Annie Bertin

  • Sur commande
  • La collection est dirigée par Jean-Pierre de Beaumarchais, maître de conférences à l'Université de Haute-Normandie, Yves Chevrel, professeur à l'Université de Paris IV - Sorbonne et Daniel Couty, maître de conférences à l'Université de Haute-Normandie. Elle présente sous une forme poche (128 p.) les grands textes littéraires français et étrangers, avec commentaires.
    La section : Recto-Verso dirigée par Emmanuèle Baumgartner et Nelly Andrieux-Reix, se propose de lier en un même ouvrage deux aspects complémentaires mais distincts (une approche littéraire et une approche linguistique) sur l'étude de formes textuelles ou d'oeuvres représentatives des grands modes d'écriture que l'on peut observer du Moyen Age au XXe siècle.

  • Reflexions theoriques  et methodologiques autour de donnees  variatio nnelles Nouv.

    Cet ouvrage s'inscrit dans la série de publications issues des colloques DIA qui, depuis 2010, mettent la variabilité au centre de l'étude des langues (et spécifiquement, en l'occurrence, des langues romanes). La 5e édition, «Réflexions théoriques et méthodologiques autour de données variationnelles», qui s'est tenue à l'université Paris Nanterre du 6 au 8 septembre 2018, envisageait dans quelle mesure et sous quelles conditions les données permettent l'accès à la variation, selon le lieu, le temps, ou encore les caractéristiques du locuteur et les modalités communicatives qui s'inscrivent dans ce vaste continuum entre l'immédiat communicatif et la distance communicative, tout en étant déterminées par le facteur générique et les supports utilisés.Les conférences et la sélection de communications réunies ici offrent un riche panorama des corpus romans disponibles, diversifiés dans l'espace (espagnol, français, italien, portugais, y compris extra-européens), le temps (des chartes médiévales à la communication numérique) et le mode de constitution (très grands corpus multi-objectifs, web ou micro-corpus élaboré ad hoc). Il apparait ainsi à quel point les données et la qualité de leur élaboration jouent un rôle décisif pour des réflexions théoriques et épistémologiques sur la variation et l'interrelation de ses composantes.

    Sur commande
  • Ce volume constitue le troisième ouvrage collectif résultant des travaux du groupe de Recherche « Conjonctions en diachronie », qui, depuis maintenant plusieurs années, réunit des chercheurs appartenant à diverses institutions françaises et étrangères, soucieux d'explorer, à partir de modèles interprétatifs différents, la notion de conjonction et le fonctionnement d'un certain nombre d'entre elles prises dans des langues diverses. Si la première publication collective (Linx 2008) faisait une place exclusive à l'étude diachronique, la deuxième (Langages, 2013) s'est centrée principalement sur l'examen des limites du champ de la subordination et des phénomènes de chevauchement par exemple avec la coordination ou la parataxe. Le présent volume poursuit cette entreprise mais en l'ouvrant, bien plus que la précédente publication, à la diversité des langues, notamment non indo-européennes.

    Sur commande
empty