Langue française

  • L´ouvrage a pour but d´analyser le problème du pouvoir et les diverses figures qu´il peut présenter. Depuis la parution de Du pouvoir par Bertrand de Jouvenel en 1945, c'est le premier ouvrage qui articule les approches sociologique, anthropologique, politique, psychosociologique et psychanalytique du pouvoir. Si une attention particulière est portée à ses aspects répressifs, sont étudiés ici les fondements du pouvoir et ses liaisons avec la sexualité, la guerre, la mort, l´argent, le désir de soumission, mais également la vie et la bonté. Le pouvoir est abordé aussi bien au niveau macrosociologique (l´Etat), qu´au niveau psychosociologique (les relations du pouvoir) et psychologique (la manière dont est vécu le pouvoir par ceux qui l´exercent et par ceux qui s´y soumettent}. L'auteur pose alors un problème essentiel : un pouvoir dépourvu de fondement et d´incidence mortifère peut-il exister ? Eugène Enriquez est professeur émerite de sociologie à UFR de Sciences sociales de Paris 7

  • A la suite de Freud, Reich, Fromm, Marcuse, ou encore Mitscherlich, les auteurs, à leur tour, s'interrogent sur les racines du mal, de la violence, de la destructivité qui exercent en profondeur une activité souvent indiscernable dans des sociétés hâtivement perçues comme relativement consensuelles et pacifiées. Dans un dialogue qui se réfère à la sociologie, la politique, la psychologie, la psychanalyse, ils se demandent si nos sociétés démocratiques ne sont pas devenues malades, et s'il n'est pas pertinent de parler plus généralement d'une pathologie des sociétés civilisées.

empty