Pierre Brunel

  • Célèbres métamorphoses, destins tragiques, épopées grandioses...Un mythe peut sembler tomber du ciel, comme Icare, ou bien jaillir des flots, comme Aphrodite. Il en résulte un feu d'artifice de récits fabuleux faisant intervenir dieux, monstres et forces surnaturelles, mais aussi hommes et Histoire...
    Les mythes gréco-romains nous parlent du passé, mais aussi de nous-mêmes, car notre monde moderne reste pénétré des cultures de l'Antiquité. Les figures de Prométhée, Achille, Ulysse, Jason, OEdipe, Orphée, Sisyphe, Hercule, et bien d'autres encore, ont traversé les siècles et les arts, et leur histoire fascine toujours.
    Découvrez :
    Les mythes de la création du monde
    La famille olympienne et les autres divinités
    La naissance des hommes et les exploits héroïques
    Le monde des morts et ses mystères

  • En poésie aussi, Rimbaud est « l'homme aux semelles de vent » : son évolution, de 1870 à 1875, est fulgurante. Pourtant, une continuité s'établit depuis les poésies du collégien jusqu'à Une saison en enfer et aux Illumina­tions. Pierre Brunel a ainsi pu mettre en évidence des textes fondateurs qui, dès le printemps de 1870, fournis­sent des voies d'accès à l'oeuvre ultérieure.
    Étudiant les thématiques du départ et de l'enferme­ment, le jeu du poète avec la folie, les mythes de la Création et du Chaos, ce livre riche d'analyses éclai­rantes introduit constamment à une lecture nouvelle et multiple de Rimbaud.
    Évoluant vers une mythocritique, cet essai ne néglige pas pour autant une écriture poétique qui pourrait être définie comme ce que Maurice Blanchot a appelé « l'écriture du désastre ». Mais ce désastre n'est pas obscur; il est éclatant.

    Professeur émérite de littérature comparée de l'université Paris IV - Sorbonne, ancien élève de l'École normale supé­rieure, Pierre Brunel a notamment publié les OEuvres complètes de Rimbaud (« Pochothèque », 1999).

  • La mythocritique n'a jamais constitué une école critique. Il s'agit plutôt d'une tendance diffuse dont les origines sont lointaines et qui a trouvé force dans l'entourage de Gilbert Durand. Elle s'est étendue au début du xxie siècle, tant en France qu'à l'étranger, en particulier en Espagne et en Italie. Pierre Brunel, qui a longtemps travaillé et fait travailler sur Mythe et littérature, a voulu rassembler quelques éléments théoriques et rechercher la présence du mythe chez quelques auteurs et dans un certain nombre de textes. Il l'a fait sans esprit de système et avec une volonté d'ouverture, la théorie devant toujours, pour lui, s'effacer devant le texte.

  • Le propre du secret est qu'il donne à imaginer. Il est le point de départ d'une recherche, qui peut prendre la forme de la quête, ou même de l'enquête. Il déclenche surtout une rêverie dont bénéficient la littérature et l'art. Partant d'un exemple apparemment très simple, « Le secret de maître Cornille », dans les Lettres de mon moulin, Pierre Brunei a choisi, sans aucun souci d'être exhaustif, un libre parcours. Il convoque, au gré de sa fantaisie, mais aussi d'une nécessité interne du sujet, antiques et modernes, écrivains, peintres et musiciens. Nul esprit de système, dans tout cela, nulle grammaire de l'imaginaire, mais un libre déploiement à partir de visages d'hommes, de figures mythiques et même de simples lettres de l'alphabet, immobiles ou dansantes, d'apparents cryptogrammes qui peuvent aussi constituer des clefs.

  • La mythocritique n'a jamais constitué une école critique. Il s'agit plutôt d'une tendance diffuse dont les origines sont lointaines et qui a trouvé force à date plus récente dans l'entourage de Gilbert Durand. Pierre Brunel, qui travaille et fait travailler depuis de nombreuses années sur Mythe et littérature, a voulu rassembler quelques éléments théoriques et rechercher la présence du mythe chez quelques auteurs et dans un certain nombre de textes. Il l'a fait sans esprit de système et avec une volonté d'ouverture, la théorie devant toujours, pour lui, s'effacer devant le texte.

  • Pour cette étude nouvelle d'Alcools, Pierre Brunel part des trois premiers vers et de l'apparente contradiction qu'ils contiennent : entre deux rejets du monde ancien, de l'antiquité grecque et romaine, Apollinaire glisse l'évocation bucolique de la bergère tour Eiffel et du troupeau des ponts parisiens. A-t-il donc besoin de cette parole archaïque, le mythe, pour exprimer poétiquement le monde moderne ? Sa Zone est-elle, plus qu'un entre-deux-vins, largement dépassée dans le poème final, Vendémiaire, un entre-deux-mondes ? En sept chapitres - comme il y a Sept Épées dans le plus divagant, en apparence, des poèmes d'Alcools -, Pierre Brunel étudie les éléments qui constituent un contrepoint mythique dans une poésie parfaitement maîtrisée.

  • Les Complaintes, premier recueil publié par Jules Laforgue en 1885, constituent un recueil d'une remarquable cohérence, où une évolution est toutefois sensible de l'admirateur de Paul Bourget, du poète « philo », au bouddhiste dilettante, au Pierrot douloureux. Les auteurs de ce livre ont cherché à situer l'oeuvre, à en dégager les grands thèmes, à sonder avec Laforgue les possibilités du langage : d'où le passage naturel des Études à quatre Explications de texte, moins par souci didactique que pour aller à l'essentiel d'un poète déconcertant, difficile et exigeant.

  • Le texte des Complaintes est si riche en jeux de mots, en créations verbales, en jongleries, mais aussi en allusions de toute sorte, qu'il a semblé indispensable d'établir un Dictionnaire pour l'étude des Complaintes, conçu comme un instrument de travail, et mieux encore, un mode de découverte. Laforgue utilisait le Littré, mais il dépasse ce qu'on serait tenté d'appeler de la « Littérature ». Un dossier de textes complète l'ouvrage, permettant une approche des Complaintes par l'intertextualité et proposant une ouverture comparatiste. Pierre Brunel a réuni dans un précédent volume, Lectures d'une oeuvre : Les Complaintes, des études critiques avec une équipe de spécialistes du poète. Il a cherché à établir dans ce Dictionnaire une continuité avec ces Lectures, et a fait appel, pour l'ouverture sur « Laforgue et T.S. Eliot », à un jeune chercheur anglais, Paul Leitch.

  • Cette collection s'adresse non seulement aux étudiants préparant l'Agrégation de Lettres, mais aussi aux enseignants, aux chercheurs et plus généralement à tous ceux qui souhaitent aller plus loin dans la lecture d'une oeuvre ou l'étude d'un thème. En tenant compte des états successifs d'un recueil jamais parfaitement abouti, Pierre Brunel a cherché à lui trouver un sens moins négatif qu'on ne le dit d'ordinaire. Les Poésies de Stéphane Mallarmé ne s'enferment pas dans des plis. Elles veulent, d'une certaine manière, faire échec au Néant.

  • La dissertation de littérature comparée et le commentaire de textes français ou étrangers sont des épreuves majeures dans le cursus universitaire de lettres ainsi que dans plusieurs concours. Le but de ce livre est de montrer leur intérêt à partir d'exemples développés, d'exposer une méthode pour les organiser et les rédiger, en soulignant leur complémentarité.
    L'ouvrage se divise en deux sections, la première présente le commentaire composé et le commentaire comparé, la seconde se concentre sur la dissertation. Pour chaque partie sont proposés une méthodologie puis des exemples détaillés adaptés aux diverses étapes du cursus universitaire, de la licence jusqu'à l'agrégation.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ce n'est pas par hasard si le compositeur John Zorn a choisi de nommer Tzadik, la maison de disques qu'il a fondée à New York en 1995 et qui arbore comme emblème la 18e lettre de l'alphabet hébraïque: . Zorn est un ascète qui a fait le choix de consacrer son temps et son énergie à composer et jouer sa musique mais aussi à défendre celle d'autres artistes qui, comme lui, tendent à déplacer les frontières entre les genres musicaux pour privilégier l'hybridation et le métissage culturel. Indépendante, éclectique et radicale, Tzadik soutient ainsi tout un pan de la création musicale généralement délaissé par les majors car jugé trop expérimental ou tout simplement pas assez rentable. Au fil des années, la maison de disques est devenue culte, fédérant autour d'elle une communauté de musiciens et mélomanes avides de nouvelles expériences sonores.

  • Au contact immédiat des populations, les maires sont les destinataires naturels des doléances provoquées par l'état du patrimoine immobilier, et l'on attend d'eux qu'ils mettent fin à des situations dangereuses ou difficilement supportables. La nécessaire intervention des maires, chargés de la police immobilière, se heurte alors souvent au droit de chacun d'être maître chez soi et ne peut se faire qu'au prix de procédures complexes. L'efficacité de l'action administrative peut s'en trouver affectée et les finances communales peuvent en souffrir. C'est pour éviter, aux responsables municipaux, pareilles mésaventures, qu'a été rédigé le présent ouvrage. Les auteurs ont, à travers leurs fonctions juridictionnelles en tribunal administratif puis, pour deux d'entre eux, en cour administrative d'appel, pu mesurer au fil des dossiers le caractère délicat de cette police spéciale, et leur exposé s'est enrichi de la présentation des extraits significatifs des décisions de justice qui ont, en près d'un siècle, dessiné les contours de ce droit.

empty