Bragelonne

  • Le nouveau roman de Johana Gustawsson va vous couper l'appétit !

    Mr : adj. fém. En suédois, signifie « tendre ». S'emploie pour parler de la viande.
    Falkenberg, 16 juillet 2015.
    Sur les rives d'un lac, on retrouve le cadavre affreusement dépecé d'une femme. Ses seins, ses fesses, ses cuisses et ses hanches ont été amputés de plusieurs kilos de chair.
    Londres, le lendemain matin. La profileuse Emily Roy est appelée sur les lieux d'une disparition inquiétante : l'actrice Julianne Bell a été enlevée à l'aube, et ses chaussures ont été retrouvées à proximité de chez elle, emballées dans un sac de congélation.
    Ces deux crimes portent la signature de Richard Hemfield, le « tueur de Tower Hamlets », enfermé à perpétuité à l'hôpital psychiatrique de haute sécurité de Broadmoor. Dix ans plus tôt, il a été reconnu coupable du meurtre de six femmes et de celui de l'ancien compagnon de l'écrivaine Alexis Castells. Comment alors expliquer que ses crimes recommencent ?
    « Johana Gustawsson fait entrer le thriller dans une nouvelle dimension. Surprenants et subtils, ses romans sont le fruit d'un immense talent. » - Karen Sullivan, Orenda Books
    « Fascinant et terriblement efficace. » - Nicolas Lefort, « Télématin », sur France 2, à propos de Block 46
    Après Block 46, sa première enquête désormais traduite dans près de quinze pays, le duo Emily Roy et Alexis Castells se lance dans la traque d'un tueur aussi vorace qu'effrayant. Plongez avec elles dans le labyrinthe d'une intelligence perverse, née à Londres au XIXe siècle, dans les ruelles hantées par Jack l'Éventreur...

  • Falkenberg. Le commissaire Bergstrm découvre le cadavre terriblement mutilé d'une femme.
    Londres. Profileuse de renom, Emily Roy enquête sur une série de meurtres d'enfants. Les corps présentent les mêmes blessures que la victime suédoise : trachée sectionnée, yeux énucléés et un mystérieux Y gravé sur le bras.
    Étrange serial killer, qui change de lieu de chasse et de type de proie...
    En Suède, Emily retrouve Alexis Castells, une écrivaine spécialisée dans les tueurs en série. Ensemble, elles se lancent dans une traque qui va les conduire jusqu'aux atrocités du camp de Buchenwald, en 1944.

    Entre grande Histoire et liens familiaux, Block 46, le premier roman de Johana Gustawsson, a déjà conquis plus de dix pays.

  • Tout dans ce livre, même le plus effroyable, relève de la science.

    Les passagers d'un yacht sont soudain terrassés par une superbactérie, résistante aux antibiotiques. Sauf Katelyn, une étudiante. Pourquoi est-elle la seule survivante ?
    Recrutée par l'Anti-bioterrorism Center, elle est chargée de retrouver l'infecteur, quitte à entrer dans son intimité. Mais l'homme qu'elle pourchasse éveille en elle des sentiments contradictoires. Il ne tue peut-être pas aveuglément...
    « Les bactéries résistantes aux antibiotiques gagnent du terrain partout dans le monde. Si rien n'est fait, elles tueront plus que le réchauffement climatique. » Professeur Didier Pittet, directeur du programme du contrôle des infections et de la sécurité des patients à l'OMS
    Romancier, essayiste et blogueur, Thierry Crouzet est l'auteur de J'ai débranché, journal d'un burn-out numérique, et de La Quatrième Théorie, un thriller mitraillé à coups de tweets.
    Traduit en dix-huit langues, son récit scientifique Le Geste qui sauve a conquis des centaines de milliers de lecteurs.

  • « Le meilleur de la non-fiction et, pour tous les fans, le parfait complément de la série TV Making a Murderer » Sunday Times bestseller

    Le Tueur Innocent : la vérité sur l'affaire Steven Avery, de Michael Griesbach retrace en détail l'histoire de Steven Avery qui défraye la chronique aux Etats-Unis depuis plusieurs décennies et est devenue l'affaire judiciaire de ce début de siècle, depuis la diffusion internationale de la série "Making A Murderer", sur Netflix.

    Dans les années 1980, Steven Avery, un jeune homme blanc du Wisconsin, sorte de laissé pour- compte du rêve américain, est accusé du viol d'une femme sur les bords du Lake Michigan. Condamné pour ce crime qu'il n'a en réalité pas commis, il est libéré en 2003 grâce à un test ADN qui prouve son innocence.

    Une loi qui porte son nom est défendue par The Innocent Project, qui oeuvre à la réhabilitation des victimes d'erreurs judiciaires. Mais, alors qu'il s'apprête à tourner cette page terrible de son histoire, avec un chèque de 36 millions de dollars à la clef, Steven Avery est de nouveau arrêté et poursuivi, pour meurtre, cette fois : les restes calcinés d'une jeune photographe free-lance ont été retrouvés sur sa propriété, une casse automobile. Condamné à perpétuité pour ce crime, Steven Avery continue de crier son innocence et accuse la justice de s'acharner contre lui.

empty