Dominique Plihon

  • Cette synthèse, destinée à des étudiants et à des citoyens curieux, traite d'une manière claire et rigoureuse des questions fondamentales posées par la monnaie dans notre économie.
    Qu'est-ce que la monnaie ? Pour quelles raisons les agents économiques cherchent-ils à détenir celle-ci ? Comment et par qui est-elle créée ? Quel est son rôle aujourd'hui ? Quelles formes prend-elle dans les systèmes financiers modernes ? Que penser du bitcoin et des monnaies locales ?
    Comment s'établissent les relations entre les monnaies dans l'économie mondiale ? Quelle est la portée de la création de l'euro et de la montée en puissance du yuan ?
    Quels sont les objectifs et les instruments de la politique monétaire ? Comment la politique monétaire a-t-elle évolué à la suite du processus de globalisation financière et de la crise financière ?
    Comment la politique monétaire est-elle organisée dans la zone euro ? Comment les missions de la Banque centrale européenne se sont-elles transformées à la suite de la crise de l'euro ? Autant de questions auxquelles ce « Repères » apporte des réponses.

  • Le capitalisme se transforme en profondeur depuis le dernier quart du XXe siècle sous l'effet de la globalisation financière et des nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC). Émerge ainsi un nouveau capitalisme qui consacre le rôle dominant de la logique boursière. En France, ce passage au « capitalisme actionnarial » s'est effectué à un rythme accéléré à la suite de la privatisation du système industriel et financier. L'emprise croissante de la finance internationale et le développement des NTIC transforment le fonctionnement des entreprises, fragilisent le salariat traditionnel et engendrent de nouvelles tensions, dont les crises économiques et financières du début du XXIe siècle sont l'une des manifestations.
    L'auteur analyse les mutations économiques et sociales à l'oeuvre en montrant qu'elles sont de nature systémique. Il s'interroge également sur les modes de régulation et les réformes radicales susceptibles d'encadrer et de transformer le « nouveau capitalisme ». La crise commencée en 2007-2008 sera-t-elle l'amorce d'une nouvelle mutation du capitalisme à l'échelle mondiale ?
     

  • Comment expliquer les fortes variations des taux de change ? Les théories économiques peuvent-elles rendre compte de ces évolutions ? Quel rôle les décisions des banques et des entreprises transnationales jouent-elles dans la détermination des taux de change ? Pourquoi les variations de change ne parviennent-elles pas à éliminer les déséquilibres internationaux ? Quelles stratégies de change les autorités monétaires des principaux pays développés et émergents poursuivent-elles ? Quel est l'impact de la montée en puissance de la Chine et du yuan sur les taux de change du dollar et de l'euro ? L'avènement de l'euro a-t-il modifié la dynamique des taux de change dans le monde ? La zone euro est-elle une zone monétaire optimale ? Comment expliquer la crise de l'euro ?
    Cet ouvrage s'interroge sur l'évolution du système monétaire international et de la gouvernance mondiale ; il analyse leur capacité à garantir une plus grande stabilité des taux de change. Il met l'accent sur les nouvelles crises de change qui pourraient se produire à l'avenir.

  • La mondialisation libérale n'est pas tombée du ciel. Les ravages qu'elle provoque sont le résultat de décisions politiques, celle de Washington d'abord, puis celles des principales puissances capitalistes qui se retrouvent au sein du G7. Les outils multilatéraux de cette reconfiguration du monde au profit des multinationales et des marchés financiers sont les institutions financières internationales (IFI), en premier lieu le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale. Dévoyées de leurs finalités initiales, fixées à Bretton Woods au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, les IFI doivent être radicalement remises en cause, tant dans leurs missions que dans leur mode de fonctionnement, profondément anti-démocratique. Elles doivent, en particulier, être subordonnées au respect des droits économiques, sociaux, écologiques et culturels, et à la Déclaration universelle des droits de l'homme. Tel est l'objet des propositions d'Attac.

  • L'Économie mondiale est secouée par des crises financières à répétition depuis la fin des années 1980. Ces crises ont d'abord frappé les pays dits émergents sur tous les continents. À leur tour, depuis le début des années 2000, les puissances de la Triade (Japon, États-Unis, Europe) connaissent la crise boursière la plus importante depuis la grande dépression de 1929. Ces pays sont également secoués par des scandales boursiers à répétition, tandis que la criminalité financière, qui s'appuie sur les paradis fiscaux, s'inscrit au coeur de la mondialisation.
    Comment expliquer les dérives de la finance globaliséeoe Quelles sont les causes de cette instabilité financièreoe Celle-ci est-elle liée au processus de globalisation financière ou à ses dysfonctionnementsoe Est-elle à l'origine du ralentissement de la croissance dans le mondeoe Quelles sont les tentatives les plus pertinentes pour mettre en place de nouveaux instruments de régulation et réformer la gouvernance mondiale?
    Dominique Plihon

  • L'épreuve d'économie se déroule à l'oral et partiellement en anglais.
    L'objectif principal de cet oral est d'évaluer les candidat(e)s sur leur culture générale concernant les grands débats économiques contemporains, d'une part, et leur capacité d'expression en français et en anglais, d'autre part.

    L'ouvrage :
    -chaque chapitre comporte 2 parties, en français et en anglais.
    -les développements sont accompagnés de données statistiques -a la fin de chaque chapitre : un entraînement à l'épreuve

  • Comment expliquer les fortes variations des taux de change ? Les théories économiques peuvent-elles rendre compte de ces évolutions ? Quel rôle les décisions des banques et des entreprises transnationales jouent-elles dans la détermination des taux de change ? L'avènement de l'euro a-t-il modifié la dynamique des taux de change dans le monde ? L'évolution de l'économie mondiale et du système monétaire international permet-elle d'envisager à l'avenir une plus grande stabilité des taux de change ? De nouvelles crises de change sont-elles à prévoir ?

  • Ce manuel d'économie prépare à l'épreuve n° 6 - epreuve orale d'économie se déroulant partiellement en anglais du diplôme supérieur de comptabilité et gestion (dscg) ; niveau master (m1).
    L'épreuve d'économie prend désormais la forme d'un grand oral qui se déroule partiellement en anglais. l'objectif principal est d'évaluer les candidats (e) s sur leur culture générale concernant les grands débats économiques contemporains, d'une part, et leur capacité d'expression en français et en anglais, d'autre part. le manuel comprend 7 chapitres dont le libellé et le contenu correspondent exactement au nouveau programme.
    Chaque chapitre comporte deux parties, en français et en anglais successivement, ce qui correspond au déroulement de l'épreuve d'oral en économie, tel qu'il est défini par les nouveaux textes. dans la première partie, en français, le thème du chapitre fait l'objet de trois types d'analyses complémentaires : une présentation du ou des thèmes du chapitre (par exempte, la définition, le contenu et les enjeux de l'économie de la connaissance) ; une synthèse des principales approches théoriques et des débats portant sur le domaine étudié ; une analyse des politiques mises en oeuvre par les acteurs privés et publics (par exemple, les réformes des systèmes de protection sociale dans les principaux pays développés).
    Les développements sont accompagnés de données statistiques sous forme de tableaux et graphiques, de tableaux comparatifs et de synthèses, d'encadrés contenant un " focus " sur des points particuliers, etc.
    La seconde partie de chaque chapitre, qui prépare à l'oral en anglais, comporte : deux articles tirés de la presse anglo-saxonne ; du vocabulaire et des définitions ; des questions sur les textes et les éléments de réponse.
    Pour vous entraîner à l'épreuve d'examen :
    Dans le livre : a la fin de chaque chapitre, des éléments de bibliographie, une dizaine d'intitulés de sujets susceptibles d'être proposés lors de l'épreuve orale. sur le site : des compléments au cours et de la documentation ; un lexique franco-anglais des termes économiques ; des exercices d'application progressifs (français, anglais) supplémentaires.

  • Cette étude montre comment la France a connu depuis le début des années quatre-vingt de profondes mutations économiques qui sont parmi les plus importantes au sein des pays de l'Union européenne. Le capitalisme dirigé des Trente glorieuses a progressivement fait place à un nouveau capitalisme libéralisé, internationalisé et dominé par la finance. Deux séries de réformes menées par les pouvoirs publics ont joué un rôle moteur dans cette grande transformation : la libéralisation et la modernisation du système financier par la création d'un vaste marché unifié des capitaux, et la politique de privatisation massive des secteurs industriel et financier. La géographie du capital des grandes entreprises a été bouleversée avec la montée en puissance des investisseurs institutionnels, notamment anglo-saxons. Le patronat et les pouvoirs publics ont adopté des règles de gouvernance d'entreprise qui consacrent les rôles désormais centraux de la logique actionnariale et de la finance internationale. Cette étude montre toutefois que, s'ils subissent une influence indéniable du modèle anglo-saxon, les capitalismes français et d'Europe continentale devraient garder certaines spécificités liées à leur histoire, leurs institutions, et leurs modes de régulation politique et sociale. Un résumé en anglais de ce texte se trouve en fin de volume.

  • · l'épreuve d'économie prend désormais la forme d'un grand oral qui se déroule partiellement en anglais. l'objectif principal de cet oral est d'évaluer les candidat(e)s sur leur culture générale concernant les grands débats économiques contemporains, d'une part, et leur capacité d'expression en français et en anglais, d'autre part.
    · chaque chapitre comporte deux parties, en français et en anglais successivement, ce qui correspond au déroulement de l'épreuve d'oral en économie, tel qu'il est défini par les nouveaux textes.
    · dans la première partie, en français, le thème du chapitre fait l'objet de trois types d'analyses complémentaires :
    - une présentation du ou des thèmes du chapitre
    - une synthèse des principales approches théoriques et des débats portant sur le domaine étudié ;
    - une analyse des politiques mises en oeuvre par les acteurs privés et publics

    les développements sont accompagnés de données statistiques sous forme de tableaux et graphiques, de tableaux comparatifs et de synthèse, d'encadrés contenant un « focus » sur des points particuliers, etc.

    · la seconde partie de chaque chapitre, qui prépare à l'oral en anglais, comporte en général trois séries de contenus :
    - deux articles tirés de la presse anglo-saxonne ;
    - du vocabulaire et des définitions ;
    - des questions sur les textes et les éléments de réponse.
    · pour s'entraîner à l'épreuve d'examen : à la fin de chaque chapitre, on trouvera des éléments de bibliographie, ainsi qu'une dizaine d'intitulés de sujets susceptibles d'être proposés lors de l'épreuve orale.
    · de nombreux compléments numériques en ligne (lexique franco-anglais des termes économiques utilisés dans l'ouvrage, sujets transversaux aux différents thèmes, plans détaillés, un sujet type et son corrigé, des exercices d'application progressifs).

  • Sur commande
  • Ce livre est le dernier d'une série de trois volumes qui ont pour ambition de couvrir les principales questions économiques et sociales contemporaines, à l'échelle nationale, européenne et mondiale. Leur particularité est d'avoir été conçus et écrits par des spécialistes de ces questions - universitaires et chercheurs reconnus - pour des lycéens et des étudiants de premier cycle. Les textes ici réunis se distinguent par trois qualités majeures : il s'agit à chaque fois de synthèses de l'état des connaissances scientifiques ; leur clarté et leur lisibilité les rendent accessibles sans compromettre leur rigueur ; leur problématisation donne du sens aux questions traitées et suscite l'intérêt du lecteur.
    Afin de mieux répondre encore aux interrogations sur le monde et notre société, en particulier celles qui se rapportent aux multiples crises auxquelles nous sommes confrontés, l'ouvrage a été actualisé et remanié.

  • Après Le piège de la dette publique et Le mépris du monde, voici le troisième opus de la collection Attac La France est la championne du monde des prélèvements obligatoires ! Le poids des charges fiscales plombe notre compétitivité ! Les impôts découragent les initiatives et font fuir les plus riches !.....Qui n'a jamais entendu ces assertions du discours dominant martelées comme des évidences ? Et pourtant et c'est ce que démontre ce livre, ces assertions (15 répertoriées par les auteurs) ne sont en réalité que des idées fausses.
    Pour que chaque citoyen, en ce temps d'élections ou la thématique de la fiscalité sera très importante (rappelons qu'elle est sans conteste la réforme phare préconisée par François Hollande), soit en mesure de se faire une juste opinion, ce livre déconstruit ces idées toujours vivaces en apportant des éléments factuels souvent peu connus .
    Comme dans le manifeste des atterrés à la fin de chaque idée fausse figure des propositions pour penser autrement la fiscalité.
    Parmi les 15 idées fausses, citons : La France est la championne du monde des prélèvements obligatoires !
    Moins de prélèvements c'est plus de croissance économique !
    La fiscalité doit être neutre !
    Le niveau de la fiscalité français fait fuir les riches !
    Contre la concurrence fiscale il faut baisser les impôts et les charges !
    Les paradis fiscaux c'est fini !
    La fraude fiscale est moins grave que la fraude sociale !
    Supprimer des postes de fonctionnaires est indispensable pour assainir les comptes publics !
    Une fiscalité internationale est impossible !

empty