9782283025048

  • Le livre En 1961,à Zurich un groupe de scientifiques majoritairement anglo-saxon, conscient des menaces pesant sur l'environnement, décide de créer une organisation destinée en premier lieu à trouver des fonds pour financer des projets de protection de la nature portés par d'autres entités, comme par exemple l'UICN (Union Internationale pour la conservation de la nature). Ils décident de l'appeler le WWF : World Wildlife Fund. Le Fonds mondial pour la nature était né, il y a 50 ans cette année.

    Bientôt, l'organisation se trouve un logo représentant le panda, espèce d'ours extrêmement rare dont seuls quelques individus survivent dans les montagnes du Sechouan.
    Cette ONG inventive soucieuse d'asseoir sa notoriété décide de faire appel à des personnalités connues et demande ainsi au prince Bernhard des Pays-Bas d'assurer la présidence. Le prince Philip d'Edimbourg lui succèdera.
    L'organisation se dote de structures originales avec un WWF international, établi à Morges puis à Gland, en Suisse et des organisations nationales jouissant d'une certaine autonomie établis dans différents pays. Parmi les premiers : le Royaume uni, la Suisse, les Pays Bas, les Etats Unis, l 'Allemagne, l'Autriche et la France.
    L'organisation s'implique de plus en plus sur le terrain et génère elle-même des projets, devient une force de lobbying et prend la tête de campagnes sur des sujets précis tels que la surpêche ou la suivie de l'Arctique par exemple.
    Reconnu comme une force moins politisée et portée sur le scandale que Greenpeace, le WWF engage un dialogue avec les pouvoirs publics et prend parfois le rôle d'un partenaire sérieux.

empty