Langue française

  • "Quand Rolilhalha et Sarhaan quittent leur Niger natal pour rejoindre la Libye et tenter l'aventure européenne, ils laissent derrière eux leur famille, leur histoire et leur terre. Bloqués pendant plusieurs jours dans un squat insalubre de Syrte, les deux hommes luttent pour leur survie en attendant leur départ. Ils rencontreront la guerre des passeurs, les groupuscules armés et les emplois pénibles dans un sentiment de peur et d'absence. Un monde cruel, impitoyable et inhumain exploitant la misère et le désespoir.
    Quitteront-ils cet enfer??
    Que trouveront-ils sur l'autre rive??
    Parallèlement, à Dirkou leur village, l'arrivée d'orpailleurs dégrade la situation, entrainant violence et inflation. Une rébellion est envisagée par Laouali, un villageois, mais le sentiment d'impuissance paralyse les hommes. Assia, la femme de Rolilhalha fait ce qu'elle peut pour avancer et aider son père, ancien chef Toubou aveugle et épuisé, en travaillant dans une exploitation aurifère.
    Errant entre espoir et désespoir, la souffrance et l'entraide, les personnages cherchent une voie, une lumière, un salut dans un désert aride et violent ou sur une mer imprévisible."

  • Fifty dollars

    Denis Filippi

    Trentenaire, cadre célibataire dans une entreprise orléanaise, Serge, meurtri par un amour d'adolescence, mène une existence en marge. Il s'exile plusieurs fois par an en Thaïlande pour y trouver l'amour et fuit la société sur laquelle il porte un regard acerbe. Quand Sandra est embauchée, ce sont toutes ses frustrations et ses humiliations de jeunesse qui rejaillissent et le poussent vers une révolte vindicative.
    Hôtesse de caisse à Metz, Johanna élève seule son fils. Elle tente de s'éloigner d'un passé aussi douloureux que trouble et de fonder une famille. Elle essaie de refaire le chemin à l'envers afin de se rapprocher de sa mère, longtemps absente.
    Entre combativité et perdition, servilité et marginalité, les personnages vont aller au bout de leurs inclinations pour trouver la force de vivre.
    « La vie ne fait pas souvent de cadeaux, alors si elle offre un territoire pour exulter, pour se payer ce qu'on n'aurait même pas pu espérer dans sa putain de vraie vie, si l'économie, la guerre, l'Histoire et je ne sais quels autres paramètres ont fait que la Thaïlande devait enfanter au rythme atavique des générations de femmes poussées vers la prostitution [...] alors moi qui n'ai aucun pouvoir sur les choix politiques, aucune influence sur l'économie ou le chômage de masse, eh bien oui, sans en être honteux, sans en être fier, je suis de ces ombres visqueuses, de ces inconnus parmi les inconnus... »

    Sur commande
empty