Daniel Tollet

  • 4e Etre juif en Pologne Daniel Tollet NOV. 2010 13/09/2010 La présence des Juifs en Pologne a duré un millénaire, au cours duquel cette population n'a cessé de s'accroître jusqu'à la catastrophe de la Shoah.
    Quelles sont les conditions économiques, culturelles, religieuses et politiques qui ont permis cette présence juive ? Comment le climat s'est-il dégradé à partir de la vague européenne d'antisémitisme survenue à la fin du XIXe siècle ? Quels ont été les apports des Juifs de Pologne à la pensée juive et à la culture polonaise ?
    Parce que les Juifs ont voulu et ont pu s'intégrer en Pologne, leur histoire est indissociable de celle de ce pays. Et parce qu'ils ont été nombreux à s'y installer, l'histoire de la Pologne est indissociable de la leur.
    Dans cet ouvrage de synthèse, Daniel Tollet, docteur ès lettres, ingénieur de recherche à l'université de Paris-IV-Sorbonne, auteur d'une Histoire des Juifs de Pologne du XVIe siècle à nos jours, s'efforce de répondre à ces questions en fonction des nouvelles sources historiques disponibles depuis la fin du régime communiste.

  • Quelle connaissance réelle du judaïsme et de l'hébreu pouvaient avoir les Chrétiens à l'Epoque moderne ? Les communications proposées au lecteurs apportent de sérieux éléments de réponse.
    Le thème débattu, celui d'une connaissance, n'est pas une simple recherche d'érudition. Il prend toute son importance dans la mesure où il induit le problème essentiel de la compréhension d'autrui, une compréhension qui s'efforce d'aller au-delà des stéréotypes et des préjugés. Mais comment y parvenir ? S'agissant du judaïsme et du christianisme, la chose n'est pas, à première vue, évidente. Car, à l'aube des Temps modernes, à partir des mêmes racines bibliques et donc d'une commune origine, ils se sont déjà affrontés depuis plus d'un millénaire, pour savoir qui, désormais, était le seul peuple élu, le Verus Israel.
    Au fil des onze études proposées au lecteur, il est donc apparu que les études hébraïques n'ont été conçues que comme un complément, un éclairage du christianisme destiné à prouver la véracité de sa doctrine et non à comprendre les vérités du judaïsme. Cependant, cet effort a imposé l'apprentissage des langues sémitiques et aux plus éclairés, l'analyse de modes de représentation qui n'étaient pas les leurs et au bout du compte, le respect de l'altérité.

  • Actes du colloque organisé par le Centre d'études juives Université de Paris IV - Sorbonne. Onze auteurs spécialistes de la pensée et de l'histoire de l'époque moderne se sont rassemblés pour étudier les aspects de ces problèmes.


    Table des matières Sommaire Les textes judéophobes et judéophiles Sommaire Préface de PIERRE CHAUNU, Introduction par DANIEL TOLLET I - DES POINTS DE VUE CATHOLIQUES 1 / Judéophilie et judéophobie au coeur de l'Église catholique dans deux textes à l'heure du Concile de Trente par Mgr CHARLES MOLETTE 2 / Recherches sur les traités judéophobes espagnols des XVIe et XVIIe siècles par MICHÈLE ESCAMILLA-COLIN 3 / " Du tort qu'ont les Chrestiens de persécuter les Juifs ". Quelques observations à propos du " philosémitisme " d'Isaac de la Peyrère par FAUSTO PARENTE 4 / Le goupillon, le prétoire et la plume : Stéphane Zuchowski et l'accusation de crimes rituels en Pologne à la fin du XVIIe siècle et au début du XVIIIe siècle par DANIEL TOLLET II - DES POINTS DE VUE RÉFORMÉS 5 / Calvin, le peuple hébreu et la continuité des deux Testaments par PIERRE-FRANÇOIS MOREAU 6 / Splendeurs et infortunes du talmudisme académique en Allemagne par CARSTEN WILKE 7 / Un sommet de la littérature antijudaïque : le Demurrer de William Prynne par LIONEL IFRAH III - LITTÉRATURE ET SOCIÉTÉ 8 / Quelques réflexions à propos de la littérature pour et contre les Juifs et le judaïsme au Pays-Bas septentrionaux par RENATA FUKS-MANSFELD 9 / Les textes judéophiles et judéophobes en Pologne aux XVIIe et XVIIIe siècles par KRZYSZTOF LINK-LENCZOWSKI 10 / Judéophilie et judéophobie dans la Toscane du XVIIIe siècle par JEAN-PIERRE FILIPPINI 11 / La littérature biblique dans les collections privées parisiennes du XVIIIe siècle par MICHEL MARION Index des noms de lieux Index des noms de personnes

  • Les travaux conduits par l'I.R.E.R. ont à la fois pour objectif d'apporter des éléments nouveaux concernant les thèmes choisis mais aussi de permettre de faire le point sur l'état de la recherche dans le domaine étudié.
    Le thème des " Terres Saintes et pèlerinages " a été choisi par l'I.R.E.R. comme sujet de ses travaux de l'année universitaire 2009/2010 car il constitue une contre-épreuve à celui portant sur " Nations et religions " abordé l'an passé, puisque l'unité - et non la diversité - est au centre des préoccupations. Les Lieux Saints sont communs à une religion au-delà des particularismes nationaux ou confessionnels ; ils constituent des lieux de rencontre au sein d'une même religion mais aussi des lieux de pouvoir et de conflit.
    La notion de lieux saints s'est laborieusement dégagée dans l'Antiquité et au Moyen Âge. Elle revêt des réalités différentes selon les religions et les confessions. Le volume proposé présente donc, à travers les invitations à s'y rendre, l'examen des diaires et des rapports, de l'iconographie et de la cartographie, les significations théologique ou liturgique des lieux visités lors des pèlerinages.
    Par ailleurs, les Lieux saints étant souvent très éloignés ou inaccessibles, pour des raisons de relations internationales, on s'est intéressé encore aux substituts, sous forme de répliques, ou aux sanctuaires nationaux et à leurs rôles dans la conscience religieuse et politique. On a également envisagé comment la manière de contrôler les Lieux Saints a pu provoquer des conflits de pouvoirs entre les États ; en ce sens les questions du Proche-Orient prendront un relief particulier.
    L'ouvrage qui a pour ambition d'embrasser la longue durée propose enfin des thèmes de réflexions anthropologiques concernant le monde arabe et le judaïsme.

    Sur commande
  • Accuser pour convertir

    Daniel Tollet

    • Puf
    • 9 June 2000
    Sur commande
  • La collection "Histoires"; dirigée par Pierre Chaunu, membre de l'Institut, professeur émérite de l'Université de Paris-Sorbonne, propose des ouvrages, français ou étrangers, de synthèse et de réflexion faisant le point, dans une perspective moderne, des connaissances relatives à une époque ou une question controversée

    Sur commande
  • Longtemps l'histoire des relations internationales a été regardée avec méfiance, en France surtout, et pour l'époque moderne en particulier, ce qui décourageait les chercheurs de s'y consacrer.
    Depuis une décennie, au contraire, ces approches historiques sont en plein renouveau. Disciple de Victor-Lucien Tapié, Jean Bérenger, professeur émérite à l'université Paris-IV Sorbonne, ne s'est jamais éloigné de l'histoire des relations internationales, mais il a choisi de l'aborder par des voies originales et de concentrer ses travaux sur l'Europe centrale. Ce volume de Mélanges, préparé par Lucien Bély et Daniel Tollet, regroupe des textes que jean Bérenger a consacrés aux relations internationales et des études que d'autres historiens ont conduites sur des thèmes voisins des siens.
    La lecture de ces textes permet à la fois, de mieux comprendre l'histoire de l'Europe centrale et de suivre le déroulement de la recherche dans le domaine des relations internationales.

  • Saint Paul, qui consacra pendant ses voyages apostoliques beaucoup d'efforts à la conversion des juifs, considérait que celle-ci devait être à la fois massive et nécessairement sincère parce qu'elle était une "élection". La conversion, ou retournement de l'indifférence vers la piété, qui ne saurait être le résultat d'une contrainte, n'a, a priori, aucun rapport logique avec le politique qui est l'art de diriger les sociétés humaines. Pourtant, au cours de l'histoire, les exemples de conversions massives et forcées sont légions Quatorze auteurs offrent un panorama de la question au cours de l'époque moderne couvrant l'Europe méditerranéenne, l'Europe occidentale, l'Europe centrale et le monde russe. Le résultat de leurs travaux souligne l'inextricable imbrication du politique et du religieux dans ces États. Non seulement l'unité de la chrétienté n'était plus alors qu'un souvenir, mais de plus, la politique de conversion des "hérétiques" et des "infidèles" dépendait, dans chaque État, de sa forme constitutionnelle et des rapports de forces entre les groupes sociaux et religieux.


    Sur commande
  • Les Confins militaires autrichiens constituèrent, à partir de la fin du XVIIe siècle, une barrière destinée à endiguer le flot turc et à isoler le royaume de Hongrie de tout contact avec l'Empire ottoman ; ils formèrent une véritable zone tampon dépendant du Conseil de la Guerre de Vienne et firent partie intégrante de l'armée de l'empereur. L'auteur de ce livre se propose de déterminer l'influence exercée par le Prince Eugène de Savoie sur la délimitation et l'organisation de cette institution originale ainsi que sur la politique balkanique de l'Autriche.
    Créateur de la politique balkanique de l'Autriche, le Prince Eugène a porté très loin de la capitale les frontières méridionales de la Monarchie. Déplaçant ainsi le centre de gravité de la Monarchie autrichienne vers le sud-est européen, cette politique posa à terme un nouveau problème aux Habsbourg dont la politique était empirique. À la question hongroise s'ajouta le problème des Slaves du sud, qui fut à l'origine de l'effondrement de 1918.
    L'ouvrage de Jean Nouzille comble une lacune de l'historiographie. Il s'inscrit dans une perspective plus vaste des relations entre l'islam et la chrétienté ; il est aussi une contribution à l'étude du problème des nationalités, à l'éviction de fait des Hongrois de la Slavonie et à la genèse du problème serbe. Jean Nouzille avait préparé cet ouvrage avant de disparaître en 2007. Après une carrière d'officier, devenu historien, il a tout naturellement orienté ses travaux vers l'histoire militaire de l'Europe centrale. Jean Nouzille a enseigné pendant 20 ans à l'université Marc Bloch de Strasbourg.

    Sur commande
empty