Littérature traduite

  • La terrible sorcière Fay Holaderry ne perd jamais une occasion de dévorer les enfants. Elle les guette. peut-être même est-elle en train de vous guetter en ce moment.
    « J'adore les enfants. Quand ils sont dans mon assiette, je veux dire. » Ainsi commence le journal intime de Fay Holaderry, sorcière mangeuse d'enfants. Attention, il ne s'agit pas de la même que celle de Hänsel et Gretel. Non, aujourd'hui, les sorcières ne cherchent plus à capturer leurs proies ;
    Ce sont les parents eux-mêmes qui leur donnent leurs insupportables rejetons. Et puis, elles ont des méthodes sophistiquées pour ramasser les marmots indésirables et des complices parmi les baby-sitters, les bibliothécaires, les enseignants. Enfin, les sorcières ne vivent plus dans la forêt, mais dans des maisons, comme vous et moi. Et justement, c'est à côté de la maison de Fay Holaderry que Salomon Blink, onze ans, et sa soeur Constance, huit ans, viennent d'emménager.
    Le jour même, Salomon, bon élève passionné de sciences, remarque un détail insolite : Swift, le chien de leur voisine, porte dans sa gueule un os qui n'est pas d'origine animale. Le garçon, méfiant, décide de mener sa petite enquête. Hélas, Constance n'est pas aussi raisonnable que son frère, et la sorcière est rusée.

empty