Arnaud Frauenfelder

  • Malgré les réformes "libérales" contemporaines, la naturalisation reste un mode atypique d'accès à la nationalité. Cette étude interroge cette dynamique institutionnelle et ses paradoxes à partir d'une compréhension sociologique de l'expérience vécue par les jeunes issus de l'immigration. Elle restitue la complexité des enjeux sociaux, symboliques et normatifs qui traversent les décisions de naturalisation, l'épreuve des procédures et les usages du titre national.

    Sur commande
  • Cet ouvrage revisite la « question carcérale » en décortiquant ses enjeux contemporains. En Suisse comme en Europe, la délinquance juvénile attise les sensibilités publiques et nourrit les discours sécuritaires. Parallèlement, les mineur e s sont progressivement reconnus comme des sujets de droit, dont il faut protéger l'intégrité physique et morale. Ce contexte politique et moral contraint les institutions d'enfermement à garantir plus de « dignité » dans la vie quotidienne des jeunes (réduction des temps d'encellulement, prise en charge pluridisciplinaire), tout en imposant davantage de « fermeté » (renforcement des aménagements sécuritaires, sanctions disciplinaires).
    Les auteur e s explorent cette ambivalence à partir d'une enquête de terrain réalisée dans un centre éducatif fermé de Suisse romande. Comment les acteurs professionnels s'approprient-ils leur espace de travail ? Quelle raison d'être confèrentils à leur mission professionnelle ? L'ouvrage analyse les rivalités de territoires, met en évidence la diversité des conceptions éducatives et les différents rapports de l'institution à l'environnement extérieur. Il s'attache ainsi à saisir les formes de recomposition de l'économie morale de l'enfermement des jeunes. Cette analyse sociologique de la justice pénale des mineur e s « par le bas » souligne combien les pratiques de l'État, dans cet univers particulier, s'expriment d'abord par le travail de ses agents

  • Davantage encore que tout autre dispositif de la sécurité sociale, l'assistance publique incarne la solidarité sociale dans une société nationale, car elle est basée sur la clause du besoin. Mais l'assistance change: le consensus d'une époque se transforme pour en faire apparaître un nouveau, fonction de l'esprit du temps. L'analyse de ces transformations permet de comprendre, à partir du passé qui l'habite, pourquoi l'assistance est ce qu'elle est.

    Loin de rester statique, le gouvernement des pauvres évolue. Le consensus concernant les destinataires de l'assistance publique, ses moyens et son organisation se transforme périodiquement en fonction de l'esprit du temps.

    Une lecture indispensable à qui veut saisir l'histoire et les enjeux actuels de l'assistance publique, en Suisse romande comme ailleurs.

    Nouvelle édition revue et enrichie d'une postface inédite.

    Sur commande
  • D'invention philanthropique et faisant partie du paysage urbain depuis la fin du XIXe siècle, les jardins familiaux, appelés autrefois jardins "ouvriers", demeurent une réalité relativement peu documentée, alors même que les villes tendent à redécouvrir leur rapport à la nature.

    À partir d'une enquête de terrain réalisée dans trois groupements en Suisse romande, ce livre nous fait pénétrer dans ce monde en donnant à voir les manières diverses dont leurs usagers s'approprient ces espaces. Ainsi, on découvre comment la question des pratiques de loisirs "productifs" vient rencontrer celle de l'alimentation et de l'autoconsommation, de la vie familiale, de l'habitat et des formes de sociabilités et de solidarités pratiques. Sans céder à la tentation du pittoresque, l'enquête témoigne également de certaines "rivalités" entre usagers, qui représentent autant de tentatives pour maintenir une certaine respectabilité populaire.

    L'entrée par le jardin permet au final de revisiter l'approche sociologique des milieux populaires.

  • Toute civilisation se fonde sur un ensemble de normes et de valeurs essentielles dont la transgression est jugée intolérable. Parmi les intolérables les plus intolérables de nos civilisations occidentales contemporaines figure sans doute un ensemble de faits appelés "maltraitance envers les enfants". Fruit d'une enquête de terrain, cette étude met en lumière des réalités ignorées ou tues.

    Sur commande
  • Davantage encore que tout autre dispositif de la sécurité sociale, l'assistance publique incarne la solidarité sociale dans une société nationale, car elle est basée sur la clause du besoin. Mais l'assistance change : le consensus d'une époque se transforme pour en faire apparaître un nouveau, fonction de l'esprit du temps. L'analyse de ces transformations permet de comprendre, à partir du passé qui l'habite, pourquoi l'assistance est ce qu'elle est.La première partie de cet ouvrage fait une sociogenèse des politiques d'assistance publique en Suisse, c'est-à-dire révèle le travail social de définition et de délimitation qui a permis l'émergence de la législation sur l'assistance publique et a motivé ses réformes de la fin du XIXe siècle à aujourd'hui. Les principales questions que nous nous posons sont les suivantes : pourquoi les lois d'assistance publique ont-elles émergé ? Sur quelles conceptions de la solidarité reposent-elles ? Pourquoi ces lois ont-elles été réformées ? Quelles sont les populations constituées comme « problème » et cible d'intervention publique ? Quels sont les registres interprétatifs mobilisés dans l'analyse de ces problèmes (éthico-moral, psychologique, médical, socio-économique) et en quoi varient-ils oeC'est, en un mot, la genèse des lois d'assistance qui nous intéresse. Elle permet de comprendre, à partir du passé qui les habite, pourquoi les lois d'assistance sont ce qu'elles sont.La seconde partie de ce livre porte sur la période actuelle et repose sur le discours d'acteurs et d'actrices de l'assistance publique, responsables politiques et administratifs, personnel de l'assistance et bénéficiaires.Ce livre permettra au lecteur ou à la lectrice de saisir une partie des réalités de l'assistance publique, de ses fondements comme de sa pratique, en montrant comment elle est produite, appliquée, ressentie, et la représentation que l'on s'en fait.

    Sur commande
empty