Folio

  • « Penché au-dessus de la rue, comme sur un gouffre, Sayed Karam découvrait avec gêne, et presque malgré lui, les aspects d'une réalité sinistre à force de sincérité. Ce n'était plus une réalité agrandie et rendue possible au de subterfuges. Ici, l'esprit démoniaque n'avait rien forcé, ni rien dénaturé. C'était tout simplement la réalité misérable et sans préparation, la réalité outrageante de tous les jours et de tous les instants. » Deux nouvelles désespérées et lumineuses par l'un des plus grands écrivains égyptions, ami d'Albert Camus.

empty