9782882501608

  • " Je ne sais pas vraiment où se termine le journalisme et où commence la littérature.
    Plus exactement, où se termine le reportage. Car je suis reporter. Le reportage est pour moi un moyen de décrire le monde. Pour de très nombreux critiques, seule la littérature inventée, fictionnelle, romanesque est considérée comme valable. La seule valable. Si je m'évertue à répéter que je suis reporter, c'est pour souligner l'authenticité de ce que j'écris. On reste trop souvent persuadé de l'infériorité du document.
    " Hanna Krall. " Pour être reporter, il faut être un homme bon. Les gens mauvais ne font pas de bons reporters. Seul un être bon essaie vraiment de comprendre les autres : leurs motivations, leurs idées, leurs croyances, leurs difficultés et leurs drames. Et, d'emblée, il s'associe à leur destin. " Ryszard Kapuscinski. Cette anthologie entend faire découvrir au lecteur français un véritable courant littéraire : " l'école polonaise du reportage ".
    Par ses qualités d'écriture avérées, le reportage a acquis aujourd'hui en Pologne un statut particulier et constitue même une sorte d'exception polonaise. Si son contenu est essentiellement documentaire, le reportage littéraire s'apparente par sa forme à un récit de fiction. Il se situe ainsi à mi-chemin entre témoignage et création. Par un large éventail de textes, de styles très personnels et explorant des thématiques variées, ce volume présente les auteurs parmi les plus intéressants de l'école polonaise du reportage, depuis les grands maîtres du genre (Marion Brandys, Ryszard Kapuscinski, Hanna Krall) jusqu'à la jeune génération de Gazeta Wyborcza.
    Bien que destinés à la presse, ces textes, loin d'être dépassés, restent d'actualité et véhiculent souvent des messages d'une portée universelle.

empty