Sciences humaines & sociales

  • Une réflexion générale sur le féminisme, avec, comme fil rouge : le refus absolu de la résignation." Comment devient-on féministe ? Existe-t-il un parcours type, une expérience, un enseignement qui métamorphose une femme ordinaire, "tranquille' (aurait dit ma mère), en une révoltée, qui se veut pionnière d'un nouveau monde ? Après l'une de mes conférences, une jeune femme m'interpella : "Mais vous personnellement, comment êtes-vous devenue féministe ?' Sommée de m'expliquer. De raconter mon parcours particulier pour que chacune puisse induire le général, sans doute. Danger. Je ressentis le besoin de me lancer dans une réflexion introspective.
    Pourquoi une femme était-elle dévaluée, sous-estimée, voire méprisée ou violentée parce que femme, et uniquement pour cela ? Je me suis ainsi acheminée - les circonstances de ma vie m'y aidant - vers une critique plus globale de ce monde.
    Mais que l'on ne s'y trompe pas. C'est parce que ma souffrance de fille m'asphyxiait que je devins, instinctivement d'abord, féministe. "
    À travers son parcours et ses combats - droit à l'avortement, criminalisation du viol, loi sur la parité, lutte contre les violences faites aux femmes, débat sur la prostitution -, c'est une réflexion générale sur le féminisme que construit Gisèle Halimi. Avec, comme fil rouge : le refus absolu de la résignation.

  • « À Stockholm et à Roskilde le Tribunal Russell, après avoir pris connaissance des rapports de ses commissions d'enquête et entendu de nombreux témoins, a déclaré les États-Unis coupables de crimes de guerre et de génocide. Personne n'a pu contester valablement ses conclusions. Mais les négociations entreprises par le président Johnson sous la pression de ses électeurs et la farce nixonienne du « désengagement » ont pu démobiliser un moment certains secteurs de l'opinion aux États-Unis et en Europe même, en faisant croire à quelques-uns que le gouvernement américain souhaitait la paix. Aujourd'hui, avec l'invasion du Cambodge, la réalité de cette guerre est démasquée : sous le faux alibi du « retrait progressif des G.I.'s » et de la « vietnamisation », la véritable politique de Nixon apparaît : il veut la continuation et l'intensification de cette guerre ignoble et prétend, pour la gagner, l'étendre à la péninsule indochinoise tout entière. Tout lui est bon pour abattre un ennemi qui le tient en échec : les bombardements par les B 52 ne cessent de croître au Vietnam du Sud et au Cambodge même les derniers rapports montrent l'escalade sournoise de la guerre chimique, les massacres de populations civiles sont érigés en système, le gouvernement de Lon Nol soutenu par l'armée américaine s'est livré à un véritable génocide des Vietnamiens établis au Cambodge. Le but de ce livre est de rassembler toutes les informations qui seront susceptibles de montrer sous son vrai visage l'entreprise criminelle du gouvernement et des forces armées des États-Unis. Le Vietnam vaincra mais les peuples l'aideront à vaincre en prenant conscience des dangers qui le menacent et qui nous menacent tous à travers lui. Il se bat aussi pour nous, ne l'oublions pas. » Jean-Paul Sartre

empty