9782752902634

  • La dérobade

    Jeanne Cordelier

    • Phebus
    • 3 May 2007

    En 1976, la parution de « La dérobade » fut un choc qui provoqua nombre de remous, et un succès autant littéraire que commercial. Franchement, on ne voit pas s'il sera encore possible d'écrire sur la prostitution après le livre de Jeanne Cordelier (...) C'est de l'or pur. Evidemment, elle sait de quoi elle parle, ayant fait le métier pendant des années (...) Mais il ne suffit pas de connaître le sujet pour avoir du talent (...) Jeanne Cordelier a quelque chose en plus. Pas grand-chose. Un petit rien. Un détail. Une broutille : c'est un grand écrivain. Yvan Audouard, Le Canard enchaîné. Un poème de 400 pages denses, luxuriantes comme une forêt, non pas la forêt vierge, mais la forêt des hommes de tous les jours, ceux qui passent, ceux qui traînent, ceux qui cherchent, ceux qui lorgnent les filles à travers les petits carreaux des boîtes de la rue Victor Massé, ou de la rue Frochot... Jeanne Cordelier fait le récit de sa vie de putain, avec des mots qui percent l'âme, le coeur et le ventre... un souffle lyrique à la Cendrars mais aussi une simplicité, une authenticité sans bavure. George Begou, Un livre par jour.

    La Dérobade l'a fait connaître du jour au lendemain, mais Jeanne Cordelier, née à Paris en 1944, quitte en 1980 le monde de l'édition parisien et la France pour s'installer en Suède, où elle a vécu 17 ans, ponctués de voyages à travers le monde. Elle est l'auteur de dix romans et recueils de nouvelles, dont La Passagère et La mort de Blanche-Neige.

empty