Littérature générale

  • En 1816 Byron quitte précipitamment l'Angleterre après le scandale provoqué par son amour pour sa demi-soeur Augusta. Il gagne les rives du lac Léman. En 1857, à Paris, Tolstoï assiste impuissant et choqué à une exécution capitale et se rend également en Suisse. Tous les deux décident d'effectuer la même randonnée du lac Léman à l'Oberland bernois en tenant chacun leur
    journal intime. Les sujets évoquésoe Les paysages, la mort, l'amour, la Suisse où ils se trouvent.
    En 2001, Mikhaïl Chichkine décide d'effectuer le même périple et de mettre littéralement ses pas dans les leurs, à la recherche de leurs traces. Chemin faisant il se délecte de leurs journaux et rédige le sien. Au fur et à mesure qu'il avance sur les sentiers, ses pensées divaguent, il progresse de digression en digression.
    En sept jours de voyage naît un livre alors que tout un univers particulier, celui de Chichkine, voit le jour. C'est un livre surprenant et d'une grande richesse sur deux pays inégaux, la Suisse et la Russie, sur Byron et Tolstoï, Guillaume Tell et Staline, l'Oberland bernois et la Tchétchénie, des touristes, des réfugiés, des hommes de lettres, des terroristes, des monuments, des sommets
    alpins, bref la marche à pied et la vie, la mort et la littérature.
    L'auteur ne part pas les mains vides : depuis des mois il se prépare en compulsant correspondances et journaux, en traquant les citations pertinentes, en recherchant dans les ouvrages de l'époque de précieux indices. Son but est d'appréhender au mieux la façon dont pouvait se dérouler une telle marche il y a cent cinquante ans. Il est fasciné depuis longtemps par ce genre littéraire mystérieux à ses yeux, à la frontière de l'essai littéraire et du journal de route et
    quasiment absent de la scène littéraire russe. Il en résulte un ouvrage foisonnant, riche d'une culture multiple, une véritable mine de renseignements sur la vie littéraire, les faits historiques, la nature, les us et coutumes locaux.

empty