Charles Illouz

  • Charles Illouz décrit dans cet ouvrage la loi qui prescrit les accès à la parole chez les Kanaks de Maré, aux îles Loyauté (Mélanésie). Ceux-ci trouvent dans la production des ignames les formes originales d'une idéologie qui place un cadet sous l'autorité inflexible d'un aîné. Mais toute loi, imprimant sa coercition aux sujets qui l'observent, suppose l'horizon de sa transgression. C'est pourquoi les voix qui résonnent dans le moi divisé du cadet ont décidé des institutions de la chefferie, y compris le recours à des « maîtres du mal », spécialistes étrangers, experts en formules et manipulations meurtrières, rappelant au cadet le pacte : la parole ou la vie !

    Sur commande
  • Pourquoi un guide des gisements d'information et des centres de recherche spécialisés sur l'Océanie ? On note tout d'abord le contraste saisissant caractéristique de la réalité océanienne : une grande homogénéité culturelle s'oppose à l'extrême dispersion des sociétés qui s'établirent en plusieurs milliers d'îles essaimées sur un continent aquatique (180 millions de km ?) couvrant un demi-tour du monde.
    Et le constat de la difficulté d'accès, en France, aux documents concernant le Pacifique insulaire. Certes, au cours de l'histoire inclassable de ce continent dispersé, les lieux de dépôt du savoir océanien se sont multipliés, dans les métropoles qui exercent leur influence scientifique sur leurs territoires, dans les micro-Etats insulaires, et dans les Etats indépendants du Pacifique, notamment l'Australie et la Nouvelle-Zélande.
    Des archives métropolitaines ou locales se sont constituées, des institutions de recherche anciennes ou récentes ont déposé des travaux marqués par des traditions culturelles diverses, des collections d'objets profanes ou sacrés ont été réunies ou éparpillées dans une constellation de sites patrimoniaux (archives, bibliothèques, musées...). Cet ouvrage, même non exhaustif, a donc l'ambition de permettre à toutes les personnes s'intéressant aux peuples du Pacifique insulaire de mieux comprendre cette aire culturelle tout en facilitant la mise en relation des différents acteurs.

    Sur commande
  • La question du jeu rencontre un intérêt discontinu dans les sciences humaines et sociales. Pour tenter d'en renouveler l'approche, cet ouvrage aborde la question du jeu par l'instant où il entre en crise et se dérobe aux joueurs. Cet ouvrage développe ici plusieurs exemples illustrant ce propos (homicides, déchéances, suicides). Sous l'effet d'une énergie qui soutient aussi bien les activités ludiques que celles de la réalité commune, certains joueurs perdent de vue la règle du jeu et semblent aveuglés par d'autres enjeux sociaux. En quoi consiste ce passage imprévisible et pourtant souvent accompli ?

    Avec le soutien de l'université de La Rochelle.

empty