Agnès Van Zanten

  • Les politiques d'éducation concernent directement près de 15 millions d'élèves et d'étudiants, plus de 800 000 enseignants et environ 260 000 membres du personnel administratif, technique, d'éducation et de surveillance, de la maternelle à l'Université, et s'appliquent à une grande variété de domaines, de la formation des enseignants à l'évaluation des apprentissages des élèves.
    Les missions assignées au système scolaire se multiplient en même temps que les critiques à son encontre. Les réformes se succèdent, laissant pourtant le sentiment d'une inertie profonde des structures et des pratiques. Comment comprendre alors l'action publique dans le domaine si familier et néanmoins si complexe de l'éducation ?
    En analysant les idées et valeurs qui orientent les choix éducatifs, les instances qui participent à leur élaboration, ainsi que les différents acteurs qui les impulsent et les mettent en oeuvre, ce livre offre une grille de lecture rigoureuse et pertinente des intentions et des réalisations.

  • Les politiques d'éducation concernent directement près de 15 millions d'élèves et d'étudiants, plus de 800 000 enseignants et environ 260 000 membres du personnel administratif, technique, d'éducation et de surveillance, de la maternelle à l'Université, et s'appliquent à une grande variété de domaines, de la formation des enseignants à l'évaluation des apprentissages des élèves.
    Les missions assignées au système scolaire se multiplient en même temps que les critiques à son encontre. Les réformes se succèdent, laissant pourtant le sentiment d'une inertie profonde des structures et des pratiques. Comment comprendre alors l'action publique dans le domaine si familier et néanmoins si complexe de l'éducation ? En analysant les idées et valeurs qui orientent les choix éducatifs, les instances qui participent à leur élaboration, ainsi que les différents acteurs qui les impulsent et les mettent en oeuvre, ce livre offre une grille de lecture rigoureuse et pertinente des intentions et des réalisations.

  • « Cet ouvrage est né d´une insatisfaction profonde concernant les discours en vigueur sur la scolarisation en banlieue. » Au terme de sept années d´enquêtes sur le terrain, constatant l´inégalité des chances entre établissements de banlieue défavorisés et établissements « ordinaires », Agnès van Zanten analyse avec finesse les processus multiples qui participent à la construction d´une ségrégation et d´un ordre scolaires que les acteurs locaux s´avèrent impuissants à transformer et dont ils finissent par s´accommoder.
    À travers la notion d´« école de la périphérie », ce livre met en lumière, de façon originale, le rôle des dynamiques locales dans la reproduction et la transformation des systèmes scolaires. Il intéressera enseignants et parents, élus et responsables éducatifs, étudiants et chercheurs en sciences sociales et en sciences de l´éducation.

    Postface inédite de l´auteur.

     

  • Les enquêtes montrent que la plupart des parents souhaitent avoir le droit de choisir l'établissement de leur enfant.
    Beaucoup optent pour le secteur privé, mais d'autres contournent la carte scolaire du secteur public en exprimant des préférences pour certaines options ou en demandant des dérogations. Un autre type de choix est celui de parents qui, envoyant leurs enfants dans les établissements du quartier, s'y investissent fortement pour surveiller leur scolarité. Si l'on ajoute à cela le fait que les choix résidentiels sont souvent motivés par le désir d'habiter à côté d'un « bon » établissement, force est de constater que le choix de l'école est un phénomène social majeur.
    On ne disposait cependant que d'analyses encore partielles des stratégies de choix des parents. Prenant appui sur une enquête par entretiens dans quatre communes de la périphérie parisienne, cet ouvrage s'intéresse plus particulièrement aux parents des classes moyennes. Il étudie finement les clivages entre les différentes fractions de ce groupe social autour de choix qui constituent pour leurs membres d'importants enjeux tant du point de vue des carrières scolaires de leurs enfants que de la protection de leur statut collectif.
    Mobilisant une vaste littérature sociologique, l'auteur développe une analyse compréhensive originale. Elle intègre l'étude des différents déterminants des choix : les visées, valeurs, « bonnes raisons » et ressources des parents. Elle examine aussi comment ces choix se construisent dans les espaces familiaux et les réseaux de voisinage en interaction avec l'offre éducative et la régulation locale.

  • Fondée en 1941 par Paul Angoulvent, traduite en 40 langues, diffusée pour les éditions françaises à plus de 160 millions d'exemplaires, la collection " Que sais-je ? ", est aujourd'hui l'une des plus grandes bases de données internationales construite, pour le grand public, par des spécialistes.
    La politique d'auteurs, la régularité des rééditions, l'ouverture aux nouvelles disciplines et aux nouveaux savoirs, l'universailité des sujets traités et le pluralisme des approches constituent un réseau d'informations et de connaissance bien adapté aux exigences de la culture contemporaine.

  • Les politiques d´éducation concernent directement près de 15 millions d´élèves et d´étudiants, plus de 800 000 enseignants et environ 260 000 membres du personnel administratif, technique, d´éducation et de surveillance, de la maternelle à l´Université, et s´appliquent à une grande variété de domaines, de la formation des enseignants à l´évaluation des apprentissages des élèves.
    Les missions assignées au système scolaire se multiplient en même temps que les critiques à son encontre. Les réformes se succèdent, laissant pourtant le sentiment d´une inertie profonde des structures et des pratiques. Comment comprendre alors l´action publique dans le domaine si familier et néanmoins si complexe de l´éducation ? En analysant les idées et valeurs qui orientent les choix éducatifs, les instances qui participent à leur élaboration, ainsi que les différents acteurs qui les impulsent et les mettent en oeuvre, ce livre offre une grille de lecture rigoureuse et pertinente des intentions et des réalisations.

  • L'école constitue aujourd'hui lus que jamais un des enjeux majeurs de l'action politique et occupe une place importante dans les débats publics.
    L'efficacité du système scolaire, sa capacité d'intégration, son organisation, l'orientation des contenus d'enseignement, la formation et les pratiques pédagogiques des enseignants font l'objet de multiples critiques et propositions émanant de tous les bords. cet ouvrage collectif, accessible aux non-spécialistes, a pour ambition d'éclairer des débats. rassemblant près de cinquante contributions, il présente un état des savoirs le plus complet possible sur la situation de l'école française.

    On y trouvera une analyse des différents réseaux, niveaux et types d'enseignement ; une vue d'ensemble des modes d'élaboration des contenus et des effets des politiques éducatives nationales et locales, y compris à l'échelle des établissements ; une mise en perspective des savoirs enseignés, des pratiques pédagogiques et d'évaluation ; une présentation des acteurs individuels (chefs d'établissement, enseignants, élèves et parents) et collectifs (syndicats enseignants, mouvements lycéens et étudiants) de l'école ; des analyses de la diversité des parcours scolaires, ainsi que des liens entre ces parcours et les trajectoires professionnelles et sociales ultérieures ; enfin, une revue de questions " chaudes " qui ont trait à la façon dont l'école s'acquitte actuellement de sa double mission de préparation à la vie professionnelle et d'intégration sociale.

    Sur commande
  • La collection "Le lien social", dirigée par Serge Paugam, directeur de recherche au CNRS, propose des essais d'interprétation sociologique, historique et économique des sociétés contemporaines. Elle a pour ambition de s'appuyer sur les méthodes et les moyens techniques des sciences sociales, sans renoncer pour autant à la réflexion philosophique sur le sens des expériences vécues et l'interprétation des évolutions globales de la société.

  • Enfant, étudiant, parent, enseignant, décideur... chacun est concerné par les questions d'éducation. Celles-ci font l'objet d'analyses multiples et croisées de la part de philosophes, d'historiens, de sociologues, de psychologues, de didacticiens, mais aussi de praticiens.
    Cet ouvrage rassemble ces diverses approches autour de 100 mots clés et propose ainsi une synthèse des connaissances dans le champ éducatif.
    Des notions récentes (« Communauté éducative ») aux sujets coutumiers de nos rentrées (« Autorité », « Redoublement »), des débats les plus vifs aux questions plus consensuelles, ce livre brosse ainsi un panorama de l'éducation aujourd'hui, de ses questionnements comme de ses savoirs acquis, de ses acteurs, de ses méthodes, et des nouveaux champs de recherches qui se développent sur ce sujet.
    />

  • Un comité scientifique international de douze personnes, représentant les différents champs de la recherche en éducation, a rassemblé dans ce Dictionnaire plus de deux cent chercheurs, issus principalement de pays francophones, dont les contributions rendent compte des avancées de la production scientifique. L'objectif est de fournir aux lecteurs un fonds commun de concepts, de méthodes et d'interprétations dans le domaine de l'éducation tout en respectant la diversité des approches selon les disciplines, les domaines et les équipes de recherche.
    Ce Dictionnaire ne vise pas l'exhaustivité mais la représentativité et l'intérêt social des objets et des thématiques. Cherchant à dépasser les querelles idéologiques, il apporte de nouveaux éléments de réflexion autour des questions que se posent les usagers, les professionnels et les responsables des systèmes éducatifs.

  • Sommaire Introduction : Le débat sur la carte scolaire aujourd hui Chapitre I. La carte scolaire comme instrument de régulation I. La notion d instrument de politique publique et la régulation par les instruments II. Bref historique de la carte scolaire et des tentatives d assouplissement III. Le cadre juridique actuel.

    Chapitre II. La mise en uvre locale I. La gestion des dérogations par l administration II. Les politiques des collectivités territoriales III. Les positions des organisations de chefs d établissements, d enseignants et de parents.

    Chapitre III. Les stratégies des établissements et des familles I. L importance des flux d élèves dans les stratégies des établissements II. L importance du choix de l école dans les stratégies éducatives parentales III. Les interactions entre les stratégies des établissements et des familles selon les contextes locaux.

    Chapitre IV. Carte scolaire, libre choix et mixité scolaire I. Les limites de la carte scolaire II. Les effets des récentes tentatives d assouplissement et les possibles effets du libre choix en France III. Le libre choix dans d autres contextes nationaux et leurs effets.

    Conclusion : Un libre choix régulé ?
    Bibliographie

  • Enfant, étudiant, parent, enseignant, décideur... chacun est concerné par les questions d'éducation. Celles-ci font l'objet d'analyses multiples et croisées de la part de philosophes, d'historiens, de sociologues, de psychologues, de didacticiens, mais aussi de praticiens.
    Cet ouvrage rassemble ces diverses approches autour de 100 mots clés et propose ainsi une synthèse des connaisances dans le champ éducatif.
    Des notions récentes (« Communauté éducative ») aux sujets coutumiers de nos rentrées (« Autorité », « Redoublement »), des débats les plus vifs aux questions plus consensuelles, ce livre brosse ainsi un panorama de l'éducation aujourd'hui, de ses questionnements comme de ses savoirs acquis, de ses acteurs, de ses méthodes, et des nouveaux champs de recherches qui se développent sur ce sujet.
    />

  • Introduction : Le débat sur la carte scolaire aujourd hui Chapitre I. La carte scolaire comme instrument de régulation I. La notion d'instrument de politique publique et la régulation par les instruments II. Bref historique de la carte scolaire et des tentatives d'assouplissement III. Le cadre juridique actuel.
    Chapitre II. La mise en oeuvre locale I. La gestion des dérogations par l'administration II. Les politiques des collectivités territoriales III. Les positions des organisations de chefs d établissements, d enseignants et de parents.
    Chapitre III. Les stratégies des établissements et des familles I. L'importance des flux d élèves dans les stratégies des établissements II. L'importance du choix de l'école dans les stratégies éducatives parentales III. Les interactions entre les stratégies des établissements et des familles selon les contextes locaux.
    Chapitre IV. Carte scolaire, libre choix et mixité scolaire I. Les limites de la carte scolaire II. Les effets des récentes tentatives d'assouplissement et les possibles effets du libre choix en FranceIII. Le libre choix dans d autres contextes nationaux et leurs effets.
    Conclusion : Un libre choix régulé ?
    Agnès VAN ZANTEN est directrice de recherche au CNRS. Elle a dirigé le Dictionnaire de l'éducation (PUF, 2008). Elle est notamment l'auteur, dans la collection "Que sais-je?", des Politiques d'éducation (PUF, 2004) et dirige, aux PUF, la collection "Éducation et société".
    Jean-Pierre OBIN est inspecteur général de l Éducation nationale (groupe Etablissements et vie scolaire) et professeur associé à l'IUFM de Lyon. Il est notamment l'auteur, avec Christian Peyroux, du Rapport remis au ministre de l'Éducation nationale en 2007 sur Les nouvelles dispositions concernant la carte scolaire.

  • Cet ouvrage analyse les politiques de marché scolaire dans plusieurs pays. En distinguant trois types (les marchés privés, les quasi-marchés et les marchés officieux), il s'intéresse à ces marchés en action en prenant en compte la diversité des contextes locaux et l'évolution des dynamiques au fil du temps. Il explore les logiques et les médiations qui informent les choix des parents, les déterminants et les effets des interdépendances compétitives entre établissements, ainsi que les interactions entre les principaux acteurs (parents, chefs d'établissement, administrateurs de l'éducation) impliqués dans le fonctionnement au jour le jour de ces marchés.
    L'ouvrage s'intéresse aussi aux conséquences des marchés scolaires sur l'efficacité et l'équité de l'école. À la question centrale : " les marchés scolaires produisent-ils plus de liberté et permettent-ils plus d'innovations pédagogiques, ou au contraire créent-ils une ségrégation accrue aux plans social, académique et ethnique au détriment des élèves les plus défavorisés ? ", les auteurs répondent de façon nuancée en montrant comment les contextes nationaux et les dispositifs locaux influent sur la nature et l'ampleur des conséquences des marchés scolaires.

  • Cette quatrième édition, totalement refondue, d'un manuel devenu « la » référence sur le monde de l'école, des élèves et des enseignants, explore le domaine de manière systématique et objective, et sous des aspects divers : place de l'école dans la société (politiques scolaires, inégalités de carrière, enjeux de la réussite scolaire, évolution des analyses théoriques), mais aussi acteurs et pratiques (profession enseignante, programmes, pratiques éducatives des familles, métiers d'élève). Outre la mise à jour de toutes les données et une actualisation générale de son contenu, l'ouvrage propose de nombreux éléments inédits sur les effets des politiques éducatives, la construction et les effets de la ségrégation scolaire, ou encore les changements introduits par le renouvellement des enseignants.

  • 3e éditionCette troisième édition, totalement refondue, d'un manuel devenu « la » référence sur le monde de l'école, des élèves et des enseignants, explore le domaine de manière systématique et objective, et sous des aspects divers : place de l'école dans la société (politiques scolaires, inégalités de carrière, enjeux de la réussite scolaire, évolution des analyses théoriques), mais aussi acteurs et pratiques (profession enseignante, programmes, pratiques éducatives des familles, métiers d'élève). Outre la mise à jour de toutes les données et une actualisation générale de son contenu, l'ouvrage propose de nombreux éléments inédits sur les effets des politiques éducatives, la construction et les effets de la ségrégation scolaire, ou encore les changements introduits par le renouvellement des enseignants.
    Il est ainsi rendu compte de la profusion et de la diversité des recherches conduites ces dernières années dans ce champ qui demeure l'un des plus riches de la sociologie, en prise directe avec l'actualité la plus contemporaine et les préoccupations des familles comme des enseignants et des élèves eux-mêmes.
    Les étudiants en sciences sociales, en sciences de l'éducation, les enseignants et tous ceux qui s'intéressent aux implications sociales de l'action éducative trouveront ici une revue claire et complète du fonctionnement et des évolutions du système scolaire français, et ample matière à réflexion et travaux.

    Marie DURU-BELLAT est professeur à l'Université de Bourgogne et chercheur à l'IREDU-CNRS (Institut de recherche sur l'Éducation).
    Agnès VAN ZANTEN est directrice de recherche à l'Observatoire sociologique du changement (CNRS-Fondation nationale des sciences politiques) et enseignante à l'Institut d'études politiques de Paris.
    L'école dans la société. Les politiques scolaires. Les inégalités de carrières dans le système scolaire français. Les enjeux de la scolarité : trouver un emploi et monter dans l'échelle sociale. Contextes et médiations. L'école entre l'espace local et l'espace national. Les scolarités dans leur contexte. Les programmes, les pratiques pédagogiques, et les normes d'excellence. Les acteurs de l'éducation. Le métier d'enseignant. Les pratiques éducatives des familles. L'expérience des élèves. Théories. L'évolution des analyses théoriques sur l'école.

  • Alors que l'existence d'inégalités sociales de parcours et de réussite dans l'école française d'aujourd'hui est considérée comme une évidence maintes fois démontrée, cet ouvrage, en mobilisant les apports des meilleurs spécialistes, analyse précisément comment ces inégalités se fabriquent et perdurent. Parmi les questions majeures : Quelle est la part, dans les inégalités sociales scolaires, de ce qui est fabriqué au sein même de l'école, par rapport à ce qui prend racine au sein même des familles ? Comment la gouvernance de l'école peut en elle-même atténuer ou creuser les inégalités ? Les inégalités sociales scolaires sont-elles universelles, sont-elles stables, peut-on dire qu'elles se recomposent en permanence ?

  • Cet ouvrage analyse les effets des politiques de démocratisation et de décentralisation sur l'organisation interne des établissements d'enseignement et sur le rapport au métier des professionnels de l'éducation.
    L'importance des transformations constatées dépend de la capacité des enseignants à adapter leurs pratiques et leurs éthiques professionnelles aux caractéristiques sociales et scolaires des élèves, sans renoncer à leurs exigences. Elle repose aussi sur des dynamiques collectives impliquant solidairement les diverses catégories de personnels. La mobilisation de l'école apparaît ainsi au carrefour d'une prise en compte des contraintes locales et d'une volonté consciente de pratiquer différemment les métiers liés à l'enseignement.
    L'originalité de ce travail, réalisé dans le cadre du Centre de recherche sur les liens sociaux (CERLIS), tient aussi à sa méthode. Trois enquêtes de longue durée dans une école, un collège et un lycée polyvalent ont en effet permis de mieux saisir les traits spécifiques à chaque niveau d'enseignement et les dynamiques transversales dans le changement éducatif.

    Sur commande
empty