Langue française

  • "J'ai toujours cru que lorsqu'un homme se met dans la tête de venir au bout d'un projet quelconque et qu'il ne s'occupe que de cela, il doit y parvenir malgré toutes les difficultés ; cet homme deviendra grand vizir, il deviendra pape, il culbutera une monarchie pourvu qu'il s'y prenne de bonne heure." Le récit de ce qui restera sans doute la plus extraordinaire aventure de Casanova : sa spectaculaire évasion de la prison des Plombs.

  • Edition enrichie (Introduction, notes, chronologie, index, glossaire et bibliographie) Les mémoires de Casanova ne sont pas seulement, comme on le croit trop souvent, le catalogue de ses conquêtes, fussent-elles évoquées avec verve. Leur auteur, certes, est un aventurier, mais c´est également un homme cultivé et brillant qui parle latin et a fait paraître d´autres livres, et puis surtout un véritable Européen qui parcourt tout le continent de Venise à Moscou, de Paris à Naples ou de Londres à Constantinople, toujours guidé par ses désirs et ses plaisirs, le goût du jeu, de l´opéra et de la danse. Casanova a soixante-quatre ans lorsqu´il entreprend de rédiger ses mémoires en 1789 et si le récit de ses succès féminins lui permet de les revivre et d´en éprouver une seconde fois la jouissance, il y retrouve aussi la douceur d´un passé que la Révolution vient d´abolir. Quant à nous, ce que nous découvrons dans l´évocation enjouée de ses conquêtes mais aussi de ses aventures et mésaventures, de ses démêlés avec les autorités et de ses rencontres avec les grands, c´est toute la séduction d´un témoignage vivant sur une certaine Europe où les élites parlaient français.Édition de Jean Marie Goulemot.

empty