Pierre Jacquet

  • Les crises ont profondément transformé la politique économique. La tempête financière de 2008, la Grande Récession qui a suivi et les déboires de la zone euro ont ébranlé les certitudes passées et appellent de nouvelles réponses. Le niveau très faible de l'inflation, la baisse des taux d'intérêt, le ralentissement de la croissance, la hausse des dettes publiques, la montée de l'urgence écologique et l'augmentation des inégalités ont mis en cause l'ordre des priorités. Des chapitres oubliés de la théorie économique ont été relus et des instruments nouveaux ont été mis en place.

    Pour tenter d'endiguer la crise économique déclenchée par la pandémie de Covid-19, il est indispensable de s'appuyer sur un cadre analytique clair. Comment distinguer les chocs qui affectent l'offre et la demande ? Quelles sont les limites de l'endettement public ? Que peut la politique monétaire lorsque l'inflation est voisine de zéro et comment doit-elle s'articuler avec la politique budgétaire ? Comment stimuler l'emploi ? Comment limiter les inégalités et relancer l'activité en verdissant la croissance ? Si chaque crise est spécifique, les instruments à la disposition des gouvernements et des banques centrales se sont bâtis au fil des décennies et leurs effets sont de mieux en mieux compris.

    Au croisement de la recherche économique et de la pratique, Politique économique rend compte de ce savoir accumulé et dresse l'inventaire des nouvelles questions.

    Ce manuel s'est imposé depuis plus de dix ans comme la référence pour comprendre les politiques économiques d'aujourd'hui. Cette cinquième édition a été mise à jour.

    Ce livre s'adresse aux étudiants en licence ou master d'économie, de gestion ou de sciences politiques, candidats aux concours administratifs, praticiens et observateurs de la politique économique, acteurs de la vie économique.

  • Depuis bientôt trois ans, les problèmes alimentaires mondiaux amènent à remettre en question les processus actuels de production et de distribution à l'échelle mondiale. Volatilité, politiques économiques, financiarisation, innovations technologiques, changements d'habitudes de consommation, guerre des changes, sécurité alimentaire, tout ce qui pose problème à l'économie mondiale pousse à remettre l'agriculture et l'alimentation au coeur des préoccupations. Des millions d'hectares de terres arables passent dans des mains nouvelles, des émeutes de la faim éclatent à de nombreux endroits dans le monde, des affrontements idéologiques opposent toujours les tenants d'une globalisation définitive des marchés agroalimentaires à ceux qui considèrent que la mondialisation est synonyme de disparition des cultures vivrières.
    Ce cahier fournit un ensemble d'informations et de réflexions pour éclairer ces différentes problématiques : marchés agricoles et agroalimentaires, instabilité agricole et réponses à y apporter, rôle de la finance et du progrès technique, place de l'agriculture dans le développement, rôle et évolution des politiques agricoles, notamment la Politique agricole commune. Ces éléments permettront à chacun de s'approprier un thème incontournable.

  • Spinoza transalpin est né de la rencontre entre chercheurs spinozistes italiens et français, et de la confrontation de leurs interprétations les plus récentes sur la métaphysique, la théorie de la connaissance, la politique et les rapports entre philosophie et théologie. L'ouvrage se présente sous la forme d'un dialogue au cours duquel les grands commentateurs actuels du spinozisme en Italie exposent leurs travaux, leurs méthodes d'investigation et leurs découvertes les plus récentes et les répondants français s'efforcent de mettre au jour l'originalité de cette recherche, de la situer par rapport aux types d'approche des chercheurs français dans le même domaine et de les questionner à ce sujet. L'intensité et la fécondité des recherches conduisent à s'interroger sur la force et la richesse du spinozisme italien et à en comprendre la spécificité. Marquées depuis longtemps par des orientations philologiques et historiographiques, les recherches italiennes tournent également autour de l'enracinement de Spinoza dans la modernité. Elles témoignent d'un souci d'analyser sa pensée sous un angle à la fois rétrospectif et prospectif pour l'actualiser, construire des concepts opératoires et en faire surgir la puissance cachée. C'est en confrontant ainsi différentes traditions nationales de lecture et d'interprétation que l'on peut échapper à leurs limites et conjuguer ce qu'elles ont de meilleur.

  • Ce manuel propose la méthode d'identification par encochage de cartes en perforations marginales appliquée aux bois de Guyane française. Le chapitre 1 décrit le procédé des cartes perforées. Le chapitre 2 concerne les caractères généraux des bois par famille botanique : description du bois, photographies transversales.

  • Comment mettre en uvre le développement durable ? Plus de quinze ans apr?s la conférence de Rio, la question se pose encore, renouvelée par l'intense mobilisation d'acteurs non étatiques, ONG, entreprises, communautés locales. Constater l'inadaptation du syst?me de gouvernance actuel n'est pas suffisant et il convient d'identifier, parmi les nombreuses dynamiques en cours, les prémices d'une nouvelle gouvernance.Regards sur la terre a choisi la gouvernance du développement durable comme th?me de son dossier 2009, avec l'ambition de contribuer ? la réflexion en cours sur le syst?me de gouvernance actuel et ses évolutions souhaitables.Au sommaire de Regards sur la terre 2009-Le bilan des événements de l'année 2008 et lagenda des grands rendez-vous de 2009.-Le dossier 2009 sur la gouvernance mondiale du développement durable composé de trois parties illustrées de graphiques, encadrés et interviews :1. Un syst?me ? lépreuve du développement durable ;2. Dynamiques dun monde changeant ;3. Gérer durablement la complexité.-Les rep?res du développement durable, cartes, tableaux, chronologies, synth?ses économiques, sociales et environnementales, offrent une cartographie inédite du développement durable dans le monde.Regards sur la Terre est placé sous la direction scientifique de Pierre Jacquet, économiste en chef de lAgence française de développement (AFD), et de Laurence Tubiana, directrice de lInstitut du développement durable et des relations internationales (Iddri) et de la chaire Développement durable de Sciences Po. Pour cette édition 2009, Rajendra K. Pachauri, président du Groupe dexperts intergouvernemental sur lévolution du climat (GIEC prix Nobel de la paix en 2007) et directeur général dun institut de recherche basé ? Delhi en Inde, The Energy and Resources Institute (TERI), a rejoint la direction scientifique de louvrage.

  • Premier opus d'un rendez-vous annuel, "Regards sur la Terre 2007" offre une lecture à la fois critique, scientifique et documentée des principaux événements de lannée du développement durable et des questions qui alimentent les réflexions et les discussions internationales. Centré sur les enjeux planétaires, il se démarque par son approche mondiale, son parti pris danalyse et sa démarche pédagogique. Regards sur la Terre proposera chaque année :Une analyse des événements de lannée écoulée, sous le prisme du développement durable et de ses implications pour le monde en développement, complétée par lagenda des grands rendez-vous de lannée à venir.Un dossier thématique. Le premier, « Énergie et changements climatiques », croise les analyses de scientifiques et dexperts de notoriété internationale, à partir des défis à relever par les pays industrialisés, les pays émergents et les pays les plus démunis. Sattaquant aux questions dénergie et de réchauffement climatique, il sinterroge sur les voies dactions possibles et sur les modes futurs de coordination internationale.Des repères. Informations synthétiques, cartes, tableaux, chronologies offrent un ensemble de données illustratives du développement durable.Fruit de linitiative de deux organismes français impliqués dans laction internationale et les enjeux Nord-Sud, "Regards sur la Terre" est placé sous la direction scientifique de Pierre Jacquet, directeur de la stratégie, économiste en chef de lAgence française de développement (AFD, http://www.afd.fr) et de Laurence Tubiana, directrice de lInstitut du développement durable et des relations internationales (Iddri, http://www.iddri.org/) et de la chaire Développement durable de Sciences Po (http://www.developpement.durable.sciences-po.fr/).

  • Regards sur la Terr e consacre son dossier 2010 aux villes, espaces et acteurs en première ligne du développement durable. Au-delà du constat des enjeux et des obstacles à surmonter, l'ambition est d'identifier les dynamiques porteuses du changement de trajectoire indispensable.Plus de la moitié de la population mondiale est aujourd'hui urbaine. Les villes - acteurs de dimension mondiale pour certaines d'entre elles -, produisent l'essentiel des richesses et des connaissances,mais concentrent dans des conditions souvent précaires les populations parmi les plus fragiles, et sont aussi à l'origine d'une part importante des dégradations de l'environnement.Pourtant c'est aussi là que se recherchent au quotidien des réponses politiques, sociales et environnementales aux défis du XXIe siècle. À ce titre, les futures mégalopoles du Sud pourraient, endéveloppant d'autres normes que celles héritées du siècle passé, jouer un rôle déterminant.Au sommaire de REGARDS SUR LA TERRE 2010Le bilan des évènements 2009L'agenda des grands rendez-vous 2010Le dossier « Villes : changer de trajectoire »Les repères : cartes, diagrammes, synthèses du développement durable dans le monde.

empty