André Aciman

  • « Je ferme les yeux et je suis de nouveau en Italie, il y a tant d'années ; je marche vers l'allée bordée de pins, je le regarde descendre du taxi : ample chemise bleue, col ouvert sur la poitrine, chapeau de paille, toute cette peau nue... Soudain il me serre la main et me demande si mon père est là. » 1983. Pour Elio, c'est l'été de ses 17 ans. Ses parents hébergent Oliver, un jeune universitaire, dans leur villa en Italie. Entre les longs repas, les baignades et les après-midi sous la chaleur écrasante, commence une partie de cache-cache avec cet Américain brillant et séduisant. Un temps fait d'attente, d'espoirs, de doutes et de rejet. Avant que tous deux cèdent à ce sentiment plus grand qu'eux.Call me by your name est un magnifique roman d'amour tout autant qu'une réflexion sur le désir et l'empreinte qu'il laisse en nous. La langue à la fois précise et sensuelle d'André Aciman parvient à évoquer l'intimité des corps mais aussi la part de violence qui se niche dans tout éveil au sentiment amoureux avec une élégance rare. Une frémissante méditation proustienne. Le Monde des livres.Une des oeuvres les plus sensibles de ce temps. Un classique du genre. Livres Hebdo.CE ROMAN A PARU AUX ÉDITIONS GRASSET SOUS LE TITRE APPELLE-MOI PAR TON NOM.

  • Après le succès international de son roman Appelle-moi par ton nom et de son adaptation cinématographique récompensée par un Oscar, André Aciman a eu envie de retrouver ses personnages et d'explorer leur destinée.
    Cinq ans ont passé depuis la fin de l'histoire d'amour entre Oliver et Elio quand nous croisons Samuel, le père de ce dernier. A bord du train pour Rome, où il veut rendre visite à son fils, Samuel engage la conversation avec une jeune femme, nommée Miranda. A l'arrivée dans la capitale italienne, il n'oublie pas tout à fait Elio, mais il veut surtout passer du temps avec celle qu'il vient de rencontrer. Tous les deux possèdent de bonnes raisons de ne pas vouloir s'engager, et pourtant...
    /> Cinq ans plus tard, nous retrouvons Elio installé à Paris. Sa carrière de pianiste l'occupe à plein temps. Lorsqu'un homme plus âgé l'aborde à la fin d'un concert, il est attiré et accepte de le revoir ; mais quelque chose le retient. Car le souvenir d'Oliver - qu'il croyait avoir oublié - lui revient avec force.
    Ce dernier, encore quelques années après, vit entouré de sa famille et de ses collègues professeurs. Mais un soir de fête à New York, lui aussi ressent le besoin de renouer avec Elio, de l'entendre, et peut-être, de traverser l'Atlantique pour le revoir.
    André Aciman excelle dans la peinture nuancée de nos sentiments et de nos contradictions. Comment définir la quintessence de la passion, comment faire face à ses variations ? Trouve-moi pose la question du grand amour et de la pérennité des sentiments alors même que la vie nous pousse dans d'autres directions.

  • FIND ME

    André Aciman

    In Find Me , Aciman shows us Elio's father, Samuel, on a trip from Florence to Rome to visit Elio, now a gifted classical pianist. A chance encounter on the train upends Sami's visit and changes his life forever. Elio soon moves to Paris, where he, too, has a consequential affair, while Oliver, a New England college professor with a family, suddenly finds himself contemplating a return trip across the Atlantic. Aciman is a master of sensibility, of the intimate details and the nuances of emotion that are the substance of passion. Find Me brings us back inside the world of one of our greatest contemporary romances to show us that in fact true love never dies.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
  • Poche N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
  • Paul est encore adolescent quand il s'éprend de Giovanni, le menuisier de ses parents, pendant des vacances estivales sur une petite île italienne. Premier amour. Plus tard, à New York, c'est avec la belle Maud qu'il pense construire une vie de couple. Il l'aime et la jalouse fiévreusement. Trop peut-être. Manfred, lui, est d'abord une silhouette aperçue sur un court de tennis à Central Park, avant d'obséder Paul, corps et âme. Il finira par vivre avec lui. Puis Chloé revient dans sa vie et tous deux retournent sur le campus en Nouvelle-Angleterre où ils se sont rencontrés étudiants, pour faire le bilan de leurs vies. Trop tard ? Et lorsque Heidi, une jeune musicologue, lui envoie un article pour sa revue, Paul tombe sous le charme. Ce jeu de séduction intellectuelle permettra-t-il à Paul d'être à nouveau amoureux ?
    À travers le récit d'une vie où les êtres aimés se suivent, se rencontrent ou s'entrechoquent parfois comme autant de variations sur un thème André Aciman nous interroge sur l'énigme de nos désirs, de nos amours, de nos vies. Son écriture est sensuelle, mais aussi porteuse d'une mélancolie profonde. Car si son narrateur, Paul, observe et évoque les corps avec minutie, il se fait aussi le chroniqueur du temps qui passe, et du désir qui naît, s'étiole puis s'éteint. Lorsqu'il réfléchit aux rêves avortés de nos existences, difficile ne pas céder à l'émotion. Les variations sentimentales  est un livre exceptionnel, bouleversant.

    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Anne Damour.

  • ENIGMA VARIATIONS

    André Aciman

    From a youthful infatuation with a cabinet maker in a small Italian fishing village, to a passionate yet sporadic affair with a woman in New York, to an obsession with a man he meets at a tennis court, Enigma Variations charts one man's path through the great loves of his life. Paul's intense desires, losses and longings draw him closer, not to a defined orientation, but to an understanding that 'heartache, like love, like low-grade fevers, like the longing to reach out and touch a hand across the table, is easy enough to live down'. Andre Aciman casts a shimmering light over each facet of desire, to probe how we ache, want and waver, and ultimately how we sometimes falter and let go of the very ones we want the most. We may not know what we want. We may remain enigmas to ourselves and to others. But sooner or later we discover who we've always known we were.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
  • Elio Perlman se souvient de l'été de ses 17 ans, à la fin des années quatre-vingt. Comme tous les ans, ses parents accueillent dans leur maison sur la côte italienne un jeune universitaire censé assister le père d'Elio, éminent professeur de littérature. Cette année l'invité sera Oliver, dont le charme et l'intelligence sautent aux yeux de tous. Au fil des jours qui passent au bord de la piscine, sur le court de tennis et à table où l'on se laisse aller à des joutes verbales enflammées, Elio se sent de plus en plus attiré par Oliver, tout en séduisant Marzia, la voisine. L'adolescent et le jeune professeur de philosophie s'apprivoisent et se fuient tour à tour, puis la confusion cède la place au désir et à la passion. Quand l'été se termine, Oliver repart aux États-Unis, et le père d'Elio lui fait savoir qu'il est loin de désapprouver cette relation singulière...
    Quinze ans plus tard, Elio rend visite à Oliver en Nouvelle-Angleterre. Il est nerveux à l'idée de rencontrer la femme et les enfants de ce dernier, mais les deux hommes comprennent finalement que la mémoire transforme tout, même l'histoire d'un premier grand amour. Quelques années plus tard, ils se rendent ensemble à la maison en Italie où ils se sont aimés et évoquent la mémoire du père d'Elio, décédé depuis.

    Appelle-moi par ton nom est un roman d'amour singulier tout autant qu'une réflexion sur la mémoire et l'oubli. La langue à la fois précise et sensuelle d'André Aciman parvient à évoquer la tyrannie des corps - mais aussi la part de brutalité qui se niche dans tout éveil au sentiment amoureux - avec une élégance rare.

    Ce roman, devenu culte dans le monde anglo-saxon à l'instar de Brokeback Mountain, est adapté au cinéma par Luca Guadagnino (sortie française le 28 février 2018). Call me by your name est donné comme l'un des favoris pour les oscars.

  • HOMO IRREALIS - ESSAYS

    André Aciman

    • Faber
    • 21 January 2021
    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
  • Alibis

    André Aciman

    À travers une série de tableaux qui nous fait voyager du cimetière juif oublié d'Alexandrie à Harvard, d'un coin de la 72ème rue de New York à la maison de Proust à Illiers-Combray, du bleu de la mer en Italie à la côte égyptienne, André Aciman mène une enquête serrée sur l'exil ou, plus précisément, le sentiment de l'exil.
    Pour lui, l'exilé est une sorte de perpétuel amoureux, amoureux de l'idée qu'un jour il pourra rentrer chez lui - un retour impossible évidemment puisqu'on ne retrouve jamais son passé.

  • Ces mémoires hauts en couleur retracent les exploits d'une famille juive extravagante, de son arrivée triomphante dans Alexandrie la cosmopolite à son exode piteux trois générations plus tard.
    Dans une prose élégante et pleine d'esprit, André Aciman nous présente les formidables excentriques qui ont marqué sa vie : l'oncle Vili, fanfaron casse-cou, soldat, marchand, espion ;
    Les deux grands-mères, la Princesse et la Sainte, qui cancannent en six langues ;
    La tante Flora, réfugiée allemande qui l'avertit que les Juifs perdent tout "au moins deux fois dans leur vie". A travers toutes ces histoires, nous faisons la connaissance d'un jeune garçon qui, bien qu'aspirant à un monde plus vaste, refuse de sortir d'Egypte à tout jamais.

    Sur commande
  • Ce roman est l'histoire d'une passion entre deux garçons : Elio, un adolescent réservé, et Oliver, un jeune professeur de philosophie, désinvolte et charmeur. Cet été-là, en Italie, dans la maison familiale au bord de la mer, Elio découvre les jeux de la séduction et la souffrance amoureuse : il s'éprend de sa petite voisine, Marzia, mais se consume pour Oliver. Tout cela serait banal sans les infidélités de la mémoire, qui vient tout brouiller. Car les années ont passé, et lorsque Elio s'efforce de reconstituer ce qui fut sa première histoire d'amour, il n'a plus entre les mains qu'une poignée de souvenirs épars. Dans ce livre magnifique sur les fulgurances du désir, André Aciman joue constamment sur deux registres : l'oubli, sans lequel aucune oeuvre n'est possible, puisque "tout ce qui reste n'est que rêveries"; et l'impossibilité d'oublier, source de nostalgie infinie. Alternant délicatesse et brutalité, pudeur et crudité, Plus tard ou jamais est la tentative de description d'un âge d'or à jamais inaccessible.

  • A man in his late twenties goes to a large Christmas party in Manhattan where a woman introduces herself with 3 words: 'I am Clara'. Over the following seven days, they meet every evening at the same cinema. Overwhelmed yet cautious, he treads softly and won't hazard a move. The tension between them builds gradually, marked by hope and distrust.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Sur commande
empty