Presses de Sciences Po

  • Culture écologique

    Pierre Charbonnier

    • Presses de sciences po
    • 17 February 2022

    Il faut se rendre à l'évidence : il se passe quelque chose de nouveau sous le soleil. Les majestueux processus physiques et chimiques qui organisent le système Terre, la trajectoire évolutive du vivant, la composition des sols, des eaux, tout cela porte désormais la marque des activités humaines. Des indications scientifiques, collectées par une myriade de dispositifs d'observation et de mesure répartis autour de la Terre, nous permettent d'appréhender l'ampleur du bouleversement en cours.

    Pierre Charbonnier est philosophe, chargé de recherches CNRS à Sciences Po (Centre d'études européennes et de politique comparée). Il est notamment l'auteur de Abondance et liberté. Une histoire environnementale des idées politiques (La Découverte, 2020).

  • Les raisons de la défiance

    Luc Rouban

    • Presses de sciences po
    • 6 January 2022

    La défiance politique est une spécificité française. Les politistes en mesurent l'extension et l'intensité depuis des années. Mais comment l'expliquer ?

    Dans cet essai incisif, Luc Rouban recherche les raisons de la défiance. Analysant les enquêtes du baromètre de la confiance politique, il montre qu'elle trouve sa source dans la question de la reconnaissance sociale et s'épanouit sur les fragilités de la société française. Un nouveau rapport au politique se fait jour où la tentation autoritaire est forte. Car la défiance n'est pas l'indifférence. Ce n'est pas non plus la déception face à des politiques publiques inefficaces ou coûteuses. C'est l'idée que le système politique n'a rien à offrir de bon, qu'il est perverti et mensonger.

    Luc Rouban est directeur de recherche CNRS au Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof). Il travaille sur les élites, les évolutions de l'État et de la démocratie. Il a publié en 2018 Le Paradoxe du macronisme et, en 2019, La Matière noire de la démocratie (Presses de Sciences Po) et, en 2020, Quel avenir pour les maires ? (Paris, La Documentation française).

  • Jeunesses, d'une crise à l'autre

    , ,

    • Presses de sciences po
    • 3 March 2022

    Portraits de 6 jeunes dans la crise sanitaire à partir d'entretiens réalisés par Yaëlle Amsellem-Mainguy, Julie Couronné et Laurent Lardeux en 2020 et 2021

    « Je suis en colère car on a été abandonnés par les profs, abandonnés par l'État » Louisa, 21 ans, étudiante en DUT carrières sociales « Si tu ne travailles pas, t'as pas d'argent c'est le problème quand t'es vacataire » Djénéba, 22 ans, étudiante et vacataire à l'APHP en ménage « Quand ils nous ont confinés, ils ont empêché toutes les possibilités de manifester d'exister » Yanis, 17 ans, lycéen à Paris, membre de Youth for climate « On ne peut pas déconnecter la crise actuelle de ce qui se passe sur la planète » Flora, 21 ans, militante à Alternatiba « Maintenant c'est le flou complet » Coline, 26 ans, secrétaire administrative dans la fonction publique « C'est pas la peine en fait de continuer en restauration » Gautier, intérimaire dans la logistique en Ile-de-France, 19 ans

    Yaëlle Amsellem-Mainguy, chargée de recherche INJEP, associée CERLIS-INED, est notamment l'auteure des Filles du coin. Laurent Lardeux est chargé d'études et de recherche à l'INJEP et chercheur associé au laboratoire CNRS Triangle de Lyon. Julie Couronné est chargée d'études et de recherche à l'INJEP.

    Tom Chevalier, Joanie Cayouette-Remblière, Benoît Coquard, Adrien Delespierre, Anne Gosselin, Élie Guéraut, Marion Maudet, Patrick Peretti-Watel, Camille Peugny et Arthur Vuattoux

  • L'économie morale des élites dirigeantes

    Pierre Lascoumes

    • Presses de sciences po
    • 3 March 2022

    L'actualité judiciaire récente et celle des mois à venir (HSBC, Fillon, Cahuzac, Bolloré, Ghosn ou Sarkozy) le confirment si besoin : les transgressions des élites sont monnaie courante. Leur pérennité dans le monde politique et économique suscite des indignations aussi régulières que passagères.
    Pierre Lascoumes montre que des facteurs structuraux expliquent cet état de fait. Les élites ont développé une économie morale singulière, à l'écart des normes sociales. Détentrices du pouvoir, elles énoncent des règles générales mais usent de l'autorégulation pour ce qui les concerne. Si nécessaire, un vaste répertoire de justification relativise leurs fautes intentionnelles. Enfin, la faiblesse des sanctions institutionnelles, en particulier judiciaires, assure la robustesse de ce système.

    Pierre Lascoumes est directeur de recherche CNRS au Centre d'études européennes et de politique comparée de Sciences Po. Il est notamment l'auteur de Une démocratie corruptible. Arrangements, favoritisme et conflits d'intérêts (Seuil, 2011), Sociologie des élites délinquantes (avec Carla Nagels, Armand Colin, 2e éd, 2018).

  • Repenser les choix nucléaires

    Benoît Pélopidas

    • Presses de sciences po
    • 6 January 2022

    À en croire les propos du président de la République et de nos diplomates, la politique de défense nucléaire française ne fait pas débat. Le choix est fait : celui d'un monde désormais structuré par la prolifération nucléaire. Ce choix repose sur trois composantes : validité de la politique de dissuasion, absence de risque grâce à un contrôle adéquat de notre arsenal, responsabilité morale et politique sans faille du chef de l'Etat, habilité à déclencher le feu nucléaire. En démocratie, est-il acceptable que ce choix ne soit pas questionné ?Benoît Pelopidas montre la fragilité de ces présupposés et ouvre ainsi le choix des possibles.

    Benoît Pelopidas est titulaire de la chaire d'excellence en études de sécurité de Sciences Po (Centre de recherches internationales, CERI) et chercheur affilié au Center for International Security and Cooperation (CISAC) de l'Université Stanford.

  • Histoire politique du XIXe siècle

    ,

    • Presses de sciences po
    • 28 October 2021

    Organisé en 12 chapitres comme 12 leçons particulières, cet ouvrage fait le récit de la transformation politique et sociale dans l'Europe du XIXe siècle, entre la fin des guerres napoléoniennes et « l'ère des masses » qui se dessine à l'aube du XXe siècle.

    Cette histoire n'est ni homogène (tensions et conflits la divisent, l'imaginaire de ses frontières et de ses limites y est multiple), ni isolée ou autocentrée (l'expansion européenne est replacée dans le contexte de la « mondialisation » du XIXe siècle et de ses interactions avec l'Amérique, l'Afrique et l'Asie). Elle est nourrie par les apports récents de la recherche (histoire transnationale, histoire impériale, histoire globale, entre autres) et enrichie par de nombreuse rubriques.

    Nicolas Delalande est professeur en histoire contemporaine au Centre d'histoire de Sciences Po. En 2016, il est l'un des quatre coordinateurs de Histoire mondiale de la France dirigé par Patrick Boucheron. Il est notamment l'auteur de La Lutte et l'entraide. L'Âge des solidarités ouvrières (Seuil, 2019).

    Normalien et agrégé en histoire, Blaise Truong-Loï est doctorant en histoire.

  • Les filles du coin ; vivre et grandir en milieu rural

    Yaëlle Amsellem-Mainguy

    • Presses de sciences po
    • 18 March 2021

    Certains mondes sociaux font rarement parler d'eux. Celui des jeunes femmes de la campagne, cette partie de la jeunesse qui « ne pose pas problème » a priori, est l'un d'eux.Pour faire entendre la voix de celles qui ont grandi et qui vivent en milieu rural, Yaëlle Amsellem-Mainguy a sillonné des territoires ruraux très divers. Originaires de milieux populaires, les jeunes femmes qu'elle a rencontrées et dont elle restitue le quotidien et les aspirations occupent souvent des emplois au bas de l'échelle, quand bien même leur formation leur permettrait de prétendre à « mieux ».

    Yaëlle Amsellem-Mainguy est sociologue, chargée d'études et de recherche à l'Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire (INJEP) et membre du Centre d'études et de recherches sur les liens sociaux (CERLIS).

  • Culture numérique

    Dominique Cardon

    • Presses de sciences po
    • 7 March 2019

    L'entrée du numérique dans nos sociétés est souvent comparée aux grandes ruptures technologiques des révolutions industrielles.En réalité, c'est avec l'invention de l'imprimerie que la comparaison s'impose, car la révolu­tion digitale est avant tout d'ordre cognitif. Elle est venue insérer des connaissances et des informations dans tous les aspects de nos vies. Jusqu'aux machines, qu'elle est en train de rendre intelligentes.Si nous fabri­quons le numérique, il nous fabrique aussi. Voilà pourquoi il est indispensable que nous nous forgions une culture numérique.

    Sociologue, Dominique Cardon est directeur du Médialab de Sciences Po. Il y a créé le cours « Coder/Décoder » qui est à l'origine de cet ouvrage. Il est notamment l'auteur de À quoi rêvent les algorithmes (Seuil, 2015).

  • Il n'y a pas encore de guerre dont le déclenchement puisse être directement imputable aux conséquences du changement climatique. Mais nous voyons déjà à quel point celui-ci affecte la sécurité personnelle, économique, alimentaire, sanitaire et environnementale.
    Les militaires doivent anticiper les impacts du changement climatique sur le paysage stratégique international (migrations, aires géopolitiques les plus impactées). Ils doivent aussi analyser la façon dont leurs grandes missions de défense vont être affectées par la hausse des températures : opérations militaires, sécurité sanitaire, contribution aux politiques publiques d'atténuation, sécurité énergétique, adaptation des équipements et des infrastructures de défense.

    Nicolas Regaud est délégué au développement international à l'Institut de recherche stratégique de l'école militaire (IRSEM).

    François Gemenne, membre du GIEC est chercheur à l'université de Liège, enseignant à Sciences-Po. Il est coauteur de l'Atlas de l'Anthropocène (Presses de Sciences Po 2e éd. 2021).

    Bastien Alex est responsable du programme Climat-Energie au WWF-France.

  • Depuis les débuts de l'époque industrielle, il y a deux cents ans, les activités humaines ont profondément modifié les cycles de la nature, d'où le terme d'Anthropocène pour qualifier la période contemporaine. Ère d'accélération, l'Anthropocène brille de ses derniers feux. Le XXIe siècle sera celui de la « descente énergétique ». Face à cette rupture profonde dans l'histoire des temps, adopter un autre modèle que le productivisme s'impose d'urgence. Il faut penser cette décroissance, en comprendre les ressorts économiques, en imaginer la gouvernance politique. Une nouvelle histoire politique peut s'écrire, où les perspectives ouvertes ne sont pas celles de la crise mais de l'inventivité.

    Agnès Sinaï est cofondatrice et présidente de l'Institut Momentum sur l'Anthropocène et ses issues, réseau de réflexion sur les sociétés de l'après-croissance. Elle est également maître de conférences à Sciences Po et journaliste environnementale.

  • La société des organisations Nouv.

    La société des organisations

    Olivier Borraz

    • Presses de sciences po
    • 5 May 2022

    Loin de l'idée reçue selon laquelle nous évoluerions dans un monde flexible, ouvert et fluide, les organisations structurent et s'imposent dans tous les aspects de la vie. À chaque entité ses codes, ses hiérarchies, sa structure, ses règles, procédures ou normes. L'organisation est devenu la réponse privilégiée pour résoudre les problèmes qui requièrent une action collective et une réalité qui produit des effets dans toutes les dimensions de la vie sociale.

    Qu'implique le fait de vivre dans une société à ce point organisée ? En quoi celle-ci se distingue-t-elle des sociétés du passé ? Réduit-elle nos libertés ? Conduit-elle à une plus grande uniformité dans nos comportements ? Est-elle plus juste ? Plus démocratique ? Moins inégalitaire ?

    Olivier Borraz est directeur de recherche au CNRS à Sciences Po où il dirige actuellement le Centre de sociologie des organisations (CSO). Il est co-auteur de Covid-19 : une crise organisationnelle (Presses de Sciences Po, 2020).

  • La médiation internationale Nouv.

    La médiation internationale

    Milena Dieckhoff

    • Presses de sciences po
    • 22 April 2022

    Faire le pari du dialogue sur la violence physique est ce que propose toute médiation et ce qui réunit initialement les acteurs fort divers qui peuvent, sur la scène internationale, entreprendre cette activité de pacification. Au-delà de cet objectif général commun, il est possible, et utile, de distinguer différentes manières de faire la paix via la médiation internationale dans l'après-guerre froide.

    S'appuyant sur sept cas d'étude postérieur à 1990 et dans des contextes variés, cet ouvrage propose une typologie inédite de la méditation contemporaine. Il montre comment elle se décline selon des termes et des règles de jeu bien différents selon qu'elle est essentiellement politique, d'expertise ou sociétale.

    Milena Dieckhoff est maîtresse de conférences en science politique à l'Université Clermont Auvergne (UCA).

  • Radicales et fluides : les mobilisations contemporaines

    Réjane Sénac

    • Presses de sciences po
    • 14 October 2021

    Depuis les mouvements d'occupation des places jusqu'aux Gilets jaunes et aux marches pour le climat, les mobilisations contre les injustices ont changé de visage. Les formes d'engagements pour la justice sociale et écologique, contre le racisme, le sexisme et pour l'antispécisme se sont spécialisées et morcelées. Que nous disent les actrices et acteurs de leurs mobilisations ?



    Réjane Sénac a interrogé 124 responsables associatifs ou de collectifs. À partir de cette enquête, elle dresse un portrait unique des mobilisations contemporaines qui se caractérisent par deux traits principaux : leur radicalité, par les remises en cause qu'elles portent, et leur fluidité, par le refus de l'enfermement dans un cadre fixe et définitif.

    Directrice de recherche CNRS au CEVIPOF, Réjane Sénac enseigne à Sciences Po où elle est membre du comité de pilotage du programme de recherche et d'enseignement des savoirs sur le genre - PRESAGE. Elle est notamment l'auteur de L'égalité sans condition. Osons nous imaginer et être semblables, (Rue de l'échiquier, 2019) et de Les non-frères au pays de l'égalité, (Presses de Sciences Po, 2017).

  • L'économie féministe

    Hélène Périvier

    • Presses de sciences po
    • 22 October 2020

    L'économie est omniprésente dans le débat public et les économistes ont un sentiment de légitimité et une autorité sans commune mesure avec leurs collègues des autres sciences sociales ; ils sont davantage persuadés que leurs travaux peuvent résoudre les grands problèmes du monde. L'économie est aussi la science sociale la moins féminisée de toutes.
    « Je suis une économiste féministe » affirme Hélène Périvier. Pour lever le voile sur l'apparente neutralité des concepts et des analyses de la science économique. Pour défendre l'égalité des sexes et se doter, grâce à la rigueur de la recherche scientifique, des savoirs et des outils économiques qui permettent d'y parvenir.

    Hélène Périvier est économiste à l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE-Sciences Po). Elle est responsable du programme PRESAGE- Programme de recherche et d'enseignement des savoirs sur le genre.

  • La longue reconstruction de la France

    Herrick Chapman

    • Presses de sciences po
    • 2 September 2021

    Traduction d'un ouvrage paru en 2018 chez Harvard University Press, le livre de Herrick Chapman propose une relecture de la reconstruction française après 1944. Il raconte ce qu'il appelle la « longue reconstruction », pendant laquelle les élites gouvernementales, les partis, les groupes de pression et les mouvements de citoyens de base n'ont pas su réduire la tension entre démocratie et « technocratie » au fil d'une période dont il montre qu'elle s'étend jusqu'à 1962. Seul pays d'Europe à réaliser sa reconstruction tout en menant deux grandes guerres coloniales, en Indochine puis en Algérie, la France affronta des défis spécifiques pour financer sa reconstruction, proclamer une nouvelle ère de paix et démêler sa "modernisation" du processus de décolonisation.

    Herrick Chapman est un historien américain spécialiste de l'histoire française et professeur à l'Université de New-York.

  • La puissance par l'image, les états et leur diplomatie publique

    Christian Lequesne

    • Presses de sciences po
    • 16 September 2021

    Apparue dans les années 1960 aux États-Unis, la diplomatie publique s'est beaucoup développée depuis. Son but est d'augmenter l'attractivité et l'influence géopolitique des États grâce à un soft power volontariste. Sont ainsi construites, à l'attention des sociétés, des récits portés par des médias (Russia today ou France 24), des tweets, des instituts culturels, les échanges d'étudiants, etc.
    Première publication consacrée à l'étude la diplomatie publique comme levier de la puissance étatique, cet ouvrage donne à comprendre ces différents usages à travers des chapitres dédiés aux aspects transversaux de la diplomatie publique, des focus consacrés à l'examen d'exemples précis mais aussi une abondante cartographie et infographie en quadrichromie.

    Spécialiste des relations internationales, Christian Lequesne est professeur à Sciences Po. Il est notamment l'auteur d'une Ethnographie du Quai d'Orsay (Editions du CNRS, 2017).
    Avec les contributions de : Maxime Audinet - Sylvain Beck - Pierre Buhler - Rhys Crilley - Alice Ekman - Béatrice Garapon - Auriane Guilbaud - Christian Lequesne - Ilan Manor - Tristan Mattelart - Benjamin Oudet - Stéphane Paquin - Virginie Troit - Earl Wang.

  • La stratégie du non-problème ou comment éviter que la politique s'en mêle

    Emmanuel Henry

    • Presses de sciences po
    • 16 September 2021

    Comment comprendre que certains problèmes comme la pollution des sols ou l'apparition de cancers professionnels restent durablement invisibles ? Pourquoi les décideurs publics ne les prennent-ils pas en charge avant qu'un énorme scandale ne rende incontournable d'y apporter des réponses politiques ?

    Le sociologue Emmanuel Henry, s'appuyant sur plusieurs affaires, montre que les lobbyistes de l'industrie déploient de véritables stratégies pour extraire du débat public les sujets qui seraient les plus préjudiciables à leur activité. Il s'agit de produire de façon consciente et systématique de l'ignorance.

    Emmanuel Henry est professeur à l'Université Paris-Dauphine, chercheur à l'IRISSO.

  • La politique internationale de la Chine : entre intégration et volonté de puissance Nouv.

    Comment la Chine conçoit-elle aujourd'hui ses relations avec le monde ? Cet ouvrage propose un panorama complet et actualisé de l'évolution du discours officiel et des moyens mobilisés par la Chine pour accroître son influence dans les affaires mondiales.

    Deuxième puissance mondiale depuis 2010, la Chine est pétrie d'ambitions. Forte de son économie désormais mondialisée, elle n'entend pas seulement ravir aux États-Unis la première place mais aussi bouleverser l'ordre international établi après 1945. Sa politique étrangère, symbolisée notamment par les nouvelles « routes de la soie », en souligne l'ambition : elle déploie des outils économiques, diplomatiques, militaires et idéologiques pour accroître son influence sur la scène mondiale.

    Directeur de recherche au CNRS, Jean-Pierre Cabestan est professeur de sciences politiques à l'Université baptiste de Hong Kong. Il est notamment l'auteur, aux Presses de Sciences Po, du Système politique chinois.

  • La feuille de paie et le caddie

    Lionel Fontagné

    • Presses de sciences po
    • 18 February 2021

    Quel est l'impact de la mondialisation sur l'emploi, les salaires et le pouvoir d'achat ? Alors que la pandémie de Covid-19 a vu la critique de la mondialisation s'exacerber, que savent les économistes à ce sujet ?

    En proposant une instruction à charge et à décharge de l'économie mondialisée sur le plan social, Lionel Fontagné analyse les deux faces de la mondialisation incarnées par le caddie et la feuille de paie. Ensemble ils déterminent, in fine, s'il y a gain ou perte de pouvoir d'achat.

    Professeur à l'université Panthéon-Sorbonne et chaire associée à l'École d'économie de Paris, membre du Cercle des économistes, Lionel Fontagné a dirigé le Centre d'études prospectives et d'informations internationale.

  • Reformer les retraites

    Bruno Palier

    • Presses de sciences po
    • 17 June 2021

    La réforme des retraites portée par le gouvernement Philippe ne vise pas tant à créer un système universel - tout le monde est déjà couvert par un régime obligatoire depuis 1971 - qu'à en unifier les règles. Mais en quel sens et pour quoi faire ?

    Bruno Palier rappelle qu'il existe plusieurs systèmes de retraite, qu'ils ont une histoire et que le choix d'un modèle est aussi politique : il implique des arbitrages importants en matière de redistribution entre les générations, entre les hommes et les femmes, entre les groupes sociaux. Il donne ainsi à entendre les non-dits de ces arbitrages et à comprendre l'importance des choix de la mise en oeuvre effective d'un régime par points.

    Directeur de recherche du CNRS à Sciences Po (CEE), Bruno Palier est directeur du Laboratoire interdisciplinaire d'évaluation des politiques publiques (LIEPP). Il travaille sur les réformes des systèmes de protection sociale en France et dans le monde.

  • La tyrannie du genre

    Marie Duru-Bellat

    • Presses de sciences po
    • 5 October 2017

    Un déguisement de princesse et un aspirateur pour les filles, un château fort et une voiture radiocommandée pour les garçons... On pourrait penser qu'un choix de jouets aussi stéréotypé appartiendrait au passé. Il n'en est rien. Une sexualisation de plus en plus marquée s'observe dans l'éducation comme dans tous les domaines de la vie sociale.

    Ces traitements différenciés ne sont pas systématiquement perçus comme des inégalités. Ils sont justifiés par des croyances en des distinctions essentielles, d'ordre « naturel », entre femmes et hommes. Un ensemble de discours psychologisants, de normes et de symboles en découle, qui a des conséquences multiformes sur les rôles assignés à chacun et chacune.

    Alors que la notion de genre a été promue par les sociologues pour révéler les rapports de domination, l'invoquer à tout propos, qu'il s'agisse de féminiser la langue ou de prôner la parité, instille l'idée que femmes et hommes sont toujours, partout et avant tout, non des personnes uniques mais des prototypes de leur groupe de sexe.

  • Le clivage droite-gauche. toute une histoire

    Janine Mossuz-Lavau

    • Presses de sciences po
    • 1 October 2020

    Se dire d'un bord ou de l'autre a-t-il encore un sens aujourd'hui ? N'a-t-on pas élu en 2017 un président qui s'affirme « et de droite et de gauche » ? La politiste Janine Mossuz-Lavau, qui sonde les Français depuis les années 1970, constate au contraire la persistance du clivage droite-gauche.

    En s'intéressant aux valeurs que les citoyens placent derrière ces deux mots plutôt qu'aux théories politiques ou aux programmes des partis, elle relève la constance d'une opposition, à travers les époques, dans le rapport au reste du monde, dans les aspirations pour soi-même et pour les autres, dans la place que l'on accorde à l'argent et au travail, etc.

    Certes, à mesure que la gauche se « démarxise » et que la droite se « déchristianise », les antagonismes perdent de leur violence, mais la polarisation politique, inscrite dans l'histoire hexagonale depuis plus de trois cents ans, n'a rien perdu de sa vigueur au XXIe siècle.



    Janine Mossuz-Lavau est directrice de recherche émérite CNRS au CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences Po).

    Elle est notamment l'auteur de Les Français et la politique. Enquête sur une crise, Odile Jacob, 1994 et de La Vie sexuelle en France. Comment s'aime-t-on aujourd'hui ?, Points, 2019 [La Martinière, 2018].

    Janine Mossuz-Lavau est directrice de recherche émérite CNRS au CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences Po). Elle est notamment l'auteur de Les jeunes et la gauche, Presses de Sciences Po, 1979 et de La vie sexuelle en France (l'enquête sans tabous), La Martinière, 2018.

  • « Le mot "international", j'en conviens, est nouveau ; bien que, j'espère, clair et explicite. » Ainsi s'exprimait le philosophe Jeremy Bentham en 1781 lorsqu'il conçut ce néologisme.Si le terme est passé dans le langage courant au XVIIIe siècle, avec la prise de conscience de l'essor des États-nations et de la multiplication des transactions entre eux, la discipline des Relations internationales a tardé à s'imposer dans le champ des sciences sociales, en France particulièrement. Pourtant, l'étude savante de ce qui se passe sur la scène internationale aide à comprendre le monde.Pédagogique et exhaustif, cet ouvrage destiné aux étudiants, enseignants, diplomates et journalistes, s'y emploie. Il présente l'environnement intellectuel et historique de la discipline, ses paradigmes, ses concepts et débats structurants, et s'interroge sur les liens entre théorie et pratique. Il propose un état de l'art en ce début de XXIe siècle, en France et dans le monde.Cette sixième édition, augmentée de deux chapitres sur l'apport des études féministes et sur la diplomatie, met à jour l'ensemble des analyses et des bibliographies de ce vaste champ d'étude.

  • Handicap et travail

    Anne Revillard

    • Presses de sciences po
    • 16 May 2019

    Les personnes en situation de handicap souffrent d'une marginalité persistante face au monde du travail. Les chiffres français sont éloquents : 35 % de taux d'emploi, 19 % de taux de chômage. Pour comprendre un tel constat malgré les nombreuses politiques adoptées depuis le début du XXe siècle, l'auteure présente la situation de cette population sur le marché de l'emploi et passe en revue le foisonnement de dispositifs existants, pour la plupart mal connus et rarement évalués : quotas, droit à la non-discrimination, travail protégé et adapté, aménagements de poste, accompagnement vers et dans l'emploi, reclassement, etc.

    Cet état des lieux, éclairé des apports de la littérature internationale, montre l'importance d'un changement des pratiques et des représentations entourant le handicap au coeur des organisations, afin de favoriser l'embauche, la progression et l'épanouissement professionnels des personnes handicapées.

empty