Presses Litteraires

  • Cause à effets Nouv.

    2032 en France, comme tous les cinq ans, l'élection présidentielle déchaîne les passions. Dans cette avide quête de pouvoir, Caroline Pélissandre ne tarde pas à se détacher de ses concurrents, le programme novateur et ambitieux qu'elle défend la propulsant en tête des sondages, un succès inattendu qui contrarie fort ses rivaux.

    Une sombre affaire venant inopportunément l'éclabousser, la favorite se retrouve en position de faiblesse. S'engouffrant dans la brèche, ses détracteurs s'affairent à lui saborder sa campagne. Réseaux sociaux, médias et adversaires politiques l'attaquent sans discontinuer jusqu'à ce que l'irrésistible ascension de la candidate se transforme en dégringolade.

    Pour Caroline, le complot ne fait aucun doute mais le coup a été si ingénieusement monté que rétablir la vérité semble chose impossible. Cherchant à sortir sa fille de cette galère, la mère de la politicienne entraîne sa progéniture dans une aventure absurde en apparence, mais aussi insolite qu'elle puisse paraître, la démarche ne restera pas sans effets.

  • Coup de froid en Vallespir Nouv.

    Dans la petite ville de Céret, au coeur des Pyrénées-Orientales, une enquête policière va être déclenchée à la suite du meurtre d'un arboriculteur local. La Capitaine Aline Bélars, nouvellement arrivée dans la cité catalane, va devoir démasquer le ou la coupable. Et la tâche s'avère compliquée. Les investigations des gendarmes vont les mener tour à tour des vergers de la commune au lycée Déodat de Séverac en passant par les bistrots du coin. Entre les saisonniers du domaine, les habitués des bars, la famille et les amis de la victime, la liste des suspects s'allonge. La tranquillité habituelle de cette bourgade du Vallespir qui vit au rythme de la saison des cerises, des expositions du musée d'art moderne et de son marché hebdomadaire réputé dans toute la région, va-t-elle résister à l'agitation et à l'émoi créés par l'homicide d'Aristide Darnet ?

  • Loin du jour, après la nuit... Nouv.

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Loin du jour, après la nuit... Nouv.

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • En 20 & 20 courtes proses et photographies Nouv.

    Jamais je ne sais ce que l'aube m'offrira, à l'ouverture des yeux (que je retarde souvent, sciemment, dans les fragments, parfois tessons, de rêves encore actifs).
    Zone contenant les pièces jointes.

  • Trois femmes mémoires entremêlées Nouv.

    Trois femmes, une Asiatique, une Européenne et une Africaine, nées à l'époque de la deuxième Guerre Mondiale, connaissent une jeunesse chaotique, aventureuse et parfois dramatique. Fortes et volontaires, elles se libèrent de leurs entraves, font face à l'adversité avec un grand courage et réussissent à fuir, non sans mal, le lieu de leurs malheurs. Elles se vengent des ignobles personnages qui les avilissent ; elles se réfugient à Paris, où elles se rencontrent par hasard, s'apprécient, se liguent et réussissent une carrière professionnelle remarquable. Mais elles mènent, très discrètement, une vie parallèle ! Elles connaissent alors une nouvelle existence pleine de surprises. Elles nous dévoilent leur histoire par bribes, au hasard de leurs souvenirs et de leurs rencontres, au fil de récits émouvants, drôles, parfois teintés d'humour et d'ironie, toujours sincères.

  • Un donjon tenant lieu de logement, au faîte du plus luxueux hôtel de Buenos Aires. « Là vous serez bien » avait assuré don Alvaro, généreux mécène, à Etienne, un auteur français venu en Argentine écrire un livre sur le tango.

    La plus inattendue des résidences littéraires, qui, pour cet amoureux de la capitale porteña, s'avérera le plus fertile des creusets.

    Grâce aux relations établies avec le propriétaire, sa fille et le chef réceptionniste dont il deviendra le confident, l'hôte du Palacio pénétrera chacun de leurs mystères en y retrouvant, étrangement, les fragments d'un passé enfoui.

    Un moment de l'existence qui ira de pair avec une investigation sur le tango, objet comme le reste de la société argentine, d'une déliquescence grandissante.

    « Si tu veux voir la vie en rose, mets vingt centimes dans la fente », dit un proverbe argentin. Ce sera l'axiome d'Etienne, électron libre d'une errance qui de Buenos Aires à Ushuaia, via Sant Martí d'Empúries, lui fera alterner l'insolite et la félicité.

    À l'image de la plainte lancinante du bandonéon, comme un petit bonheur arraché à la vie...

  • La série des Promenons-nous accompagne gaiement les tout-petits, dès un an, dans la découverte des animaux et de la nature. Et si on emmenait doudou en voyage, à la rencontre des animaux de la savane ?

  • Nous sommes en 2057.
    Voici trente-quatre ans que les douze lui ont confié le destin de l'humanité et de sa planète. Hélios, le super ordinateur quantique, doté d'un pouvoir absolu, s'appuyant sur l'ensemble des données de l'humanité mises à sa disposition, a accompli des prouesses. Contre un léger manque de vie privée et l'application stricte de la Tendresse, la planète a repris un fonctionnement normal : la température, d'abord en hausse, à présent, baisse - l'air est partout, sain - faune et flore prospèrent à nouveau - et le niveau de vie général est en amélioration constante.
    Mission accomplie, Hélios décide qu'il était temps pour lui de rendre le pouvoir !
    L'homme est-il prêt ?
    En est-il capable ?
    C'est à ce moment que Simon et Nour se rencontrent...

  • Après sa séparation avec Marie, Théodore n'a plus goût à rien. Pourtant, le jeune homme est contraint d'entrer dans le monde des actifs au plus tôt pour subvenir à ses obligations financières. Il trouve finalement un emploi dans une supérette du centre-ville de Montpellier qui l'engage comme employé polyvalent. En parallèle de ses nouvelles activités et ayant perdu toute foi en l'amour, le nouveau petit soldat de la grande distribution s'inscrit sur Tinder, une application de rencontre. Théodore se prête au jeu des aventures d'un soir avant de prendre conscience que sa vie professionnelle et personnelle est uniquement basée sur le mal de notre époque : la surconsommation.
    À travers le personnage de Théodore, l'auteur décrit avec une ironie corrosive les doutes et les failles d'une génération qui a évolué en parallèle de la révolution numérique et de la consommation de masse. Armés de leurs téléphones, les êtres humains ne sont-ils pas devenus des produits ?

  • Les cadavres d'un homme et d'un chien sont retrouvés au bord d'une piste de la station de ski des Arcs. L'enquête est confiée au peloton de gendarmerie de Bourg Saint-Maurice. Une enquête qui va les mener jusqu'au Val d'Aoste, région italienne frontalière où l'on parle encore le français. Aidés par un commando des forces spéciales, les gendarmes devront résoudre une affaire dans laquelle le fromage de beaufort aura un rôle primordial. Le lecteur en profitera pour découvrir les sports de glisse tels que le ski alpin, la raquette, le ski de randonnée et la motoneige, tout en visitant la vallée de la Tarentaise.

  • C'est d'abord une histoire simple. Juste la poésie primale d'une rencontre. Et ce minimalisme se fait hymne à l'universel, à l'irréductible.

    1997. Un soir de mai. Deux garçons. C'est devant la mer, océan Indien, à Saint-Pierre de la Réunion. Le mauricien se raconte. Le français est sous le charme. C'est le début d'une liaison. Ils décident de vivre ensemble. Aucune loi ne le leur permet, nulle part. Alors commence un interminable chassé-croisé entre les deux îles. Ce récit réfracte les impacts du no man's land sur leurs existences. Contraints à la rébellion et à l'insoumission, ils larguent les amarres.

    Amour, engagement, fraternité, amitié, solidarité, citoyenneté du monde : autant de caps à franchir.

    En cette fin de millénaire, des missels étaient infiltrés et brandis illégalement dans les hémicycles de la République par des fanatiques intégristes. C'était le temps du débat sur le Pacs. Aussi, cette ode à la liberté est dédiée à Gisèle Halimi et Roselyne Bachelot, à tous ceux et toutes celles qui ont eu le courage de fronder ces oriflammes menaçantes et immuniser, un temps, contre leurs sauvageries doctrinaires d'un autre âge.

    Cette histoire ne soutient aucune idéologie. Simple témoignage pour plaider l'abolition des aliénations imposées par les tyrans, les prêtres et les esclaves, tous impuissants selon Spinoza.

  • « Un reportage sur l'ambre, richesse de Gdansk. Tout ce que je savais de la Pologne tenait en quelques phrases. Les problèmes des chantiers navals, Lech Walesa, glissaient sur mon absence de mémoire collective comme autant de flèches symboliques tirées dans le vide... » Et pourtant, qu'ai-je réveillé en franchissant la frontière, celle d'une partie de mes racines, de mon inconscient ? Comment quelques jours de vacances peuvent changer le cours d'une vie, pourquoi des rencontres anodines deviennent essentielles et bousculent toutes les certitudes ?

  • « Un reportage sur l'ambre, richesse de Gdansk. Tout ce que je savais de la Pologne tenait en quelques phrases. Les problèmes des chantiers navals, Lech Walesa, glissaient sur mon absence de mémoire collective comme autant de flèches symboliques tirées dans le vide... » Et pourtant, qu'ai-je réveillé en franchissant la frontière, celle d'une partie de mes racines, de mon inconscient ? Comment quelques jours de vacances peuvent changer le cours d'une vie, pourquoi des rencontres anodines deviennent essentielles et bousculent toutes les certitudes ?

  • À la frontière entre la France et l'Espagne, disputée tout au long des siècles, jonché de châteaux forts, de monastères et de petits villages perchés, sillonné par des rivières et des gorges : voilà le département des Pyrénées-Orientales. Dominé par le Canigou, cette montagne mystérieuse et magique, c'est un pays dont le soleil omniprésent inonde les vignobles et les oliveraies. Doté de paysages spectaculaires, il est aussi riche en art et histoire ; pour les randonneurs, les cyclistes, les skieurs, les montagnards, les plaisanciers, tous les adeptes des sports de glisse, c'est un vrai paradis.

    Jane Mann a recherché, photographié, rassemblé dans un livre tous les endroits d'un grand intérêt pour des personnes de tous âges et de goûts différents afin de leur proposer des visites.
    Annie-Michelle Kiel, grâce à sa traduction de l'anglais, vous invite à suivre les conseils de Jane en explorant ce coin de France qui s'étend des sommets pyrénéens aux rivages de la Méditerranée.

    « Les Pyrénées-Orientales c'est par ici ! » est un guide utile et instructif, nécessaire à tout visiteur et résident.

  • Lorsqu'on mélange le blanc et les couleurs, on peut s'attendre à quelques surprises en sortie de machine...

    L'an 2050, les Blancs ne sont plus que la minorité opprimée d'une Amérique rancunière et hostile à leur égard. Au beau milieu de cette société impitoyable, dans la moiteur du mois d'août pennsylvanien, Wyatt Keller poursuit son insignifiante existence en suant à grosses gouttes dans l'arrière-salle d'une blanchisserie au nom pompeux - le Kleaning King.

    Happé au coeur d'une lutte haineuse dont il ignore tous les tenants, le quotidien du Blanco en déficit de mélanine se retrouve bouleversé par une suite d'événements flirtant avec l'irréel. Un meurtre sanglant, une rencontre improbable, un amour... Entre mensonge et vérité, Wyatt devra naviguer les tumultes de sa passion naissante pour une jeune femme hors du commun : Calia, la grande amazone à la peau d'ébène. Tout les sépare, et pourtant...

    En compagnie de Jude, son ami de longue date au caractère sulfureux, le Blanco s'apprête à découvrir la triste réalité de ce monde raciste qui l'exècre.

  • « Je veux voir le monde et étudier ce qui est différent d'ici, dit Nazuka d'une voix claire et assurée. Je veux comprendre la nature humaine, ce qui fait qu'un être est bon et un autre mauvais. Les autres peuples, les autres pays, les autres coutumes. Je veux aller là où le soleil se lève et là où il se couche, je veux parcourir la Terre entière et étudier les différences des autres peuples, leurs mécanismes et leurs origines. » Nazuka est une jeune fille bien singulière ; ses os transcrivent ses émotions, se brisant au gré des déconvenues et se renforçant avec la joie, la colère et la haine. Bien entendu, comme dans tout conte digne de ce nom, ses parents sont décédés à sa naissance, et Tante, une amie de ces-derniers, s'est occupé d'elle avec une attention et un amour rares, la protégeant de l'extérieur afin que son état jamais ne se déclare. Pour Nazuka, l'horizon se limite à la colline qu'elle voit depuis sa fenêtre, et le soleil se couche derrière le lac qui se trouve non loin.

    Un jour cependant, une chose étrange se produit. Sous l'effet d'une émotion ressentie lors de la lecture d'un roman, son petit doigt se brise... Début d'une grande aventure pour la jeune fille qui se rend ainsi compte des limitations de son monde.

    Nazuka quitte alors son cocon et part à la découverte du vaste monde. Naïve, innocente, comme Candide se confrontant à la réalité des Hommes, elle s'intéresse tout particulièrement à l'étude du mensonge et à ses origines au sein du langage, cherchant, tout au long de son voyage, les réponses à ses questions et la compréhension de cet état qui la caractérise. Au fur et à mesure des expériences, Nazuka grandit, s'étoffe, et découvre la personne qu'elle souhaite devenir.

  • La fragmentation profonde des États-Unis qui touche les différences ethniques, générationnelles et de genre, a des répercussions en France comme dans toutes les sociétés occidentales.

    « Voir le pire » analyse les romans de Bret Easton Ellis à travers le prisme du principe d'altérité pour répondre à cette problématique dans une époque dominée par ce que l'écrivain américain appelle une « épidémie de supériorité morale ».

    Ce qui est Autre a longtemps été considéré comme une source d'affrontement et de rejet.

    Si le sens de l'histoire a permis à l'altérité de faire accepter les différences de l'alter ego (cet autre moi-même), c'est pourtant au nom de ce principe que se définit aujourd'hui un discours unique et politisé qui exclut et censure avec l'hystérie de la dénonciation publique de la Cancel culture.

    Victime précoce de ce mouvement avec l'appel au boycott de son roman « American Psycho » en 1991, Bret Easton Ellis n'a eu de cesse de défendre l'altérité et la liberté d'expression à travers ses écrits.

  • Mystères de la Kabbale au Moyen-Âge à Narbonne, Alet, Perpignan, liens entre les communautés de pensées des soufistes, cathares, kabbalistes de l'Aude et des Pyrénées- Orientales, traversée des Pyrénées par Hannibal Barca au IIIe siècle av. J.-C., portraits de grands hommes de notre territoire, Georges Méliès, Georges Canguilhem, Armand Barbès, Déodat Roché, aventures incroyables ayant pour cadre notre région avec les André Malraux, Joseph Kessel, Jim Harrison, Don Quichotte, ésotérisme planant sur des lieux magiques, forêt de Nébias, Puilaurens, Cubières, Coustaussa, Arques, Bouriège, St Martin Lys...

    Une itinérance journalistique et historique étayée par des érudits et des historiens qui ont croisé les pas de l'auteur, pour révéler un aspect souvent délaissé de notre passé. Une mystique commune, qui nous relie par une attache philosophique imprégnée par notre destin commun. Un livre qui par l'étude et le travail in situ, révèle les liens des différentes communautés qui parsèment nos départements méditerranéens. Loin de tout ostracisme néfaste et vulgaire.

  • Fraîchement retraité de l'enseignement, Jules apprend qu'il ne lui reste peut-être que peu de temps à vivre. Comme son épouse Simone lui refuse l'accès à son caveau familial, il se met en quête d'un emplacement funéraire pour lui seul. La première annonce trouvée dans le journal est la bonne : pour un euro symbolique et sans en aviser Simone, il fait l'acquisition précipitée d'un majestueux tombeau, remarquable imitation de celui de son homonyme le pape Jules II. Subjugué par son raffinement architectural, Jules entreprend de l'aménager et y passe de plus en plus de temps, jusqu'à en faire son refuge secret. Il emploie toute son énergie à améliorer le confort de sa nouvelle et supposément dernière demeure. Dans son temple entouré de défunts et de visiteurs en deuil, et avec la complaisance intriguée du gardien du cimetière, Jules reprend goût à la vie...

  • A double tour

    Elodie Tirel

    Galeriste à Jersey, Karen a tout pour être heureuse, un mari avocat qui l'adore et un merveilleux petit garçon de 5 ans, Viktor. Mais le jour où son beau-père lui offre un étrange tableau tout son univers va dangereusement basculer.

    La jeune femme commence à avoir des hallucinations. Des objets de son salon disparaissent et se retrouvent dans le tableau. Son mari, sceptique, commence à douter de sa santé mentale. Pourtant, quand leur enfant disparaît mystérieusement tout le monde prend l'affaire au sérieux.

    Face aux vains efforts de la police, Karen décide de mener ses propres recherches pour ne pas sombrer dans la folie du désespoir.

    Cette quête l'emmènera loin, bien plus loin qu'elle ne l'aurait jamais cru.

    Mais jusqu'où sera-t-elle capable d'aller pour sauver son fils ?

  • Dans cet ouvrage, l'autrice s'adresse aux femmes comme si elle parlait à ses amies, elle les guide et leur donne des conseils pour qu'elles aient une vie de couple harmonieuse et durable. Mais si vous lisez entre les lignes vous saurez saisir les messages subliminaux que les hommes doivent comprendre également. Si vous cherchez des réponses simples et pratiques sur les relations amoureuses, alors, ce livre e

  • Womanoïd

    Marco Helena

    C'est au départ la conjugaison de deux passions, les rencontres et la photographie. Les rencontres répondent au besoin d'échange, la photographie permet d'en témoigner. Avec la curiosité en poche, réaliser un portrait, c'est s'exposer à un déferlement de confessions, de rire et de larmes également. Il devenait important de comprendre leur histoire, traverser des frontières sociales, bousculer l'immobile.

    De l'anatomie d'une génération à la découverte de l'autre, j'ai décidé de parler des femmes, celles croisées sur ma route. J'ai choisi de les saisir à l'état naturel et libre d'expression dans un cadre privilégiant une narration poétique et une approche artistique, parfois artificielle ou onirique.

    Avec le réalisme pour raconter leurs réalités. Rapporter des histoires est le coeur du métier de photographe, traiter les sujets dans la proximité, sans scoop ni actualité. Lorsque nous nous retrouvons en tête-à-tête, la seule cachette aux sentiments reste le cadre de ma photographie.

    Toutes ces femmes, qu'elles soient amoureuses ou esseulées, modèles ou mal à l'aise, punks ou peroxydées, tatouées ou fumeuses, lesbiennes ou hétéros, complices ou secrètes, non épilées ou non genrées, solitaires ou solidaires, étrangères ou minoritaires, libertines ou travailleuses du sexe, artistes ou autodidactes, étudiantes ou chômeuses, fonctionnaires ou libérales, prolétaires ou bourgeoises, vingtenaire ou quadragénaire, filles ou mères, amères ou joyeuses, toutes réunies dans une mise à nu sans distance ni tabou, dans une vérité, dans leur vérité.

    Avec une approche poétique, pure et frontale comme documentarisée, l'oeuvre photographique de Marco Helena, de par son esthétique sulfureuse, se définit mélancoliquement comme intimement malmenée, maudite même, semblable aux mots de Stéphane Mallarmé ou librement inspirée des icônes emblématiques du cinéma hollywoodien.

  • Le train jaune, bien connu de tous les Catalans. Il sillonne la Cerdagne et la haute vallée de la Têt. Un passager disparaît lors de la traversée du pont suspendu de Cassagne, sans que personne le remarque. L'enquête est alors diligentée par la gendarmerie de Mont-Louis. C'est le départ d'une intrigue qui va donner du fil à retordre à la maréchaussée locale. Va-t-elle résoudre l'affaire par elle-même, ou aura-t-elle besoin d'un support pour y arriver ?

    Le lecteur le saura à la fin. Il en profitera en outre pour voyager à bord de ce train qui fait la fierté de tous les Catalans.

empty