Littérature traduite

  • Passeurs, agents, trafiquants d'êtres humains, filles forcées à la prostitution : Martin Pollack s'intéresse à la face sombre de l'exode vers l'Amérique autour de 1900. À cette époque, une grande vague d'émigration part de Galicie, terre déshéritée de l'empire des Habsbourg, aujourd'hui partagée entre la Pologne et l'Ukraine. Petits paysans, marchands, artisans émigrent dans l'espoir d'un avenir meilleur ; l'empereur d'Amérique, pensent-ils, les accueillera à bras ouverts. Un commerce lucratif se met en place, des deux côtés de l'Atlantique. Les compagnies de navigation se lancent dans le transport de masse. Les préparatifs du voyage sont longs et très coûteux, les passeurs infâmes, la traversée épuisante, l'accueil incertain. Mais qui a bien pu inspirer à des gens extrêmement modestes l'idée d'aller tenter leur chance en Amérique ? C'est ce mystère qu'explore dans son livre Martin Pollack, rapportant les histoires d'individus et de familles portés par un rêve, jusqu'au bout du monde.

empty