Langue française

  • Tenebra Roma

    Donato Carrisi

    Et si Rome se retrouvait plongée dans les ténèbres pour toujours... Cinq siècles auparavant, le pape Léon X lança cet avertissement : Rome ne devra jamais être plongée dans l'obscurité. Pourtant, lorsqu'aujourd'hui la foudre s'abat sur une centrale électrique au cours d'une terrible tempête, les autorités romaines sont forcées d'imposer un black-out total de vingt-quatre heures sur la ville le temps de réparer les dégâts.
    Dès le crépuscule, les ombres reviennent envahir Rome. Dans le chaos et la panique qui s'ensuivent, une silhouette plus sombre que les autres va se déplacer silencieusement à travers la capitale, laissant derrière elle une traînée de morts... ainsi que des indices. Marcus, le prêtre de l'ordre des Pénitenciers, peut reconnaître et interpréter les anomalies sur les scènes de crime. Mais le pénitencier a perdu son arme la plus précieuse : sa mémoire.
    Lui-même victime du tueur, il échappe de justesse à une mort atroce, sans plus aucun souvenir des derniers jours passés. Il va devoir remonter le fil de sa vie en même temps que la piste du monstre. Seule Sandra Vega, une ancienne photographe scientifique, peut l'aider dans sa traque. Sandra connaît le secret de Marcus, mais a subi trop de pertes dans sa vie pour être en mesure de faire face à nouveau au mal.
    Et pourtant, elle va se retrouver entraînée malgré elle au coeur de l'enquête... Le coucher du soleil se rapproche, et le temps est compté : au-delà des ténèbres, il n'y a que l'abîme.

  • Anna Lou est une jeune fille exemplaire. Alors pourquoi aurait-elle fugué la veille de Noël ? Ou serait-ce un kidnapping ? Mais qui lui voudrait du mal dans son paisible village des Alpes ? Le commandant Vogel, star de la police, est envoyé sur place. Entouré de sa horde de caméras, il piétine. Aucune piste, aucun indice ne s'offre à lui. Devant ses fans, il ne peut pas perdre la face. Vogel résistera-t-il à la pression de son public qui réclame un coupable ?

  • Marcus est un pénitencier. Un prêtre capable de déceler le mal enfoui en nous. Mais il ne peut pas toujours lui faire barrage. Sandra est enquêtrice photo pour la police. Elle photographie les scènes de crime. Et ferme parfois les yeux. Face à la psychose qui s'empare de Rome, ils vont unir leurs talents pour traquer un monstre. Ses victimes : des couples. Une balle dans la nuque pour lui. Une longue séance de torture pour elle. Quel est l'être maléfique qui ne tue que des jeunes amoureux ?

    Un récit à couper le souffle, où les coups de théâtre s'enchaînent, jusqu'à une fin absolument surprenante. Marc Fernandez, Metronews.

    Carrisi est le conteur piquant et méticuleux du mal. Sandrine Mouchet, Gala.

    /> Un thriller efficace. Un rythme haletant et un sens de la mise en scène glaçant. Valérie Talmon, Les Échos.

  • Les crimes commencent par des aveux. Rome. Côté lumière, sa dolce vita, son Capitole, ses pèlerins, ses touristes. Côté ténèbres, ses sombres ruelles, ses labyrinthes souterrains ses meurtriers insaisissables. Marcus est un homme sans passé. Il y a un an, il a été grièvement blessé et a perdu la mémoire. Analyste de scènes de crime, il est aujourd?hui le seul à pouvoir élucider la disparition d?une jeune étudiante. Sandra est enquêtrice pour la police scientifique. Il y a un an, son mari est tombé d?un immeuble désaffecté : elle n?a jamais tout à fait cru à un accident. Quand leurs routes se croisent dans une église, la vérité se met en marche.Jean-Michel Vovk guide habilement le lecteur dans le dédale d?une ville dont les piazza ensoleillées masquent depuis des siècles de sinistres secrets.

empty