9782882503763

  • Dans Adieu aux illusions, Vladimir Pozner, éminent journaliste russo-américain, revient sur sa vie et sur sa désillusion face au pouvoir soviétique. Né à Paris, Vladimir Pozner grandit à New York de parents russes émigrés, qui décident de retourner vivre en URSS en 1952, alors qu'il a 18 ans. Bilingue russe et anglais, désireux à toute force d'appartenir à la culture russe, il découvre un autre monde, qu'il ne connaissait que dans les récits familiaux. Après des études à Moscou, il devient journaliste et, comme il le dit lui-même, « propagandiste soviétique ».

    Adieu aux illusions a d'abord été publié en anglais en 1991 aux États-Unis. Près de vingt ans plus tard, l'auteur en a publié la version russe, enrichie d'ajouts et de commentaires en italique, qui profitent du recul historique de l'auteur. L'ouvrage est rapidement devenu un best-seller auprès du public russe, qui a découvert un regard à la fois extérieur et intérieur sur sa culture, sur sa politique et sur sa manière de fonctionner. Vladimir Pozner a été le témoin des grands événements de la fin du vingtième siècle, et il a pu les observer depuis les deux côtés du Rideau de fer. Son regard acéré et malicieux, sa profondeur d'analyse, sa connaissance de la société russe et son ironie donnent à son livre un intérêt tout particulier.

    Aussi connu aux États-Unis qu'en Russie pour son travail de journaliste, Vladimir Pozner est un véritable passeur entre l'Amérique, la Russie et l'Europe. Dans sa biographie, il raconte son parcours étonnant, son amour de la Russie, son engagement en faveur du pouvoir soviétique, ses doutes et sa désillusion. Un regard privilégié sur la Russie du XXe siècle et sur celle d'aujourd'hui.

empty