Littérature générale

  • Quand, enfant, Dominique Moïsi eut l'âge d'apprendre à compter, il le fit en gravant dans sa mémoire 159721, les chiffres qui étaient tatoués sur le poignet de son père. Celui-ci avait survécu à Auschwitz, aux expériences médicales des Nazis, il vivrait. jusqu'à quatre-vingt-dix ans. Et il transmettrait à son fils un instinct de vie viscéral, son refus de jouer les Prophètes du malheur, et son amour pour la France, à la fois intense et torturé.
    Né au lendemain de la Libération, Dominique Moïsi a connu une carrière hors normes, courant d'une université à l'autre, sautant d'un continent à l'autre, défendant à Jérusalem et aux Etats-Unis l'idée que l'Europe n'était pas morte. Qu'il en était l'exemple paradoxal et convincu.
    Ce récit résolument personnel devient bientôt le portrait d'une génération, celle de l'immédiate après-guerre qui doit lutter contre les fantômes de l'Histoire pour reconstruire un continent qui avait coulé. Un témoignage passionnant et moderne.

    Sur commande
empty