Alain Rauvel

  • Au-delà des vives discussions sur la « théologie politique » qui caractérisent la conjoncture philosophique et historiographique depuis le début des années 1980, aujourd'hui l'accroissement des traductions françaises de l'oeuvre d'Erik Peterson (1890-1960) rend nécessaire une première présentation d'en- semble dans le monde francophone.

    En présentant un Erik Peterson français, cet ouvrage ne fait pas doublon avec les nom- breuses études qui lui sont consacrées en Allemagne et en Italie. Ainsi, les aspects les plus classiques, comme le célèbre Monothéisme comme problème politique (1935), sont introduits mais également des versants plus inédits, tels que ses cours universitaires ou son importante activité d'exégète. Le lecteur retrouvera aussi le texte intégral de plusieurs contributions importantes d'Erik Peterson, soit jamais traduites jusqu'ici comme c'est le cas de sa correspondance avec Karl Barth, soit dans des versions ayant circulé dans les années 1950 et largement oubliées depuis.
    Ce livre souligne l'importance d'un auteur et les modalités de sa réception extra- germanique, avec ses périodes de succès et d'oubli. Il contribue ainsi au débat sur la construction de l'espace politique, en documentant une lecture majeure de son archéologie ecclésiale.

empty