèbre marque de poissons panés et s'apprêtent à passer un mois dans l'Arctique sur un navire scientifique. Ils viennent d'embarquer à bord de la Suspicieuse avec leur valise, un slip chauffant et des moufles. Même s'ils sont bien équipés, les gagnants arriveront-ils à bon port ? Entre le capitaine du bateau incapable de tenir la barre, une expédition rivale qui leur met des bâtons dans les roues et les ours blancs qui rôdent dans le secteur, ce voyage au Groenland risque fort de tourner au désastre !

    awaiting publication
  • Elles ont bien commencé, ces vacances en Bretagne : Antoine a été invité dans un manoir au bord de la mer, avec ses trois meilleurs copains. Il va pouvoir emporter sa guitare électrique et se lancer dans le rock gothique sans déranger personne. Et en échange de quoi ? Trois fois rien. Les quatre collégiens devront juste s'occuper d'un gamin de 8 ans, prénommé Galahad. Jouer les baby-sitters, en somme... Pas de quoi leur faire peur. Seulement voilà : chaque fois qu'Antoine et ses potes se retrouvent ensemble, rien ne se passe jamais comme prévu. À peine arrivés, ils se retrouvent avec un cochon dodu et bouclé sur les bras, et de sales types qui ont juré de leur trouer la peau. Mais pourquoi ça leur arrive toujours à eux ? 9/11 ans.

  • Merci qui ? Merci les panés Celsius !Antoine Delamoute et trois autres collégiens ont remporté le premier prix du concours organisé par une célèbre marque de poissons panés et s'apprêtent à passer un mois dans l'Arctique sur un navire scientifique. Ils viennent d'embarquer à bord de la Suspicieuse avec leur valise, un slip chauffant et des moufles. Même si bien équipés, les gagnants arriveront-ils à bon port ? Entre le capitaine du bateau incapable de tenir la barre, une expédition rivale qui leur met des bâtons dans les roues et les ours blancs qui rôdent dans le secteur, ce voyage au Groenland risque fort de tourner au désastre ! A partir de 8 ans.

  • Ils arrachent sa chemise au DRH d'Air France, ils bloquent le port de Marseille, ils paralysent le trafic ferroviaire pendant le bac ou les fêtes de Noël, ils détournent l'argent de la formation... Les syndicats français ont donné à plusieurs reprises ces dernières années l'image d'organisations corporatistes, aux méthodes tout aussi discutables que celles des pires représentants du patronat.
    La réalité est probablement plus inquiétante encore. Les épisodes de violence, très localisés, cachent une faiblesse dramatique du syndicalisme dans des secteurs entiers de l'économie. Repliés dans la fonction publique, la Sécurité sociale et les grandes entreprises, les appareils des grandes confédérations vivent dans le confort, et ne soucient plus vraiment de recruter des adhérents. Les syndicats étudiants reproduisent le schéma et confient à quelques dizaines de militants semi-professionnels le soin de représenter plus de 1,6 million de jeunes.
    De plus en plus coupés du terrain chaque année, plombés par les luttes internes, beaucoup moins éloignés du patronat qu'ils ne veulent bien le dire, la CGT, la CFDT, FO ou l'UNSA sont incapables de prévenir les dérives graves dans les ports, les imprimeries, le rail, les entreprises de nettoyage ou la police, sans parler des grands comités d'entreprises mis en coupe réglée par des opportunistes affublés d'une étiquette syndicale. Certaines organisations vont même jusqu'à faciliter l'islamisme radical en leur sein pour assurer leur réélection ! Le tout se déroule sous le regard impuissant de dizaines de milliers de délégués de terrain, qui se demandent quand ils auront enfin des syndicats à la hauteur de leur dévouement personnel...

empty