Puf

  • " Nos sociétés font du corps une entreprise à gérer au mieux. Sa valeur intrinsèque tient au travail exercé à son propos. Il faut mériter sa forme et la plier à sa volonté. Dans un monde où règne la désorientation du sens, nombre d'acteurs trouvent prise sur leur existence à travers une discipline du corps. À défaut de contrôler sa vie, on contrôle au moins son corps. " Publié pour la première fois en 1990, cet ouvrage est devenu au fil de cette décennie " l'un des analyseurs majeurs des sociétés contemporaines, un fin révélateur du statut de l'individu ". L'homme occidental se découvre un corps, lieu privilégié du bien-être, du bien-paraître, signe de l'individu et de sa différence. Mais ce corps est aussi un lieu de précarité, de vieillissement qu'il faut combattre pour conjurer la perte et tenter de maîtriser l'insaisissable. Deviendrait-il une structure encombrante dont il faudrait se défaire ?

  • Cet ouvrage présente avec clarté l'un des courants importants de la sociologie américaine et ses plus grands chercheurs, son développement à partir des philosophes pragmatistes et de l'École de Chicago, ses concepts majeurs et l'apport de l'ethnométhodologie. Au lieu de se concentrer sur des notions abstraites comme le système social, l'interactionnisme établit son domaine de recherche sur la « concrétude » des relations interindividuelles : le monde social est constamment créé et recréé par les interactions à travers des interprétations mutuelles suscitant un ajustement des acteurs. Le lien social se constitue ainsi au fil des échanges, mais également des identités personnelles.


  • " la notion de conduites à risque est ici entendue comme un jeu symbolique ou réel avec la mort, une mise en jeu de soi non pour mourir, bien au contraire, mais qui soulève la possibilité non négligeable de perdre la vie ou de connaître l'altération des capacités physiques ou symboliques de l'individu.
    elle témoigne d'un affrontement avec le monde dont l'enjeu n'est pas de mourir mais de vivre plus. " nouveaux aventuriers, sportifs de l'extrême, mais aussi activités et jeux " à risque " connaissent un succès considérable et suscitent l'inquiétude lorsqu'il s'agit de jeunes enfants. comment interpréter et comprendre ces conduites alors que la société dans son ensemble semble préoccupée par des programmes de prévention, des mesures de précaution et de risque zéro ? cet essai passionnant décrypte ces " jeux de mort ", cette confrontation symbolique à travers laquelle l'individu confirme son sentiment d'identité, contrôle son existence et semble y trouver " un supplément d'âme ".


  • Pragmatistes et de l?École de Chicago, ses concepts majeurs ainsi que l?apport de l?ethnométhodologie. L?exposé de la méthodologie propre à l?interactionnisme est suivi d?un long chapitre sur la déviance, montrant comment les analyses sont fondées sur des études de terrain et l?observation des comportements concrets.
    Il est complété par une étude de l?oeuvre de E. Goffman et H. Becker.

  • Publié pour la première fois en 1990, puis régulièrement remanié et réédité, cet ouvrage a inauguré une série de nombreuses publications consacrées au corps, devenu au fil de ces années " l'un des analyseurs majeurs des sociétés contemporaines, un fin révélateur du statut de l'individu ". L'homme occidental se découvre un corps, lieu de bien-être et du bien paraître, mais ce corps est aussi un lieu de précarité, de vieillissement qu'il faut combattre pour tenter de le maîtriser. Deviendrait-il alors une structure encombrante dont il faudrait modifier l'aspect ou se défaire ?
    David Le Breton est professeur à l'Université Marc-Bloch de Strasbourg. Auteur de nombreux ouvrages, en particulier aux PUF : Sociologie du corps (" Que sais-je ? "), Les conduites à risque (" Quadrige "), L'interactionnisme symbolique, de Blumer à Goffman (" Quadrige ").

  • Publié pour la première fois en 1990, cet ouvrage a inauguré une série de nombreuses publications consacrées au corps devenu au fil de cette décennie " l'un des analyseurs majeurs des sociétés contemporaines, un fin révélateur du statut de l'individu ". L'homme occidental se découvre un corps, lieu privilégié du bien-être, du bien-paraître, signe de l'individu et de sa différence. Mais ce corps est aussi un lieu de précarité, de vieillissement qu'il faut combattre pour conjurer la perte et tenter de maîtriser l'insaisissable. Deviendrait-il une structure encombrante dont il faudrait se défaire ?

  • Philosophie, économie, histoire, sociologie, littérature, histoire de l'art, psychanalyse ... autant de sciences humaines qui délimitent les champs du savoir. Autant de disciplines fondamentales présentes de bout en bout dans la collection "Quadrige", à travers les plus grands auteurs, les plus grands titres, les plus grands textes. Quadrige : des ouvrages d'hier et d'aujourd'hui qui sont aussi des textes pour demain.
    La collection se divise en quatre sections : -- Références (dictionnaires, histoire générale ...) jaune pantone 116 -- Textes (Bachelard, Bergson, Durkheim ...) rouge 2718 -- Essais (Laplanche, Levinas ...) bleu 2728 -- Manuels (Ellul, Denis ...) vert green c .

  • Conduites a risque

    David Le Breton

    • Puf
    • 11 April 2002

    Philosophie, économie, histoire, sociologie, littérature, histoire de l'art, psychanalyse ... autant de sciences humaines qui délimitent les champs du savoir. Autant de disciplines fondamentales présentes de bout en bout dans la collection "Quadrige", à travers les plus grands auteurs, les plus grands titres, les plus grands textes. Quadrige : des ouvrages d'hier et d'aujourd'hui qui sont aussi des textes pour demain.
    La collection se divise en quatre sections : -- Références (dictionnaires, histoire générale ...) jaune pantone 116 -- Textes (Bachelard, Bergson, Durkheim ...) rouge 2718 -- Essais (Laplanche, Levinas ...) bleu 2728 -- Manuels (Ellul, Denis ...) vert green c .

    Sur commande
  • " L'interactionnisme symbolique est l'une des formes de la sociologie compréhensive. Sociologie d'origine américaine, on en trouve les prémisses surtout chez Simmel... Au lieu de se concentrer sur des notions abstraites comme le système social, il établit son domaine de recherche sur la concrétude des relations interindividuelles... L'interactionnisme traduit le souci d'identifier les processus à l'oeuvre dans une société en train de se faire... L'interactionnisme s'intéresse à ce qui se joue entre les acteurs dans la détermination mutuelle de leur comportement. " Ce manuel inédit présente avec clarté l'un des courants importants de la sociologie américaine, l'histoire de son développement à partir des philosophies pragmatistes et de l'École de Chicago, ses concepts majeurs ainsi que l'apport de l'ethnométhodologie. L'exposé de la méthodologie propre à l'interactionnisme est suivi d'un long chapitre sur la déviance, montrant comment les analyses sont fondées sur des études de terrain et l'observation des comportements concrets. Une étude de l'oeuvre de E. Goffman et H. Beeker complète cet ouvrage.

  • Publié pour la première fois en 1990, cet ouvrage a inauguré une série de nombreuses publications consacrées au corps devenu au fil de cette décennie " l'un des analyseurs majeurs des sociétés contemporaines, un fin révélateur du statut de l'individu ". L'homme occidental se découvre un corps, lieu privilégié du bien-être, du bien-paraître, signe de l'individu et de sa différence. Mais ce corps est aussi un lieu de précarité, de vieillissement qu'il faut combattre pour conjurer la perte et tenter de maîtriser l'insaisissable. Deviendrait-il une structure encombrante dont il faudrait se défaire ?

  • Cet ouvrage, inédit dans la collection Quadrige (cette 2e édition corrigée comporte une mise à jour de la bibliographie), présente avec clarté l'un des courants importants de la sociologie américaine et ses plus grands chercheurs, son développement à partir des philosophes pragmatistes et de l'École de Chicago, ses concepts majeurs et l'apport de l'ethnométhodologie. Au lieu de se concentrer sur des notions abstraites comme le système social, l'interactionnisme établit son domaine de recherche sur la concrétude des relations interindividuelles : le monde social est constamment créé et recréé par les interactions à travers des interprétations mutuelles suscitant un ajustement des acteurs. Le lien social se constitue ainsi au fil des échanges, mais également des identités personnelles.

  • Dans un monde où règnent des représentations parfois négatives de l'adolescence, la socio-anthropologie propose une lecture de cet âge de la vie à partir d'un exercice de compréhension reposant sur l'analyse de leurs discours.
    Que disent les adolescents de leurs propres comportements ? Quels sens leur donnent-ils ? À la fois représentants des sociétés contemporaines dans lesquelles ils grandissent et de l'histoire humaine qui se perpétue, ces adolescents réactualisent dans le contexte d'aujourd'hui des enjeux traditionnels liés au devenir adulte. Ainsi se révèlent-ils à la fois différents des adolescents d'hier tout en leur ressemblant... À partir des travaux de chercheurs en socioanthropologie, cet ouvrage souligne la portée heuristique d'une approche spécifique de l'adolescence, qui redonne aux acteurs - les jeunes eux-mêmes - leur place, et qui invite le lecteur à se méfier des discours stigmatisants, voire pathologisants à leur égard.

  • Ce Dictionnaire de l'adolescence et de la jeunesse, par sa double appellation et par ses deux codirecteurs de publication, l'un sociologue, l'autre médecin psychiatre, `vise à restituer l'indispensable pluralité des regards sur un " objet " qui n'en est pas moins unique : une personne humaine quittant l'enfance est invitée à prendre sa place d'adulte.
    Si la " jeunesse fut l'une des premières classes d'âge à être perçue en tant que telle dès les premiers travaux des sociologues ou des historiens, l'adolescence fut rattachée d'emblée par son étymologie même à la puberté, à la croissance et par conséquent au champ médico-psychologique. Cette tension entre le social/sociétal et le particulier/individuel se ressent de façon aiguë quand on aborde cette tranche d'âge.
    /> Age des paradoxes, ces jeunes tout comme ces adolescents bousculent les habitudes, contestent les limites tout en favorisant le temps des confrontations et des rencontres. Grâce à la collaboration de très nombreux spécialistes, sociologues, psychiatres, psychanalystes, historiens, juristes, philosophes, etc., cet ouvrage propose un panorama le plus complet possible des problématiques et des enjeux centrés sur cette période de la vie, aussi bien d'un point de vue individuel et familial que social.

  • Le corps autorise bien des manières de "devenir soi", il est un instrument flexible de régulation identitaire. Pourquoi les normes corporelles sont-elles aussi indissociablement des normes identitaires ? Les meilleurs spécialistes du corps et de l'identité se penchent sur ces questions à partir d'un riche matériel d'observations. C'est un livre incontournable pour qui souhaite mieux comprendre le rôle du corps dans notre société en le resituant comme un des supports de l'identité.


    Table des matières Introduction par Pascal Duret et David Le Breton 1 -- Trichologiques : les langages de la pilosité par Christian Bromberger 2 -- Body-building, affirmation de soi et théories de la légitimité par Pascal Duret 3 -- Le corps dans tous ses états. Corps visible, corps sensible, corps secret par Jean-Claude Kaufmann 4 -- Le corps, la limite : signes d'identité à l'adolescence par David Le Breton 5 -- Le soi dénudé. Sur l'inscription corporelle de l'identité intime par François de Singly 6 -- Beauté féminine, beauté culturelle. L'invention de la "ligne" dans l'idéal esthétique par Georges Vigarello

    Sur commande
empty