9782283022955

  • Au Courrier d'Avesnes, Massicot sème chaque jour la terreur dans toute la rédaction. Rien ne va. Rien n'est écrit comme il faut. Rien n'est pensé comme il faut. Heureusement qu'il est là, lui, pour diriger ce journal et l'éviter de sombrer. En plus, depuis quelques semaines, il est obligé de supporter le Stagiaire que Magnat, le big boss, lui a collé dans les pattes. Un incapable ! Et qui plaît aux femmes, hélas, avec ses faux airs de vrai jeune. L'histoire commence un jour de colère. Pour se débarrasser de ce nouveau Don Juan des bacs à sable, Massicot l'envoie en reportage permanent dans un bled paumé où, c'est sûr, le Stagiaire va sombrer dans l'oubli le plus total. Saint-Paulin sur Morbier. Département de Coulommiers, situé à égale distance de Faisselle et Gaperon, les deux sous-préfectures. Village de 332 habitants. Là, le Stagiaire devra envoyer au journal une chronique régulière. Et comme il ne se passe rien depuis toujours à Saint-Paulin, le Stagiaire - pense Massicot - va tomber dans l'oubli définitif. Funeste erreur. Pour son deuxième roman, Thierry du Sorbier met en scène un phénomène de société (un stagiaire) aux prises avec un ou deux travers de l'époque (le tout informatique, l'incompétence des hiérarchies). Une micheline, une standardiste gironde, des stars, un metteur en scène déjanté avec ses gardes du corps, un rédacteur en chef pervers, une salle de rédaction apeurée, quelques meurtres, quelques tonnes de fromage, huit camions, deux chiens et une paire de mocassins ont été nécessaires à la rédaction de cette farce.

    Sur commande
empty