Xavier Coste

  • "« Comme moral et comme talent, ce Rimbaud est une monstruosité.Il a la mécanique des vers comme personne, seulement ses oeuvres sont absolument inintelligibles et repoussantes. »Voici comment Arthur Rimbaud est décrit dans un rapport policier de 1873.Arthur Rimbaud est ancré dans l'imaginaire collectif, mais son histoire réelle est méconnue du grand public. Il n'a jamais connu le succès, ses poèmes ne lui ont jamais rapporté le moindre sou, et il est pourtant aujourd'hui l'un des poètes les plus connus et reconnus dans le monde.Cette bande dessinée de 120 pages prend le parti de raconter les deux vies de Rimbaud : le jeune poète arriviste, en mal de reconnaissance, qui vit une liaison sulfureuse et destructrice avec Paul Verlaine, et le trentenaire fatigué d'écrire et de vivre, qui se tue à la tâche en Afrique.Xavier Coste a souhaité dépeindre le poète tel qu'il était décrit par ses proches : tour à tour manipulateur, sans-gêne, parfois carrément grossier. Bien loin de l'image trop lisse et réductrice du jeune poète romantique... Romantique, celui qui poussa Verlaine à bout, jusqu'à ce que ce dernier craque et tire deux balles dans sa direction ?"

  • Egon Schiele, 1890 ? 1918. Vingt huit années d'existence seulement, et une si grande influence sur l'art du XXe siècle... C'est ce destin d'exception que retrace la première bande dessinée de Xavier Coste ? lui-même n'a que 22 ans lorsqu'il réalise cet album : la trajectoire tumultueuse et fascinante d'un météore de la peinture, tout en contrastes, en fulgurances, en excès. L'ouvrage se concentre volontairement sur les dernières années de la vie du peintre autrichien. L'essor d'un talent, d'abord : son parrainage confraternel par Gustav Klimt, son appétit de conquête et de femmes, son goût de la provocation, ses premiers succès. Bientôt suivis par ses échecs : brièvement emprisonné pour pornographie, Schiele se range, s'embourgeoise... Le déclenchement de la Grande Guerre, puis la disparition de presque tous ses proches achèveront d'éteindre sa flamme, avant que la grippe espagnole ne l'emporte à son tour.

  • Paris 1910. Alors que la ville est envahie par les eaux de la grande crue de la Seine, un couple d'américains croulant sous les dettes et les menaces d'usuriers fomente un coup audacieux: profitant de la déroute générale piller la banque American Express ! Le casse du siècle ! Mais n'est pas braqueur de banques qui veut. Des « Apaches » (surnom des bandits parisiens au début du siècle avant les hauts faits des Brigades du Tigre) sont embauchés pour leur prêter main forte. L'engrenage fatal est en route. L'attaque tourne mal, un des gardiens est assassiné. Rapidement la police met la main sur un des exécutants qui balance à tout va. Alors que l'Américain est appréhendé, son épouse parvient à s'échapper avec une grosse partie du butin. Il est condamné au bagne, elle reste libre. Il fera tout pour la retrouver ainsi que les liasses, garantie d'une vie meilleure...mais l'attendra-t-elle ?

  • Que cache la vie publique étonnamment lisse de Gustave Eiffel ? Nous connaissons ses grands travaux (sa Tour, la structure de la statue de la Liberté, le canal de Panama...), mais l'homme beaucoup moins...
    Ingénieur paradoxal (il pratique le magnétisme, fréquente Victor Hugo et la franc-maçonnerie), Eiffel entretient un rapport particulier avec les femmes de sa vie : sa mère, sa fille, sa femme et surtout sa cousine Alice avec qui il vécut une relation cachée pendant de très nombreuses années. Alice, la muse qui inspira peut-être par son initiale la fameuse tour. Alice, dont la beauté emportait le rigide Eiffel, travailleur infatigable et apôtre de la technique... Entre réalité historique et fiction romantique, A comme Eiffel nous entraîne à la rencontre d'un Icare moderne qui connut l'ascension puis la chute, vivant aujourd'hui encore dans nos imaginaires à l'ombre de son oeuvre la plus célèbre.

empty