Anne de Staël

  • Du dessin au tableau, du trait à la couleur, la même recherche fièvreuse de la capture du réel par l'artiste. Anne de Staël met en regard tableaux et dessins qui relèvent de la même inspiration esquisses préparatoires.

  • Ce livre est l'occasion de saisir mieux la singularité d'une écriture à la pointe de l'expressivité. Poète discrète, cet ouvrage permet de découvrir le travail à fines ciselures d'une écriture au plus près de la sensation et de l'idée. Ce qui frappe immédiatement quand on lit Anne de Staël, c'est la précision, l'intensité de ses textes, la force de tenir les dimensions opposées du monde et de nous-mêmes avec une grâce réelle et grave.
    La lucidité n'est jamais remisée dans un coin, et la beauté de la parole, même dure, est toujours présente. Trois livres sont rassemblés ici. Cingles et La Remarque de l'ours ont été profondément retravaillés et modifiés depuis leur première parution. Le Cahier océanique est, quant à lui, totalement inédit. Pourtant, on lira bien un seul livre, cohérent, dont la structure temporelle crée ruptures et changements de tempo afin de mieux saisir, du monde, sa palpitation et ses éclairs.

  • Nouvelle édition de cet ouvrage paru en 2009 avec un « relooking » de la couverture portant la mention « Picasso », absente de la version précédente.   En septembre 2006, Picasso installe son atelier dans les combles du château Grimaldi d'Antibes futur musée Picasso où Michel Sima, sculpteur et photographe, photographiera régulièrement Picasso, seul ou avec sa compagne Françoise Gillot.Ces photographies sont exceptionnelles à plus d'un titre : elles restituent l'atmosphère de l'atelier et nous invitent à une plongée au coeur de la création de Picasso. La réouverture du musée Picasso + les actualités régulières attendues autour de Picasso ces prochaines années fournissent un contexte favorable à une remise en vente de cet ouvrage.

  • La remarque de l'ours

    Anne de Staël

    • Apogee
    • 25 January 2001

    L'ours sort de sa tanière à midi.
    Si son ombre est projetée sur le sol, il fait aussitôt demi-tour pour se rendormir quarante jours d'affilée.
    L'ombre lui indique qu'il peut encore neiger. S'il ne voit pas son ombre il sait alors que le printemps est là. On ne peut rien dire de l'hiver avant que l'ours ait fait sa "remarque".

empty