Erich Lessing

  • Nathan le sage

    Erich Lessing

    • Aubier
    • 5 October 1993

    Un drame en cinq actes (1779) dont les thèmes principaux sont la tolérance religieuse et l'amour du prochain comme suprême vertu.

  • Grande figure du photojournalisme, membre de l'agence magnum, erich lessing a fixé dans son objectif tous les petits et les grands moments de l'après-guerre. pour la première fois, un livre réunit ses meilleures photos prises entre 1948 et 1973.

    Après la guerre, erich lessing devient un photographe de presse d'envergure internationale. on se souvient tout particulièrement de ces images sur la révolution hongroise qui débute le 23 octobre 1956, images qui témoignent de l'état de destruction de budapest et de la lutte de ses habitants pour survivre. il est alors le premier photographe à entrer dans la capitale et le seul à y rester jusqu'à la fin.

    à la même époque, erich lessing se rend célèbre en couvrant la vie politique d'après-guerre en europe, notamment celle du chancelier allemand konrad adenauer, qu'il photographie de 1951 à 1961.

    Proche des tables de négociations pendant la guerre froide, notamment aux sommets de genève en 1955 et de paris en 1960, il bénéficie d'un angle de vue particulier sur la politique des grandes puissances.

    Il photographie aussi la reconstruction de l'europe et les efforts déployés par la population.


    Les photographies de lessing constituent aujourd'hui un riche fonds documentaire, mais aussi une recherche et une ambition plus profonde de rendre compte de la condition humaine : au milieu du chaos de la vie, erich lessing est en quête de sens : comment vit l'homme ? comment s'intègre-t-il à la société ? à travers la photographie, lessing observe le besoin de politique, de religion et de rituel de l'humanité. il étudie le pouvoir, tant séculier que religieux, et note ses effets sur ceux qui l'exercent ou le subissent. « je prends l'humanité au sérieux dans toutes ses aspirations et ses désirs ainsi que dans tout ce qui peut en découler sur le plan tant religieux que spirituel, artistique ou politique. ce fut, et c'est encore aujourd'hui, le point de départ de tous mes sujets photographiques [...] ».

  • Fruit de plusieurs années de travail, ce véritable musée de papier présente l'intégralité des 3 000 tableaux accrochés au Louvre, enrichis d'un DVD qui permet de plonger au coeur des oeuvres.

  • Le 23 octobre 1956, le peuple de Budapest se révolte contre la domination soviétique qui s'était installée depuis la Seconde Guerre mondiale. Tout d'abord triomphante (l'armée russe se retire de la ville fin octobre) la Révolution est bientôt écrasée dans le sang par les chars soviétiques, revenus le 4 novembre. Ces tragiques épisodes auront de profondes et durables répercussions sur les Hongrois bien sûr mais c'est une grande fracture dans le système communiste dont les conséquences sur l'opinion et les intellectuels occidentaux sont immenses.
    Cet ouvrage, unique en son genre, paraît à l'occasion du cinquantième anniversaire de la Révolution hongroise. Il présente presque 200 photographies prises notamment à Budapest entre juillet 1956 et janvier 1957 par Erich Lessing, « le photographe de la guerre froide », dont le nom est indissociable de cet épisode capital de l'histoire du vingtième siècle.
    Les événements politiques et historiques sont commentés à travers quatre textes :
    Erich Lessing lui-même relate le contexte dans lequel « le photographe de la guerre froide » a effectué son reportage pour Life, et été un témoin privilégié et actif de la Révolution hongroise ;
    Le grand romancier hongrois György Konrád revit dans une nouvelle autobiographique les journées de la Révolution auxquelles le jeune homme qu'il était a directement participé ;
    Le journaliste et politologue François Fejtö, spécialiste des ex-démocraties populaires, retrace les événements qui ont conduit à l'explosion populaire, en cette quinzaine de jours durant laquelle plus de 27 000 hongrois trouveront la mort et 200 000 quitteront leur pays ;
    L'historien Nicolas Bauquet analyse les retombées des événements hongrois sur le monde occidental et sur le système communiste.
    L'ouvrage est divisé en quatre parties :
    La Hongrie communiste / La Révolution / L'Echec / La Mémoire

  • 100 oeuvres parmi les plus emblématiques du Musée du Louvre sont présentées (La Vénus de Milo, La Joconde de L. de Vinci, la pyramide d'I. Ming Pei, etc.). Chaque carte contient, sur le recto, une reproduction de l'oeuvre et sur le verso, ses caractéristiques majeures, des clés pour la comprendre, ainsi que sa localisation dans le musée.

  • Florence doit l'essentiel de son paysage monumental à l'ère de Dante et de Giotto. Mais c'est au XVe siècle qu'elle devient pour les maîtres italiens un centre privilégié où s'épanouissent les arts et les sciences sur des bases nouvelles.
    Regroupées en ateliers et en corporations, portés par le mécénat des grandes familles, recherchant en particulier la protection des Médicis, architectes et sculpteurs, peintres et orfèvres participent à cette Renaissance avec bonheur et fierté. La peinture avec Masaccio, Fra Angelico, Bottocelli, Paolo Uccello, Poero Della Francesca et enfin Verrocchio, la sculpture et l'architecture de Brunelleschi, Ghiberti, Donatello ou Luca Della Robia, connaissent un essor fantastique. Les palais, les églises, mais aussi l'union de l'art avec la science témoignent, dans l'enthousiasme, de l'immense renouveau de la création artistique.

  • S'étendant sur trois millénaires, la civilisation pharaonique est l'une des plus longues qui aient existé. C'est aussi, de toutes les civilisations antiques, celle qui hante avec le plus d'insistance l'imaginaire de l'homme moderne. Ce livre s'attache à analyser les raisons objectives d'une telle fascination. La première partie dégage les principales constantes de la culture égyptienne : cadres sociaux et politiques, structures mentales, culturelles et religieuses dont la relative fixité a modelé, pendant trois mille ans, la vie des habitants de la vallée du Nil, leurs activités quotidiennes, leur attitude devant la mort. Une seconde partie, épousant au plus près le fil de la chronologie, met en lumière, pour chacune des grandes étapes de l'histoire égyptienne, l'essentiel de ce que celle-ci a apporté dans les domaines de l'art et de la spiritualité - les deux aspects de la civilisation pharaonique qui ont laissé les traces les plus durables. Une conclusion enfin, propose une brève synthèse des " inventions " fondamentales - de l'écriture à la notion d'individu - dont cette civilisation a enrichi le patrimoine commun de toute l'humanité, et particulièrement de l'Occident qui, par l'intermédiaire de Rome, doit beaucoup plus qu'il ne le croit à l'empire de Khéops, de Thoutmosis et de Ramsès. L'illustration somptueuse de Erich Lessing appuie le texte de Christian Delacampagne en apportant le supplément précieux du témoignage visuel. On s'en évade pour magnifier l'Egypte, son Nil, les sites incomparables, les multiples chefs-d'oeuvre de son art, la pérennité de ses paysages et des ses coutumes.

  • Les Celtes

    ,

    • Chene
    • 2 June 2010

    Cet ouvrage propose de découvrir les aspects méconnus des celtes, célèbres pour leur vaillance, leur courage et leurs rapports conflictuels avec les peuples méditerranéens.

  • Véritable promenade visuelle dans le Musée du Louvre, cet ouvrage propose une sélection de près de 500 oeuvres : incontournables, historiques, rares, intrigantes, créées par les plus grands artistes, elles proviennent de toutes les contrées du monde et représentent toutes les époques que couvre ce musée encyclopédique. Antiques, médiévales ou modernes, ce sont des peintures, des sculptures, des dessins, des objets d'art. L'association surprenante de ces chefs-d'oeuvre et la mise en scène inattendue de certains détails offrent un regard nouveau sur l'une des plus prestigieuses collections du monde.

empty