Editions Artalys

  • En 1521, les conquistadors profanent le Templo Mayor. La brillante civilisation aztèque s'éteint mais ses dieux subsistent dans l'ombre, et Tezcatlipoca est décidé à se venger de la destruction de son temple.
    Deux siècles plus tard, sa colère s'abat sur Edward Murray, descendant de Alonso De Alvaro, le premier Espagnol à avoir souillé son autel. Bien qu'étant un pirate, il s'est marié à une aristocrate, Katherine Willborough, qui lui a donné deux enfants. C'est cette famille que le dieu va chercher à détruire grâce à un plan tortueux, en plongeant Edward dans d'éternelles souffrances.

  • Un étrange mage du nom de Wärsani se rend à la cour d'Yssourak, le souverain du vaste royaume du Tourpana, où, usant de ses pouvoirs magiques, il enlève la favorite du roi. Quelques jours plus tard, une jeune fille à la sublime beauté se présente. Elle dit s'appeler Astarya et être la fille du mage. D'après elle, Wärsani a acquis l'immortalité, et tant de pouvoirs que les dieux eux-mêmes ne sauraient le vaincre. Il est devenu le Seigneur des Ténèbres. Astarya propose néanmoins de protéger Yssourak contre celui qu'elle assure être son père. L'offre est tentante, mais qui est vraiment Astarya ? Le roi s'apprête-t-il à introduire dans son palais une alliée ou bien une vipère au service de Wärsani ? Astarya ne le cache pas : c'est la vie du roi qui est en jeu. Et insensiblement, les forces des Ténèbres commencent déjà à étendre leur emprise sur le royaume.

  • Ancien contorsionniste et voleur, Kerèntsil mène une paisible et secrète existence quand il reçoit la visite d'Astarya. Cette immortelle, ex-reine du Tourpana venue vivre incognito dans sa cité, lui demande son aide. Le grimoire écrit par son frère Narantewé, contenant toutes ses insurpassables connaissances en magie, a été dérobé. Et s'il prenait la direction des belliqueux Pays d'Orient, l'équilibre du monde serait menacé. Kerèntsil accepte de commencer l'enquête, sans imaginer qu'elle le fera croiser aussi bien Tseag-hua, le plus inquiétant des tyrans orientaux, que Laraouña, la déesse de l'amour. Et sans imaginer à quel point les épreuves traversées le changeront.

empty