Jean-Pierre Brun

  • Chaque époque invente une nouvelle façon d´écrire l´histoire ou, à tout le moins, cherche à éclairer le présent en interrogeant différemment le passé. Étant confronté à l´évolution rapide et imbriquée des économies et des techniques, nous ressentons le besoin de retracer les vicissitudes des époques antérieures, particulièrement de l´Antiquité où un niveau relativement élevé de développement de la production et des échanges a été atteint. L´historien se trouve confronté à un manque cruel de sources écrites sur l´histoire des techniques et l´histoire économique, mais il est une catégorie de documents qui s´accroît quotidiennement et qui doit être pleinement versée au débat : l´archéologie. Elle seule en effet livre aujourd´hui des séries de documents interprétables en termes d´histoire des techniques et d´histoire économique. Le renouveau de ces études doit donc se fonder principalement sur l´archéologie, seule à commencer à offrir des séries continues et quantifiables.

  • Le secret des équipes efficaces ? C'est aussi celui des entreprises saines : leurs membres s'y sentent bien !

    La recette du bien-être en entreprise est si simple que de nombreux managers l'oublient et se compliquent la tâche en mettant en place des processus complexes.

    Pour améliorer la productivité de leur équipe il s'agit pour eux de réintroduire dans leurs pratiques les 7 pièces manquantes du management :


    Témoigner de la reconnaissance Soutenir ses collaborateurs Développer une culture du respect Concilier travail et vie personnelle Contrôler la charge de travail Encourager l'autonomie et la participation aux décisions Clarifier les rôles de chacun Chaque proposition est assortie d'un questionnaire d'autodiagnostic et de 10 actions concrètes que le manager pourra facilement et rapidement mettre en place.

  • Every age invents a new way of writing history, or at least seeks to shed light on the present by examining the past differently. For the past thirty years the amount of data produced by archaeology, especially by preventive excavations, has grown exponentially, thus opening new research perspectives on the history of ancient techniques and economies. Against a background of paucity of written sources, archaeology is currently producing series of documents enabling us to study the real state of techniques and economic development in Antiquity.


  • De nombreuses études montrent que la reconnaissance est le principal facteur d'engagement des salariés. Or, souvent, les blocages s'installent : les salariés estiment que leur travail n'est pas reconnu à sa juste valeur, le manager pense que

  • Après le café en Méditerranée, l'huile d'olive... Il nous est particulièrement agréable de présenter cette publication, dernier fruit de la coopération étroite qui unit le Groupement d'intérêt scientifique « Sciences humaines » sur l'aire méditerranéenne, d'Aix-en-Provence, et notre Chambre de Commerce et d'Industrie de Marseille. L'huile, un produit depuis si longtemps intimement lié à la vie de notre cité portuaire qu'on y retrouve encore, sous son appellation ancienne de « Place aux huiles », le lieu spécifique où s'effectuaient les opérations à quai de chargement et de déchargement de ces lourdes futailles. Dans les limites de notre circonscription consulaire, des terroirs renommés pour leurs oliveraies : hier, Aix qui, aux xviie et xviiie siècles, produisait une huile considérée comme la meilleure du royaume ; aujourd'hui, La Fare-les-Oliviers... En ce Palais de la Bourse, lieu privilégié où se forge le destin économique de notre région, où sont débattus les problèmes intéressant les nombreux pays riverains d'une mer unificatrice, il est pour le moins agréable d'accueillir de semblables tables rondes qui font le point des connaissances sur le présent, mais aussi le passé d'un secteur d'activité.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le désert Oriental d'Égypte occupe une vaste étendue de montagnes et de plaines sablonneuses entre le Nil et la mer Rouge. Ses richesses naturelles - or, gemmes et pierres de grande qualité (granite du Mons Claudianus, de Tiberianè ou de l'Ophiades, porphyre du Porphyritès, basanites [Grauwacke], etc.) - ont, malgré les difficultés dues aux dures conditions climatiques, été exploitées dès l'époque prédynastique. Les pharaons, les Ptolémées, puis les empereurs romains y ont fréquemment envoyé des expéditions pour extraire ces minerais et ces pierres. Le désert était aussi la voie de passage obligé pour tous les trafics avec les contrées bordant la mer Rouge et l'Océan Indien. Expéditions et entreprises commerciales commencées dès l'Ancien Empire, connurent une grande expansion à partir de l'époque ptolémaïque. Le commerce porta d'abord sur les épices, les résines odorantes et les gemmes, puis à l'époque romaine, sur une large palette de produits exotiques incluant aussi des perles, des pierres précieuses, des étoffes, etc. Les sites archéologiques de cette région pratiquement inaccessibles pour des raisons logistiques étaient restés, jusqu'à très récemment, dans un état de conservation exceptionnel. Entre la fin des années 1970 et 2012, des équipes américaines, anglaises, italiennes et françaises ont ainsi pu prospecter ou fouiller des centaines de sites dont l'exploration a fait considérablement avancer nos connaissances sur l'exploitation de l'or sous les Ptolémées et les empereurs byzantins, sur les carrières de granite et de porphyre ouvertes par les empereurs romains et sur le commerce avec l'Arabie et l'Inde à travers les ports de Myos Hormos et de Bérénice...

  • La naissance de l'archéologie s'accompagne de la création d'une nouvelle typologie documentaire, les archives de fouille. Utilisée d'abord comme simple inventaire d'objets retrouvés, ils deviennent, avec la spécialisation de l'archéologie, une documentation tant foisonnante que précieuse pour reconstruire des informations inévitablement détruites par la pratique archéologique. Archives de fouilles historiques, archives de fouille courantes sont les deux grandes « catégories » auxquelles ces journées se sont intéressées. Les archives historiques représentent aujourd'hui une source incomparable d'information sur l'état de vestiges et de contextes désormais endommagés ou détruits. En contrepoint, les presque deux siècles d'expériences archéologiques dont certains sites témoignent sont une source primaire pour l'histoire de la discipline voire pour l'Histoire en général...

  • The Eastern Desert of Egypt extends over a vast area of mountains and sandy plains between the Nile and the Red Sea. Its natural riches -gold, gems and high quality stones (such as granite from Mons Claudianus, Tiberianè or Ophiatès, porphyry from Porphyritès, basanites [greywacke] from the Wâdi al-Hammâmât, etc.)- have, despite the difficulties due to harsh climatic conditions, been exploited since the Predynastic period. The Pharaohs, the Ptolemies and the Roman emperors often sent expeditions to extract these minerals and stones. The desert was also a passageway for all sorts of traffic coming from countries bordering the Red Sea and the Indian Ocean. Expeditions and commercial activities, which started from time of the Old Kingdom, greatly expanded during the Ptolemaic and Roman periods. Trade focused on spices initially, fragrant resins and gems, then in the Roman period, on a wide range of exotic products including pearls, precious stones, fabrics, etc. The archaeological sites of this region were practically inaccessible for logistical reasons until recently and they were, until now, exceptionally well preserved. Between the late 1970's and 2012, American, English, Italian and French teams were able to explore or search hundreds of sites, significantly improving our understanding of gold mining under the Ptolemies and the Byzantine emperors, granite and porphyry quarries opened by the Roman emperors, and trade with Arabia and India through the ports of Myos Hormos and Berenike...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Guide pour savoir comment souscrire, suivre, modifier et résilier les contrats d'assurance. Description de chaque famille d'assurance (responsabilité civile générale, dommages aux biens, etc.).

  • A l'heure de l'automation, de la planification, de la construction européenne, le mouvement syndical français doit répondre, dans une perspective nouvelle, à des questions classiques : celles qui ont trait à la paupérisation, à l'ampleur et à la nature des revendications des salariés, à ses rapports avec les partis politiques, à son unité. Une expérience de vingt années de responsabilités confédérales à la C.G.T. donne à Pierre Le Brun quelque droit d'intervenir dans ces débats dont dépend l'avenir de la classe ouvrière. Il le fait en praticien, sur un ton empirique, pragmatique et prospectif. Dénonçant la "paupérisation relative" que subit la masse des salariés par rapport à l'élévation du revenu national, ce qui entraîne les travailleurs à mettre l'accent sur les revendications de sécurité plus encore que sur celles qui ont trait à la gestion, plaidant pour une planification vraiment démocratique, et non plus « concertée » entre grands intérêts et grands "commis", Pierre Le Brun en appelle enfin à cette unité syndicale dont dépend le pouvoir de contestation des salariés, c'est-à-dire leur mieux-être et leur libération définitive.

empty