Desclée de Brouwer

  • Commentant les émeutes qui embrasèrent les banlieues en 2005, le ministre de l'Intérieur d'alors pointa du doigt les sociologues : " Quand on veut expliquer l'inexplicable, c'est qu'on s'apprête à excuser l'inexcusable ". On peut préférer croire que connaître les mécanismes et les ressorts de la violence permet de lutter contre elle. En donnant la parole à des sociologues de terrain, à des enseignants et à des chercheurs, le congrès de 2009 de l'Association française de sociologie s'est donc attelé à cette tâche, et s'est lancé dans l'examen des diverses formes des violences contemporaines : violence dans les quartiers, conflits internationaux, racisme, pressions dans le monde de l'entreprise... Une démarche qui peut aider notre société à sortir de la peur et de l'incompréhension.

  • Après deux siècles d'essor de la médecine hospitalière, l'hôpital est en difficulté pour tenir la double exigence du soin des patients dans leur globalité, et du développement de techniques thérapeutiques innovantes. Confrontés à la nécessité d'accueil de situations cliniques " rentables " sous la pression des réformes médico-économiques récentes, les services hospitaliers sont contraints de ne plus recevoir les personnes qui ne présentent pas une monopathologie aisément classable et rapidement traitable. Les services d'urgence, eux, se retrouvent engorgés par ceux qui souffrent d'une intrication de problèmes sanitaires, sociaux, voire psychologiques et juridiques : anciens " beaux malades " devenus grabataires, malades atteints de multiples pathologies, personnes âgées, auteurs et victimes de violence, suicidants, SDF, clandestins, etc. Pour trouver une issue à ces contradictions, et pour sortir de la " culture de la plainte " dans laquelle les réformes actuelles placent leurs opposants, François Danet délivre des pistes de réflexion à même de refonder une culture hospitalière conciliant performance et humanité.

  • Parmi les différentes analyses de crise dans des groupes, organisations et institutions, la psychologie sociale clinique a sa spécificité car, tout en choisissant le champ social, elle réserve une place centrale au sujet. Dans cette perspective, les données de l'inconscient sont incontournables comme l'est le recours à une interdisciplinarité qui embrasse la complexité des phénomènes. Cet ouvrage met en scène différentes figures de crise qui renvoient aux mécanismes intra et interpsychiques dans des contextes sociaux. Crises institutionnelles, crises individuelles s'éclairent réciproquement. Les interférences entre le psychologique et le social sont mises en lumière, dans chacune des situations étudiées. Un nouveau chapitre est consacré à la généralisation des crises spécifique dans les sociétés modernes. La dernière partie est une réflexion sur la psychologie sociale clinique ses positions épistémologiques, ses problématiques, ses références et méthodologies. Appuyé sur des études de cas, ce livre esquisse ainsi une théorie des crises qui permet d'envisager des modalités d'intervention aidant à se ressaisir des processus et se démarquant de pratiques par trop instrumentales oublieuses de ce qui fait sens pour des sujets.

empty