Benoît Kanabus

  • Comme le corps d'un gigantesque dragon enfoui sous la terre, la colline de Mons frémit chaque année à la fin du printemps. Plus de deux cent mille personnes circulent dans les étroites rues médiévales et se livrent à un étrange corps-à-corps le temps d'un weekend. Quatre épisodes rituels s'y déroulent immuablement : la Descente de la châsse de sainte Waudru, l'émouvante patronne de la cité ; la Procession, suivie de la Montée du Car d'or et, enfin, le Combat dit Lumeçon qui oppose Georges, le saint chevalier, au Dragon.
    Chercheurs et organisateurs se sont unis pour offrir une plongée vivante dans l'univers de la Ducasse rituelle de Mons, inscrite par l'UNESCO au patrimoine oral et immatériel de l'Humanité. Cet ouvrage, richement illustré, est sans aucun doute le plus ambitieux et le plus complet jamais rédigé sur le sujet. Il retrace l'histoire, décrit les gestes et explique le rôle social de ce rituel collectif venu du fond des âges. Qui était sainte Waudru ? Que sait-on de saint Georges ? Pourquoi une fête de dédicace à Mons ? D'où vient l'air du Doudou ? Quelle est la symbolique du Dragon ? Des réponses qui raviront les passionnés d'histoire et les curieux de folklore.

  • « Le manuel de l'esclavage, c'est un peu la Convention de Genève du djihadisme, écrite par une génération qui croit vivre dans l'Arabie du viie siècle tout en regardant Game of Thrones, où les scènes de bordels servent d'intermèdes aux décapitations... Esclave de douze maîtres, vendue et revendue de Qaraqosh en Irak à Raqqa en Syrie, l'histoire de Marie dessine la géographie de l'État islamique. Et sa théologie : tous les péchés des hommes se sont incarnés dans son corps de femme... ».
    Marie nous a confié son histoire : elle a exigé que tout soit raconté, que rien ne soit omis. Son récit bouleversant est celui d'une chrétienne capturée par les djihadistes, qui veut vivre, qui se bat, qui refuse de se laisser briser par la bestialité des hommes. Et celui de la victime, souillée, torturée, violentée, qui découvre finalement comment on est accueilli par les siens quand on revient de l'enfer.
    Ce livre montre les exactions commises au nom de la charia. Il oblige à voir comment les fondamentalistes, qui n'ont d'yeux que pour les vierges du Paradis, transforment les femmes en putains.

empty