Antoine de Caunes

  • Amoureux du rock, Antoine de Caunes l'est depuis ce jour où le hasard lui fit découvrir les Beatles sur scène.

    Dès lors, il passera une grande partie de sa vie à défendre cette musique par tous les moyens mis à sa disposition : télévision (on se souvient de Chorus, des Enfants du Rock, de Rapido), radio, presse et, d'une manière générale, prosélytisme quotidien mettant parfois à l'épreuve la patience de ses proches. Le sujet lui tient tant à coeur qu'il était prêt à se lancer dans une encyclopédie amoureuse. On lui a conseillé de commencer par le dictionnaire.

    Antoine de Caunes a une jolie collection de casquettes qui lui permettent de sortir par tous les temps. La première qu'il ait portée, sa préférée, a deux initiales brodées sur la face avant : R'n'R, ce qui, en langage profane, signifie : Rock'n'Roll. Il ne la met que pour les grandes occasions.

  • "Amoureux du rock ! Oui, on peut le dire.
    Mais pas transi, l'amoureux. Ca fait même tellement longtemps que ça dure que j'ai l'impression d'avoir vécu avec lui toutes les étapes des grandes histoires d'amour. La cristallisation, le flirt maladroit, les grandes pompes, les infidélités, les ruptures, les réconciliations, l'apaisement, la plénitude. Au point que le rock en question ? une musique qui conjugue paradoxalement les effets des amphétamines et des anti-dépresseurs ? est devenu la bande-son de mon existence.
    Ce livre la fait donc défiler, et, du moins je l'espère, pas au ralenti, de la manière la plus subjective et partiale possible. De ACDC à ZZ Top, ils n'y sont pas tous, et pour cause. La vie est trop courte, on ne peut quand même aimer tout le monde. Ne s'y trouvent donc que ceux dont le souvenir s'est gravé au fer rouge dans mon épiderme, que ceux à la lumière desquels je me suis réchauffé, ou encore ceux qui m'ont ému, attendri, ou excité.
    Et même quelques-uns qui m'ont vraiment fait poiler. "

  • R comme Lou Reed.
    O comme « Oh yeah ! ».
    C comme The Clash.
    K comme The Kinks.

    Rock is not dead ! Et depuis qu'un heureux hasard lui a fait découvrir les Beatles on stage, Antoine de Caunes est un de ses plus fervents agitateurs.

  • Perso Nouv.

    Perso

    Antoine de Caunes

    • Sonatine
    • 14 October 2021

    Petit, Antoine de Caunes maîtrisait mal le français. D'ailleurs, chaque fois qu'on lui demandait son avis, il avait la fâcheuse habitude de répondre par un triple pléonasme : « Moi, personnellement, je... » Aujourd'hui, sa pratique de la langue s'est considérablement affinée. Mais il a toujours un avis sur tout, sur des sujets aussi divers que la preuve de l'existence de Dieu ou la réévalution des montants compensatoires. Et il n'hésite pas à aller labourer de son soc volontaire des terres plus intimes. Dans ce livre, il sera question de rencontres interlopes, d'amours musicales, d'amis imaginaires, de vacances, de famille, de clowns, d'armes à feu, de marée basse, de gradés, de dégradés, de chevaux, d'hommes de peu de foi et d'hépatiques. Ou encore d'un chapeau.
    Rassurez-vous, il ne s'agit pas de ces austères mémoires qui encombrent librairies et bibliothèques. Plutôt de modestes exercices de style, narrant des histoires plus ou moins drôles et saugrenues, avec ce sens du raccourci qui caractérise l'homme sentant le premier frimas de l'automne de sa vie.
    Voilà, en un mot, l'objet de cet ouvrage tant attendu (surtout par son auteur), dont le titre, par sa sobriété, résume tout.

  • L'intrépide privé new-yorkais Sam Murchison n'a rien perdu de sa causticité ! Cette fois, il perd son meilleur ami, retrouvé pendu pieds et mains sectionnés, et mène l'enquête. Quel est le mobile du meurtre ? Une bouteille de vin français, un Bittzer Brau 1942 ! La légendaire intuition du détective lui souffle que la clé de cette affaire est forcément au pays des vignobles : Murchison traverse l'Atlantique.
    À Paris, il retrouve un autre de ses amis, qui va l'aider à chercher des indices sur ce nectar hors d'âge et très convoité.
    Une sale histoire pour Sam...

    Couverture : © Plainpicture / Johner et © Fotolia © Éditions J'ai lu

    Sur commande
  • A` un an de la pre´sidentielle, Le´gende s'empare de la figure de Coluche pour questionner, a` travers l'agitateur, notre actualite´, qu'elle soit politique ou sociale.
    Symbole d'un art populaire par excellence, Coluche est peu a` peu passe´ du personnage burlesque et emble´matique (le nez, la salopette) a` un statut d'ico^ne politique, parfois subversive, avec ses 16% d'intention de vote lors de la campagne pre´sidentielle de 1981.
    Mais re´duire Coluche a` son image de trublion serait une erreur. Fondateur des Restos du Coeur qui ont distribue´ plusieurs milliards de repas depuis leur cre´ation, il fut aussi une ico^ne de cine´ma, comme l'atteste son César du meilleur acteur pour le film Ciao Pantin. Un personnage romanesque dont la pre´sence sce´nique, a` l'honneur ici gra^ce a` des photos saisissantes, ne saurait cacher totalement les fe^lures du clown triste, fantasque et bouleversant, que fut Michel Colucci.

  • « Je suis peut-être président mais lui c'est le Boss », a récemment admis Barack Obama. Avec plus de cent vingt millions d'albums vendus, Bruce Springsteen règne depuis quatre décennies sur le rock américain. Pour la première fois, il a accepté de se livrer à coeur ouvert. Du gamin du New Jersey à l'évangéliste du rock, voici un portrait unique et passionnant de la star. Des anecdotes inédites, des confessions d'une sincérité exceptionnelle, ceux qui croyaient tout savoir de l'icône vont devoir réviser leur jugement.

empty