Bérengère Cournut

  • De pierre et d'os

    Bérengère Cournut

    • Le tripode
    • 1 October 2020

    Dans ce monde des confins, une nuit, une fracture de la banquise sépare une jeune femme inuit de sa famille. Uqsuralik se voit livrée à elle-même, plongée dans la pénombre et le froid polaire. Elle n'a d'autre solution pour survivre que d'avancer, trouver un refuge. Commence ainsi pour elle, dans des conditions extrêmes, le chemin d'une quête qui, au-delà des vastitudes de l'espace arctique, va lui révéler son monde intérieur.

  • Elise sur les chemins

    Bérengère Cournut

    • Le tripode
    • 14 October 2021

    Élise vit dans la colline, au sein d'une famille libertaire parfois sauvage, souvent joyeuse. Ce qu'elle sait, elle l'a appris de ses frères et soeurs, des arbres et des sentes, des rivières et des combes. Mais un jour, sur les conseils d'une femme-serpent, la jeune fille quitte ses terres pour retrouver deux aînés vagabonds. Elle se lance ainsi à la découverte d'un monde où réel et fantastique se mêlent amoureusement.

    Élise sur les chemins est un roman en vers librement inspiré de la vie familiale du géographe et écrivain anarchiste Élisée Reclus (1830-1905). Après De pierre et d'os (Le Tripode, 2019), Bérengère Cournut offre avec ce texte un nouveau voyage sur le sentier des rêves et de la liberté.

  • Née contente à Oraibi

    Bérengère Cournut

    • Le tripode
    • 29 August 2019

    Née contente à Oraibi conte le destin d'une jeune Amérindienne d'Arizona. Le peuple hopi vit depuis des siècles sur un plateau aride, dans des conditions de dénuement extrême. Soumis aux contraintes d'une région désertique, il a développé une cosmogonie extraordinaire et des croyances qui font communier la vie et la mort, la lumière et la nuit, les esprits, les animaux et les hommes. À travers la quête d'une jeune orpheline qui salue le Soleil en riant, c'est la beauté de ce monde aux antipodes du nôtre qui se révèle, et demeure.

    « (...) Une bosse s'est formée sous sa couverture au niveau du ventre, puis ses mains noueuses se sont trouvées libérées. Elle les a placées le plus haut possible au-dessus de sa tête et est restée un long moment comme ça, les bras en l'air. Elle me regardait d'un air rieur : « Tu as vu comme mes ailes frémissent ? » Puis lentement, elle a replié les coudes et posé ses bras affaiblis le long de sa poitrine. Les mains à nouveau croisées sur le ventre, elle a fermé les yeux en disant : « Le papillon est fragile, il ne faut pas tenter de le retenir quand il a envie de s'envoler. » Dans ses précédents livres, Bérengère Cournut explorait surtout des territoires oniriques, où l'eau se mêle à la terre (L'Écorcobaliseur, Attila, 2008), où la plaine fabrique des otaries et des renards (Nanoushkaïa, L'Oie de Cravan, 2009), où la glace se pique à la chaleur du désert (Wendy Ratherfight, L'Oie de Cravan, 2013). Cette fois, elle se fond aux plateaux arides d'Arizona, où le vibrant peuple hopi lui souffle une histoire singulière.

  • Par-delà nos corps

    Bérengère Cournut

    • Le tripode
    • 14 February 2019

    Un texte en réponse au texte de Pierre Cendors, Minuit en mon silence (Le Tripode, 2017).

    Elisabeth a 20 ans quand elle rencontre à Paris Werner, lieutenant-poète et peintre allemand. Mais la Première Guerre Mondiale éclate... Des décennies après, Elisabeth adresse une lettre à Werner, en réponse à celle, pleine d'idéal, qu'il lui avait envoyée du front juste avant de mourir. Elle y décrit ce que sa vie est devenue après leur rencontre et comment les épreuves ont fait d'elle une femme plusieurs fois aimante et aimée, traversée par le désir, le miracle de la maternité, la mort et l'absence.

    Après Née contente à Oraibi, Bérengère Cournut nous offre avec Par-delà nos corps le destin d'une femme farouche, une ode à la vie.

  • L'écorcobaliseur

    Bérengère Cournut

    • Attila
    • 23 May 2008

    Le texte L'écorcobaliseur a disparu. Avec, au bout du bras, la tête ensanglantée de son frère. Dans Menfrez, le village où ils ont grandi, tout le monde s'interroge... Et leur suur la première, qui doit maintenant conjurer sa solitude.
    Frères et suur ont jusqu'ici formé un équilibre parfait, rigoureusement autonome, et rien, surtout pas les obstacles extérieurs, n'a encore perturbé cette mécanique. Or ils ont fait front si longtemps au monde que celui-ci, humilié, se venge... Dans cette plongée au tréfonds de sa propre histoire, qui prend la forme d'une quête aussi bien que d'une enquête, la suur de l'écorcobaliseur est assistée par des bédouins en exil, des loups de mer philosophes et des rockers au grand cuur. Récit intime et maritime, servi par une écriture dense et fantaisiste, L'Écorcobaliseur est un roman singulier sur l'absence et sur la mémoire.
    L'auteur Bérengère Cournut n'a pas trente ans. Elle vit à Paris, mais prend volontiers le train et le bateau - l'avion si elle est pressée. Petite main du traducteur Pierre Leyris sans parler trois mot d'anglais, lectrice de Michaux et d'Artaud, elle a jusqu'ici publié des textes courts en revues. Ecrit, réécrit, trois ou quatre fois en sept ou huit ans, L'Écorcobaliseur est son premier roman.
    Les points forts - Une réécriture surréaliste des Déferlantes.
    - Un texte qui ne peut pas être résumé - Le nouveau Michaux est une femme

  • Schasslamitt ; et autres contes palpitants

    Bérengère Cournut

    • Attila
    • 10 May 2012

    Albertine, Léocadie, Ciboulette, Uriana, Schasslamitt et compagnie... Inspirée par l'amour des noms étranges et des êtres chers, Bérengère Cournut trace des miniatures, des portraits, de petites vies, où l'exceptionnel vient se nicher dans l'anodin. Il ne sert à rien de résumer ces histoires. Juste dire qu'elles sont frappées au coin de l'étrange et du quotidien. Lisez-les à haute voix, elles vous transformeront en oie.

  • Zizi cabane Nouv.

    Zizi cabane

    Bérengère Cournut

    • Le tripode
    • 18 August 2022

    awaiting publication

  • Nanoushkaïa

    Bérengère Cournut

    • L'oie de cravan
    • 3 November 2010
  • Le roi de la Lune

    ,

    • 2024
    • 21 August 2019

    La jeune Anathilde voit un soir débarquer dans sa chambre le Roi de la Lune, bonhomme tyrannique à la tête gigantesque. Le petit monarque embarque la jeune fille avec lui dans sa plusée, direction la Lune ! Sitôt arrivés, Anathilde découvre la cohorte du petit roi : les Lunars, d'étranges créatures s'affairant dans la collection de jouets de leur souverain. Celui-ci s'avère être en fait un butin constitué de jouets volés aux enfants sur Terre. Devenant la complice malgré elle du Roi de la Lune, Anathilde, va se retrouver impliquée dans une machination visant à dérober le train électrique d'un enfant malade. Bérengère Cournut et Donatien Mary développent une histoire à rebondissements, s'inscrivant dans la lignée de chefs d'oeuvres de la littérature jeunesse tels que Babar de Jean de Brunhoff, ou rappelant l'esthétique des récits illustrés de André Hellé. Depuis quelques années, nous construisons notre catalogue 2024 assez librement, entre bande dessinée et livres illustrés ; des récits en images, détachés du réel et, jusqu'ici, plutôt pour un public adulte, même si la frontière est souvent floue. Nos envies, et celles des auteurs que nous accompagnons, nous poussent aussi à travailler vers de plus jeunes lecteurs, les lecteurs du futur. Aujourd'hui, pour une meilleure lisibilité de notre catalogue, nous créons à ces fins notre label jeunesse : 4048 ! Livres illustrés, albums, bandes dessinées, nous ne quitterons pas vraiment nos aires de jeu : des histoires, de l'aventure, du caractère, du souffle... 2024 est bien vivant, et vive 4048 !

  • Anathilde et sa soeur Rose ont invité leurs copains Émile et Philémon. Quand Anathilde leur raconte qu'elle a fait un voyage dans l'espace en compagnie du Roi de la Lune, Émile n'y croit pas trop - mais soudain, la fusée du manège, au parc, décolle réellement ! et nos quatre héros sont propulsés à travers le ciel pour un formidable voyage... Sur l'astre lunaire, ils visiteront la ville des Lunars et découvriront leurs étranges habitudes ; retrouveront ce coquin de Roi de la Lune, plus voleur de jouets que jamais, son immense dinosaure Croquette et, surtout, feront la connaissance d'un drôle de robot... Bérengère Cournut (De Pierre et d'os, Née contente à Oraibi, aux éditions du Tripode) et Donatien Mary (Le Premier Bal d'Emma, 2024, Commissaire Kouamé, Gallimard) reprennent les personnages du Roi de la Lune, paru en 2019 et primé à la Foire internationale de Bologne, pour une nouvelle aventure ! Toujours aussi éclatant, le dessin de Donatien Mary accompagne avec bonheur l'écriture enlevée de Bérengère Cournut, nous offrant ce nouvel album drôle et réjouissant !

    awaiting publication

empty