Bamboo

  • Réaliser un film pour réaliser son rêve. Célestin, Constance et Marcel tournent leur film clandestin. Cependant, ils sont arrêtés à l'issue d'une nuit de tournage suite à une dénonciation anonyme. Grâce à l'intervention de l'actrice Véronika Forsans, ils évitent la prison. Qui les a dénoncés ? Le musicien Mollard ? Une comédienne jalouse ? L'enquête de Célestin va rapidement le conduire jusqu'au coupable et aux raisons qui l'ont poussé à la dénonciation : Véronika Forsans ! Célestin imagine un nouveau scénario pour dénouer les vieilles rancoeurs et faire surgir la justice. Ses armes : l'amitié et la caméra.

  • Placées chez Berthe, une vieille guérisseuse engagée dans la résistance, Ada et Luçja, devenues Camille et Alice, vont une fois de plus être obligées de fuir pour survivre. Elles croient trouver la paix en zone libre dans une colonie d'enfants juifs protégés par le docteur Zimmerman. Malheureusement, en cet hiver 1942, les blindés nazis traversent la ligne de démarcation... Un magnifique point final à la fresque historique sensible en deux cycles de Laurent Galandon sur la déportation d'enfants juifs.

  • Fin des années 1920. Célestin n'a qu'un rêve en tête : réaliser des films. Fraichement débarqué à Paris, il devient décorateur pour un grand studio, où il rencontre Constance qui lui fait lire une histoire qu'elle a écrite. Enthousiaste, il décide de la porter à l'écran, malgré son inexpérience. Aidé de quelques amis, il va investir la nuit les studios pour réaliser son film !

  • 1941. Jeune orphelin fasciné par les oiseaux, Simon vit dans une petite commune de campagne éloignée de la tourmente. Pourtant, comme une maladie que l'on ne sent pas venir, l'antisémitisme s'insinue jusque dans son quotidien pour lui rappeler qu'il est juif.



    Confronté à la bêtise humaine, Simon va devoir fuir. Pourtant, où qu'il se trouve, la Dame Blanche apparaît : prédateur de mauvais augure ou ange gardien nocturne ?



    De son village, en passant par un orphelinat, la fuite de Simon l'emmènera jusque dans les montagnes où il trouvera, auprès d'une étrange famille, un nouveau temps de paix. Mais la gangrène se propage rendant toujours plus provisoires les moments de répit.



    /> Et ce que Simon croyait être une descente aux enfers ne fait que commencer...

  • Comme des milliers d'autres, Ada et Lucja sont soeurs. Comme des milliers d'autres, Ada et Lucja sont juives. Comme des milliers d'autres, elles furent arrêtées avec leurs parents lors de la terrible rafle du Vel d'hiv', le 16 juillet 1942. Commence alors leur course effrénée pour la survie. Une aventure où, pour fuir la réalité et garantir leur sécurité, Ada invente à Lucja un monde où les princesses échappent aux loups à bottes cloutées... Mais jusqu'à quand ?...

  • 1941. Simon, un jeune orphelin juif fasciné par les oiseaux, est rattrapé par l'antisémitisme qui sévit jusqu'au fin fond des campagnes françaises. Capturé par la milice après avoir aidé des résistants, il fait connaissance de la jeune Ada dans le train qui les mène aux camps de la mort. Mis en cage au beau milieu de l'enfer, à l'instar des rapaces du commandant nazi dont il aura la charge, Simon devra s'accrocher à la moindre étincelle d'espoir pour survivre... et retrouver un jour Ada.

  • 1912. Rattrapés de manière musclée alors quetapos;ils setapos;évadaient à grandes enjambées de la colonie pénitentiaire agricole etquot;Les Marronniersetquot;, Honoré, Adrien et Miguel réintègrent de force les murs de leur enfer. Punis pour cette incartade et désormais contraints detapos;obéir au Marbré, leur nouveau etquot;grand frèreetquot; plus sadique que cette brute idiote de Gourdin, Jean et ses compagnons savent que leur vie aux Marronniers va encore se durcir. Alors que letapos;amitié, letapos;amour et la venue detapos;un journaliste à la colonie réchauffent les coeurs et redonnent espoir, la trahison netapos;est jamais bien loin. À chacun son style et chacun sa peau pour recouvrer sa liberté et nourrir ses ambitions...

  • Sarraj a survécu à letapos;attentat de la place du marché du Caire. Il quitte letapos;hôpital alors que sa fille Yasmina, sélectionnée pour participer à un concert pour la Paix, part pour une colonie de vacances etquot;musicaleetquot; financée par son grand-père. La vidéo quetapos;il a retrouvée laisse supposer que Tamimi, la femme de Sarraj, netapos;est peut-être pas morte. Sarraj va donc mener letapos;enquête et découvrir que dans la filière qui a fait de Tamimi une shahida, une bombe vivante, se trouvent des étudiants de son beau-père. Ce même beau-père qui a fait en sorte que sa petite fille rejoigne une colonie de vacances qui apparaît detapos;un coup bien trouble...

  • Janvier 1912. Quatre jeunes parisiens sont conduits dans une lointaine campagne. Condamnés à diverses peines, ils rejoignent la colonie pénitentiaire agricole etquot;Les Marronniersetquot;. Les poulbots vont découvrir et apprendre de nouvelles règles dans ce lieu que l'on appellera plus tard les etquot;bagnes d'enfantsetquot;.L'injustice et la violence, mais aussi l'amitié et la solidarité, constituent le quotidien des colons. Jean a ses secrets, Adrien ses doutes, Miguel ses blessures, Honoré un caractère bien trempé... Et nos héros refusent d'être écrasés par le système pénitentiaire. D'autant plus qu'à l'échelle de ce microcosme social, ils ont chacun leurs projets...

  • Paris, 1983. Le concert d'un jeune violoniste turc est interrompu par le malaise d'un spectateur. Alors que les secours sont attendus, le vieillard prononce quelques mots qui attirent vivement l'attention du musicien. Dès le lendemain, il se rend au chevet de Dikran Sarian, septuagénaire arménien. Le vieil homme se lance alors dans un long récit : celui du premier génocide du 20e siècle, le génocide arménien. Anatolie, 1915. Dikran a neuf ans. Sur ordre detapos;Istanbul, les Arméniens doivent être éradiqués. Partout, letapos;armée ottomane rassemble les hommes et les supprime sommairement. Femmes, vieillards et enfants sont évacués et contraints à une longue marche vers la mort. Le jeune musicien écoute avec intérêt le récit de Dikran... Et cette histoire va provoquer un véritable bouleversement dans ses croyances et ses convictions.

  • Pierre et Paul se sont connus dans la résistance. Ils se retrouvent en Algérie en 1954. Le premier est engagé dans l'armée française. Le second était instituteur à Alger avant de fuir les événements et de se réfugier dans un village des Aurès avec sa compagne musulmane. Paul ne pourra rester neutre lorsque celle-ci est victime d'un massacre qui semble orchestré par le FLN. Il va rallier Pierre à Alger et découvrir l'insoutenable face cachée de la ""pacification"" que son âme de résistant ne peut cautionner. Il adhère alors à la cause algérienne. Un récit poignant à propos d'un sujet oublié dans la tourmente algérienne, les combattants européens ralliés aux indépendantistes.

  • De toute sa vie Gabriel ne setapos;est jamais plaint. Il netapos;a jamais osé se poser de questions non plus. Qui étaient ses vrais parents, par exemple ? Pourquoi en 1945 a-t-il été adopté par un couple de paysans de la Creuse ? Pourquoi un flic le traite-t-il un jour de etquot;rejeton de Bocheetquot; ? Pour Gabriel, il est temps detapos;explorer ses origines.En fouillant son histoire, letapos;etquot;etquot;enfant mauditetquot;etquot; va fouiller des épisodes obscurs de letapos;Histoire de France. Et detapos;ailleurs, en même temps que Gabriel, le pays entier se remet en question. Car ce moment, cetapos;est mai 68...

  • Anatolie, 1915. Maraynouche et Dikran vivent dorénavant sous le joug d'Oktar, véritable ogre esclavagiste. Maraynouche joue à nouveau du violon. Faute de partitions, elle écrit un morceau dans le cahier à fleurs. Salim est attiré par l'adolescente et il supporte de moins en moins l'attitude de son père à l'égard de la jeune femme dont le ventre s'arrondit. Elle attend un enfant d'Oktar. Bientôt, Dikran, dans un moment de désespoir, tente de fuir mais Oktar le retrouve rapidement et le punit violemment...

  • De toute sa vie Gabriel ne setapos;est jamais plaint. Il netapos;a jamais osé se poser de questions non plus. Qui étaient ses vrais parents, par exemple ? Pourquoi en 1945 a-t-il été adopté par un couple de paysans de la Creuse ? Pourquoi un flic le traite-t-il un jour de etquot;rejeton de Bocheetquot; ? Pour Gabriel, il est temps detapos;explorer ses origines.En fouillant son histoire, letapos;etquot;etquot;enfant mauditetquot;etquot; va fouiller des épisodes obscurs de letapos;Histoire de France. Et detapos;ailleurs, en même temps que Gabriel, le pays entier se remet en question. Car ce moment, cetapos;est mai 68...

  • En 1974, Maxime a 32 ans et des poussières. Fils naturel et caché de Marius, il vit à Paris, dans un petit deux pièces avec sa compagne et ses jumeaux. Après avoir traversé la période hippie, il plonge dans l'univers du Rock, mais aussi de la drogue et de l'alcool. Une attitude irresponsable qui fera fuir Alexandra avec ses enfants. Définitivement libre de se détruire, Maxime et deux potes, Fred et Claude, partent pour New York sur les traces d'un groupe de rock mystérieux dont-ils ont entendu quelques enregistrements : Les Ramones. Alors qu'ils arpentent les rues de New York, Maxime est interpellé par l'affiche d'une exposition sur l'art aztèque. Le visuel, une tête « Muisca » de l'art précolombien, ressemble avec précision à celle dessinée dans le carnet que lui a laissé son père. Entre délires psychédéliques et vraies croyances, Maxime et ses amis décident de s'emparer de la statuette, volée un siècle et demi plutôt par son ancêtre, pour la ramener à sa place d'origine et enfin stopper cette fameuse malédiction...

  • Paris, 1937. À l'occasion d'un enterrement, Antonin retrouve Cyprien Brossard, un vieil oncle disparu du sein familial depuis des années. Venu le mettre en garde d'une terrible malédiction, Cyprien lui remet un carnet dont le contenu l'amènera peut-être à réfléchir sur cette mort prématurée à 33 ans qui pèse sur les aînés Brossard. Dans un premier temps cynique face à cette révélation, Antonin en retourne à sa vie ennuyeuse et rodée entre son épouse bigote, son fils non désiré et son amante, la belle et brûlante Miranda... jusqu'à l'annonce par cette dernière de son départ pour Barcelone aux côtés des républicains. Antonin cogite alors : s'il se trompait, s'il ne lui reste alors plus que quelques mois à vivre, que ferait-il ?...

  • "1919. Voilà quelques temps que Félix est rentré au pays et qu'il a retrouvé femme et enfant. Alors qu'il tente de rattraper le temps perdu et de reconstruire son identité, emportée par un obus avec une partie de son visage, la tension monte dans le village. L'étrange affaire du tueur de bêtes prend de l'ampleur, et le commissaire en charge de l'affaire fait une surprenante découverte sur Félix...A. Dan et Galandon clôturent l'enquête, toujours en explorant, avec pudeur, la thématique du retour à la vie civile après le traumatisme de la Grande Guerre."

  • Et vous, que feriez vous s'il ne vous restait qu'un an à vivre ? 1994. Diane et David vivent dans la crainte que l'un d'eux, l'ainé, va mourir. Cependant, jumeaux dizygotes, il leur est impossible de savoir qui est né en premier. Et aujourd'hui, à la veille de leurs 34 ans, ils ont tous deux encore tant de raisons de vivre. David est amoureux d'Eda, une infirmière Tusti qu'il vient de rencontrer alors le Rwanda bascule dans l'horreur du génocide. Quant à Diane, peintre à Paris, elle attend un enfant...

  • Brest, 1954. Marius, le fils unique d'Antonin, va avoir 33 ans. Vieille femme aigrie et envahissante, sa mère lui révèle la malédiction familiale pour l'éloigner de la femme qu'il aime et le persuader que tout cela à un sens... divin. Convaincu qu'il est condamné, Marius décide de laisser Dieu guider sa vie et rejoint l'évêché de Brest comme prêtre. Mais, quand la révolte ouvrière gronde dans les usines, la réalité sociale misérable de ces hommes le rattrape, il va y voir le moyen de gagner son paradis...

  • Printemps 1919. Après six ans d'absence, Félix Castelan revient dans son village natal. Il est inquiet à l'idée de retrouver sa femme et son fils qu'il n'a pas vu grandir. Une inquiétude justifiée autant par la durée de son absence que par son nouveau visage : Félix est une Gueule cassée. Arrachée par un obus, la moitié de sa figure est dorénavant cachée derrière un masque blanc. Outre ses difficultés à renouer avec la vie civile, l'ancien Poilu apprend qu'un mystérieux tueur abat les bêtes des paysans. Vaches, moutons et autres animaux domestiques tombent sous les balles d'un tireur d'élite anonyme. A la demande du maire, un enquêteur émérite de la police parisienne, arrive au village...

empty