Bill Mckibben

  • Dans son livre La Nature assassinée, Bill McKibben avait été l'un des premiers à alerter sur les changements climatiques. Trente ans après, le chercheur fait un bilan de la situation et montre que le danger est plus vaste.
    Dans une première partie («Un jeu planétaire »), il fait un état des lieux de l'état de la planète et des menaces auxquelles nous sommes confrontés. Chaque thèse se fonde sur des rapports scientifiques et est illustrée de nombreux exemples (la mort des forêts avec les cèdres du Liban agonisant, le drame des énergies fossiles et son combat contre l'oléoduc et l'exploitation des sables bitumeux au Canada, les sécheresses qui réduisent à néant l'économie des pays déjà pauvres comme Porto Rico, etc).
    /> Dans une seconde partie (« Folie technologique»), McKibben s'intéresse, après les menaces environnementales, à celles liées aux progrès techniques. Il s'attache à démontrer que si les changements climatiques réduisent l'espace où notre civilisation peut exister, les nouvelles technologies comme l'intelligence artificielle et la robotique menacent de faire disparaître la diversité humaine. Cependant loin d'être défaitiste, en s'appuyant sur son expérience au sein de 350.org, l'auteur offre dans une dernière partie (« Une dernière chance») des pistes pour sauver non seulement notre planète mais aussi la vie humaine.

  • "The House We Live In", au départ, c'est une création musicale et documentaire qui évoque les questions globales d'écologie via les points de vue de scientifiques (astrophysique, biologie, agronomie...), d'artistes, de philosophes et d'économistes. Réflexion poétique sur nos liens au monde et à la nature, The House We Live In fait vivre l'épopée de la prise de conscience environnementale à travers les témoignages musicalisés de personnalités internationales et engagées. Le résultat est une proposition nouvelle, une expérience sensorielle et contemplative, et un plaidoyer humaniste pour une relation au monde renouvelée.
    Aujourd'hui, l'Aube propose de découvrir ce projet via ce beau-livre avec textes et photographies, intégrant un CD/DVD pour en accompagner la lecture.

  • Avec l'Allemand Georg Gerster et le Français Yann Arthus-Bertrand, Alex MacLean est l'autre figure mondiale de la photographie aérienne à valeur scientifique et démonstrative. Urbaniste et architecte de formation, MacLean travaille presque exclusivement sur la description du paysage nord-américain, qu'il « laboure » seul, année après année, du haut de son avion, pour en montrer de façon critique les évolutions et les atteintes quelquefois fatales.
    Dans la lignée des géographes-humanistes du début du XXe siècle, il décrypte et donne à voir les conséquences d'un mode de vie non raisonné - le fameux American Way of Life - sur notre environnement.
    Son travail, d'abord axé sur les États-Unis, a bien sûr une réelle valeur métaphorique sur l'avenir environnemental de nos pays européens, tant on connaît la puissance exportatrice, à la fois culturelle et sociale, des États-Unis. La critique que MacLean donne de « son » territoire est dès lors loin de nous être étrangère, alors que les pratiques que montre ce livre - dont quelques-unes peuvent nous faire justement sourire ou pleurer - sont en pleine expansion chez nous.
    Que l'on regarde l'urbanisation à l'échelle des subprimes américains autour du complexe Walt Disney à Marne-la-Vallée ; que l'on regarde plus au sud en Aquitaine l'implantation des premières « gatted communities », ces cités fermées réservées à des classes sociales uniques ; que l'on regarde l'usage généralisé de l'agriculture extensive ou l'urbanisation sauvages des rivages côtiers, et plus généralement les atteintes globales portées aux paysages.

    Sur commande
  • Seeing silence Nouv.

    Anglais Seeing silence

    ,

    • Rizzoli
    • 28 September 2021

    We tend to think of silence as the absence of sound, but it is actually the void where we can hear the sublime notes of nature. Here, photographer Pete McBride reveals the wonders of these hushed places in spectacular imagery from the thin-air flanks of Mount Everest to the depths of the Grand Canyon, from the high-altitude vistas of the Atacama to the African savannah, and from the Antarctic Peninsula to the flowing waters of the Ganges and Nile. These places remind us of the magic of being truly away and how such places are vanishing. Often showing beauty from vantages where no other photographer has ever stood, this is a seven-continent visual tour of global quietude and the power in nature s own sounds that will both inspire and calm.

    Sur commande
empty