Robert Laffont

  • Une longue épopée engagée depuis l'Antiquité, une conquête menée au cours des siècles par une poignée d'explorateurs qui, soudain, découvrent une nouvelle clef pour donner un sens à la condition humaine et bouleversent notre manière de penser... Telle est l'histoire de la philosophie, vue et racontée par Luc Ferry. Comment les grands concepts se sont-ils succédé ? Comment et pourquoi Platon, Descartes, Schopenhauer, Marx, Nietzsche, Heidegger et quelques autres ont-ils eu l'intuition qui a tout changé ? Dans un dialogue limpide avec Claude Capelier, Luc Ferry déroule le fil chronologique des origines à nos jours et décrit les cinq étapes décisives qui nous ont ouvert un autre univers.
    C'est la belle originalité de ce livre que de nous faire apparaître la philosophie comme une quête essentielle, à la fois millénaire et furieusement actuelle, qui nous rapproche progressivement de l'essence de l'homme. Où en est-on à l'heure de la globalisation et des intégrismes recyclés d'un autre âge ? Comment répondre à notre désarroi face à un monde qui, encore et toujours, nous glisse entre les doigts ? Par l'amour, suggère le philosophe, ce concept à la fois si banal et si complexe, susceptible de nous offrir une meilleure compréhension de notre temps, et peut-être de nous-mêmes.

  • Quelques siècles avant Jésus-Christ, à Athènes, assisté par un esclave pédagogue, un enfant apprend à tracer les lettres, sa tablette sur les genoux. Trois millénaires plus tard, la tablette est connectée, les salles de classe se sont multipliées. Mais l'école a-t-elle vraiment changé ? Enseigner, initier, guider l'élève dans le monde du savoir... Au fil d'un dialogue passionné, Alain Boissinot et Luc Ferry racontent l'extraordinaire histoire de cet effort engagé depuis l'Antiquité.
    Cette belle aventure, c'est celle du système éducatif mais aussi celle des idées - pédagogiques, politiques, philosophiques - qui l'ont façonné. Comment enseignait-on autrefois ? Qui a inventé l'école ? Comment a-t-elle évolué ? En déroulant le fil chronologique, les auteurs nous font assister à tous les grands débats qui ont animé l'enseignement, telles les querelles récurrentes entre foi et raison, entre Église et État...
    Le collégien du XXIe siècle n'est pas si différent du jeune Grec qui commentait Homère, et certaines méthodes antiques sont d'une surprenante actualité. Où va-t-elle aujourd'hui, cette école que l'on dit en crise, confrontée aux incivilités et à l'illettrisme ? Quel avenir pour les enseignants ? Quels savoirs privilégier ? Le nouvel équilibre, nous suggèrent les auteurs, n'est-il pas précisément à chercher dans les leçons de l'histoire et peut-être, aussi, dans un surcroît d'humanité ?

  • Des matrones de l´Antiquité à l´utérus du futur, la grande aventure de l´enfantement.C´est assurément un heureux événement, si naturel, si banal, et si bouleversant. Longtemps, la naissance du petit d´homme est restée un merveilleux mystère, et une épreuve pour les mères. Avant que la science et la médecine ne viennent s´en préoccuper, on l´a nourrie de mythes, de croyances, de rituels parfois déconcertants. Par quel enchantement un bébé surgissait-il ainsi du ventre des femmes ? La naissance a toujours intrigué l´humanité et malgré son caractère intime, obsédé l´Église comme l´État qui ont tenté de s´en emparer. Lourde responsabilité que de porter le devenir d´une espèce !

    Comment expliquait-on autrefois l´apparition d´un enfant ? Comment l´accueillait-on ? Comment les femmes ont-elles vécu leur grossesse au fil des siècles ? Comment les méthodes d´accouchement ont-elles évolué ? Où en sommes-nous aujourd´hui ? Jusqu´où pouvons-nous aller ? Nous dirigeons-nous vers une nouvelle révolution de la naissance, vers une artificialisation complète de l´émergence de la vie ? Sans douleur, sans violence, et demain... sans mère ?

    En trois temps - La naissance autrefois, la révolution de la naissance, Naître demain - trois des meilleurs spécialistes, dont le professeur René Frydman, père du premier bébé éprouvette et pionnier des techniques in vitro, retracent ici cette prodigieuse épopée, des matrones de l´Antiquité aux futurs vertigineux que la science nous prépare. Désormais, procréation et sexualité peuvent être totalement dissociées ; on peut avoir un enfant si on le veut, quand on le veut, et bientôt comme on le veut, grâce à des technologies inédites : congélations des ovules pour les garder pour des jours meilleurs, sélection des embryons vierges de maladies héréditaires ou encore, perspective moins éloignée qu´on le croit, utérus artificiel qui fera naître des enfants à l´extérieur du corps des mères...

    En se penchant sur la manière dont on fait des petits d´homme, nos spécialistes, qui s´expriment sans tabou, nous interrogent aussi sur l´identité humaine, et nous entraînent dans une réflexion essentielle sur le devenir de notre espèce.

empty