Baudouin Dupret

  • En Occident, la charia évoque souvent une loi moyenâgeuse fondée sur la discrimination des sexes et l'application de peines barbares, ou encore la loi qui s'impose aux immigrés de confession musulmane. En Orient, elle renvoie soit à la norme idéale que les musulmans doivent suivre, soit à un obstacle à la modernisation des sociétés.
    La charia, c'est à la fois tout cela et bien d'autres choses. C'est la Loi de l'islam qui, de par son essence divine, comporte une série de prescrits et d'interdits. Mais c'est avant tout un concept investit de significations et auquel on attribue des propriétés vertueuses et contraignantes en fonction d'un projet de vie et de société " idéaux " ou au contraire dont on veut affubler celui ou celle qu'on aimerait cantonner dans l'altérité, l'adversité ou l'opposition.
    Au-delà de toute démarche dogmatique, l'auteur décrit de façon précise dans cet ouvrage les sources de la charia, leur hiérarchie, leurs interprétations et surtout, les formes qu'elle a pu prendre aux XXe et XXIe siècles.
    Ce livre fait donc le pari d'un double et indispensable exercice : rendre compte des différentes acceptions du terme à travers l'histoire ; en parler pour ce qu'il signifie au présent.

  • This volume explores the ways in which ethnography can create a greater understanding of Islam in particular social contexts. It does so by advancing a pluralistic use of ethnography in research about Islam in anthropology and the other social science disciplines. The contributors have used ethnography to engage with and relate to specific empirical realities in regions around the world. They argue that this approach allows for a more precise and complex understanding of the practices and discourses that constitute social realities constructed and perceived as 'Islamic' by those who live them. Furthermore, the book encourages ethnography in the study of Muslim practices that have seldom been approached in this way.

  • La charia, normativité référée à l'islam et à ses textes fondateurs, appartient à ces vocables constamment utilisés et jamais étudiés, ou si peu. Il n'existe en tout cas aucun ouvrage de langue française tentant d'aborder la question, non pas dans ses représentations fantasmées, mais dans ses formes et ses pratiques concrètes, vide que ce livre entend combler. L'objectif est de le faire " au temps présent ", dans le phénomène de référencement à la charia que l'on peut observer à l'oeuvre dans le contexte contemporain, tout en ne négligeant pas la nouvelle dimension politique que ce terme et ses usages n'ont manqué de prendre.
    Les rapports du droit à la référence islamique ont connu des bouleversements profonds au cours des cent cinquante dernières années. Aux niveaux législatif et judiciaire, les instances du droit ont eu à se prononcer sur la place de la charia dans les différents systèmes juridiques. L'ouvrage s'attache à observer comment la formulation des règles référées à l'islam, leur usage et leur autorité sont fonction du contexte social, politique et institutionnel de chaque État.
    Faut-il en conclure à la relativité de la charia ? Au lieu de chercher à connaître la nature de la règle islamique, il convient davantage d'observer, en contexte, comment ces règles sont invoquées, élaborées et mises en oeuvre dans le cours ordinaire de la vie de sociétés où la présence musulmane est importante.

  • What does Sharia Law look like in the actual practice of family law? How do lawyers lead witnesses contradict themselves, or make "hate crimes" seem less hateful or criminal in particular cases? This collection of empirical studies addresses these and many other questions about the conduct of law in practice by treating law as a relationship between legal institutions and an external society.

  • The studies in this volume use ethnographic, ethnomethodological, and sociolinguistic research to demonstrate how legal agents conduct their practices and exercise their authority in relation to non-expert participants and broader publics. Instead of treating law as a body of doctrines, or law and society as a relationship between legal institutions and an external society, the studies in this volume closely examine law at work: specific legal practices and social interactions produced in national and international settings. These settings include courtrooms and other tribunals, consultations between lawyers and clients, and media forums in which government officials address international law. Because law is a public institution, and legal actions are publicly accountable, technical law must interface with non-expert members of the public. The embodied actions and interactions that comprise the interface between professional and lay participants in legal settings therefore must do justice to legal traditions and statutory obligations while also contending with mundane interactional routines, ordinary reasoning, and popular expectations.
    Specific chapters examine topics such as family disputes in a system of Sharia Law; rhetorical contestations about possible violations of international law during a violent conflict in the Middle-East; the transformation of a courtroom hearing brought about by the virtual presence of remote witnesses relayed through a video link; the practices through which written records are used to mediate and leverage a witness's testimony; and the discursive and interactional practices through which authorized parties use legal categories to problems with individual conduct. Each chapter shows that it makes a profound difference to the way we understand the law when we examine its meaning and application in practice.

  • Le Maroc est probablement l'un des pays d'Afrique du Nord et du Moyen Orient les plus étudiés par les sciences sociales et humaines. Motivée par la diversité objective du pays, cette faveur n'en demeure pas moins ambiguë, en ce qu'elle a contribué à consacrer l'antinomie tradition/modernité. À rebours de ce cliché, Le Maroc au présent expose plusieurs facettes des tensions qui traversent la société marocaine et montre qu'elles ne sont ni figées ni subies par les gens. En multipliant les approches en sciences humaines et sociales, cet ouvrage examine, notamment à partir d'observations de terrain, les transformations qui se sont produites ce dernier quart de siècle, à tous les niveaux. Pour donner à connaître, du plus près possible, le Maroc d'aujourd'hui, l'ouvrage propose une variété de regards croisés, souvent personnalisés, sur les processus sociaux, dans leurs expressions les plus variées. En cela, Le Maroc au présent se veut beaucoup plus un ouvrage d'exploration qu'un simple livre de synthèse. De par la pluralité disciplinaire des contributeurs et la diversité des terrains explorés, il est un état de la recherche sur le Maroc contemporain, fait à partir du Maroc.

  • Le point sur l'histoire de la sociologie du droit. L'ouvrage décrit les paradigmes multiples de la discipline à travers la tradition française ou anglo-saxonne. Il montre également les limites des études sociologiques du droit à saisir leur objet.

empty